NIVEAU 10

Ressources pour l’éducation à la citoyenneté : L’enseignement intentionnel et directe des compétences essentielles à la citoyenneté

RESSOURCES SUR LA CITOYENNETÉ NIVEAU 10 : UNE CITOYENNETÉ ENGAGÉE

Partie A

Domaine de la citoyenneté : Sciences sociales 10

Les citoyens engagés questionnent, examinent d’un œil critique, et défendent les intérêts, les droits et les responsabilités de la démocratie au niveau local, national et mondial. Ils cherchent à comprendre l’impact de l’idéologie sur les actions et enjeux liés à la diversité, aux droits et responsabilités, et aux divers niveaux de gouvernance.

Les élèves du secondaire analysent et explorent le concept de l’idéologie :

  • en se renseignant sur une gamme d’idéologies, leur application et leur impact sur la citoyenneté au niveau national (10);
  • en évaluant les impacts de l’idéologie du point de vue historique et contemporain, au niveau mondial (20), et,
  • en examinant, en analysant et en décomposant le concept de l’idéologie comme outil de compréhension de son impact sur les aspects canadiens suivants (30) :
    • les croyances et actions sur le plan national et mondial; et,
    • la participation en tant que citoyen dans une perspective nationale et mondiale.

Aperçu et effets escomptés de l’éducation à la citoyenneté

Les élèves reconnaissent le rôle que joue l’idéologie dans le processus de prise de décision politique, social et économique et dans les organismes sociaux autour desquels la société se structure.  Ils explorent diverses visions du monde et l’impact de la vision du monde sur les croyances des individus et de la société.  Les élèves poursuivent leur exploration pour examiner, du point de vue historique, la façon dont la vision du monde a eu et continue à avoir une incidence sur l’organisation et les actions de la société. L’exploration des concepts de privilège et de marginalisation et les raisons pour lesquels ceux-ci existent toujours permet aux élèves d’apprendre sur l’incidence que ces concepts ont eue dans l’histoire et sur la société.

10

Histoire Les élèves examineront comment les évènements historiques des 18e, 19e et 20e siècles ont influencé les visions du monde, et comment les visions du monde ont influencé les évènements historiques.

Savoirs acquis sur la citoyenneté

Les élèves utiliseront ces informations pour comprendre que :

  • les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • la société canadienne est tenue de gérer la coexistence de différentes visions du monde.
  • les citoyens canadiens travaillent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • la société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les canadiens.
  • pour chaque individu, la conscientisation du racisme et d’autres formes d’oppression sociale dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • en tant que citoyens de communautés locales, nationales et globales, les canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • les citoyens démontrent une ouverture d’esprit.
  1. Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  2. Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête et doivent être examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  3. Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Acquisition des connaissances et développement des compétences

Les élèves connaitront :

  • La définition de l’idéologie et son rôle dans la société.
  • Les caractéristiques et suppositions quant aux idéologies faisant partie du spectre d’idéologies.
  • Les enjeux idéologiques historiques et contemporains.
  • La relation entre la vision du monde et les idéologies.
  • Les droits et responsabilités de chaque individu.

Les élèves seront en mesure de:

  • faire des inférences vis-à-vis les idéologies en se basant sur des réponses à une variété d’enjeux.
  • identifier les suppositions idéologiques.
  • examiner de multiples perspectives

Questions essentielles

  • Comment l’idéologie est-elle utile dans l’orientation des croyances et comportements humains?
  • Quelles sont les limites de l’idéologie dans l’orientation des croyances et comportements?
  • Comment l’idéologie influence-t-elle notre perception de la justice sociale?
  • Comment une société trouve-t-elle l’équilibre entre les idées opposées, par exemple la liberté et l’ordre, les droits de l’individu et les droits de la collectivité, la hiérarchie et l’égalité; et les facteurs qui influencent la réalisation de cet équilibre?
  • La société canadienne a-t-elle été organisée pour refléter nos valeurs et croyances nationales?
Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui  sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Sensibilité culturelle : Honorer les perspectives des Premières nations et affirmer le multiculturalisme au Canada

Ce domaine propose une perspective et des suggestions pédagogiques pour faciliter l’exploration de la citoyenneté par les élèves en faisant preuve de sensibilité culturelle.  Alors que la sensibilisation culturelle constitue un premier pas important, l’objectif en bout de ligne consiste à développer une sensibilité culturelle.  La sensibilité culturelle permet aux individus de mettre en pratique ce qu’ils ont appris et de s’en servir pour réagir de manière respectueuse et appropriée à une variété de contextes et de situations.  En validant les connaissances et expériences culturelles qui existent déjà dans les communautés, des pratiques pédagogiques axées sur les forces pourront être adoptées au niveau de l’éducation à la citoyenneté.  L’œuvre de W. Ermine explore le concept d’espace éthique dans lequel les individus passent à une espace partagée pour explorer les sujets qui exigent la tolérance de l’ambigüité et l’esprit ouvert.  Avec une préparation prudente et bien pensée, les élèves et les enseignants pourront créer des « espaces éthiques » en salle de classe pour considérer des thèmes exhaustifs et multidimensionnels présentés dans ces ressources à la citoyenneté.  Tout en explorant ces thèmes, les enseignants peuvent être des modèles de respect envers les Premières nations, non seulement par rapport aux expériences du passé, mais avec les expériences contemporaines partagées.  Le concept que « Les traités nous touchent tous » peut être utilisé pour créer des espaces éthiques et pour s’assurer que tous nos élèves comprennent le sentiment d’appartenance des Premières nations ainsi que leur propre sentiment d’appartenance tel qu’il est reflété dans les visions du monde personnalisées à domicile, dans leur salle de classe, leur école, leur province, leur nation et dans le monde.

Les salles de classe de la Saskatchewan sont un microcosme des réalités de citoyenneté qui reflètent la démographie en évolution de notre province et fournissent des opportunités uniques d’explorer nos relations avec les autres dans un environnement sécuritaire, bienveillant et tolérant.

Les ressources offertes ici sont destinées à soutenir l’apprentissage par enquête, une approche qui est ancrée dans les modèles constructivistes et qui fait partie intégrale des programmes d’études en Saskatchewan. Ces ressources visent à aider les enseignants à travailler avec les élèves pour réfléchir aux défis que pose et aux possibilités que crée la citoyenneté, tant mondialement qu’à l’échelle locale.  Elles aident les enseignants à faire vivre une philosophie de citoyenneté qui fera valoir l’importance d’encourager les élèves et enseignants à reconnaitre, réagir et affirmer avec respect diverses pratiques culturelles du savoir, ainsi que chercher à comprendre les perspectives divergentes.

La pédagogie adaptée pour encourager la participation des élèves

La diversité est essentielle pour enrichir la discussion de salle de classe déclenchée par l’enquête.  Les points de vue divergents jouent un rôle non seulement pour renforcer les habiletés de communication mais aussi pour améliorer les expériences et capacités de réflexion des individus et groupes.  Le défi est lancé aux enseignants de développer une culture en salle de classe où les élèves se sentent assez confortables pour partager leur héritage et leurs connaissances et où les expériences et visions du monde sont acceptées sans jugement et respectées à titre de concepts légitimes.

L’utilisation réussie de ces ressources dépend de la reconnaissance des enseignants quant à l’importance de la culture, y compris la culture francophone, dans tous les aspects de l’apprentissage et de la validation des liens qu’entretiennent les élèves avec leur culture.  Les salles de classe doivent être des lieux de confiance qui permettent la conversation réfléchie et respectueuse.  De la maternelle à la 12e année, les élèves développent des habiletés qui permettent de comprendre des visions du monde divergentes tout en encourageant l’existence de relations de coopération fonctionnelles.  Parfois les discussions peuvent devenir inconfortables, mais lorsque gérées de manière constructive, elles peuvent fournir une expérience d’apprentissage riche et atteindre des résultats de collaboration.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateur pour lier les enquêtes aux réalités actuelles

La citoyenneté existe dans le monde réel.  Les enquêtes donnent l’occasion aux élèves d’établir des liens entre leurs réalités, leurs cultures et leurs vécus.  Il est attendu que les enseignants apprendront autant au sujet des leurs élèves que les élèves apprendront au sujet des résultats visés.  Lorsque les enseignants lient l’exploration des enjeux de citoyenneté en salle de classe aux exemples concrets de citoyenneté, ils aident les élèves à comprendre que les responsabilités de citoyenneté exigent une vigilance et une mobilisation constantes.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateurs, en guidant les élèves vers des thèmes de base, et en établissant un lien efficace entre leurs connaissances à base culturelle et collective et leurs apprentissages sur le concept de citoyenneté.  Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux enquêtes, à travailler en collaboration pour découvrir des informations, et appliquer leurs apprentissages dans des contextes authentiques.  Ils sont encouragés à démontrer leur niveau de compréhension au sujet de la citoyenneté de sorte à appuyer leurs forces d’apprentissage tout en prenant des risques dans des domaines d’apprentissage en développement.

Les enseignants jouent un rôle valable et critique pour faire vivre ces ressources.  Il faut du courage pour permettre aux élèves de faire face aux défis de citoyenneté dans le contexte de leur propre culture et vision mondiale, mais c’est à l’intérieur de ces interactions que cette citoyenneté, nationale et mondiale, sera renforcie.

Liens avec les concepts des programmes d’études de la Saskatchewan

Cette section établit un lien entre les enseignants et les élèves et les concepts explorés dans le programme d’études Sciences sociales 10.  Les objectifs généraux liés à cette ressource sont identifiés.  Ces objectifs favorisent l’exploration d’enjeux historiques et contemporains, ce qui au Canada doit inclure les perspectives autochtones.

Les élèves pourront :

  • Savoir que l’industrialisation, l’urbanisation et les perspectives offertes par les idéologies nouvelles allaient stimuler la réorganisation des organisations politiques, économique et sociales;
  • Savoir que les croyances et les valeurs d’une société affectent son organisation politique et sociale, ce qui affecte son organisation économique.
  • Savoir que la société française du XIXe siècle a contribué à l’évolution de diverses idéologies;
  • Savoir les contributions de certains philosophes français qui ont jeté les bases idéologiques de nos organisations sociales d’aujourd’hui.
  • Savoir que les individus tirent leur conception du monde des idées, des croyances et des valeurs qu’on appelle paradigmes et qu’ils les utilisent comme critères pour décider ce qui est réel, acceptable et (ou) important.
  • Savoir que les interactions au sein d’un groupe, d’une société ou d’une nation sont régies par des conventions implicites et explicites;
  • Savoir qu’une idéologie est un système d’idées qui tente à la fois d’expliquer le monde et de le changer;
  • Savoir que tous les aspects des conventions régissant le groupe ne font pas l’unanimité;
  • Savoir les sociétés européennes ont vu l’émergence de nouvelles perspectives ou idéologies qui allaient donner lieu à une nouvelle organisation sociale;
  • Savoir que la société française du XIXe siècle a contribué à l’évolution de diverses idéologies;
  • Savoir les contributions de certains philosophes français qui ont jeté les bases idéologiques de nos organisations sociales d’aujourd’hui.
  • Expliquer comment tout groupe, organisation ou institution doit définir certains moyens de prendre des décisions qui lui permettront de fonctionner de façon efficace.
  • Explique comment les êtres humains établissent diverses organisations sociales afin de satisfaire leurs besoins et désirs de façon systématique.
  • Savoir quels critères les personnes qui dirigent un pays doivent appliquer lorsqu’elles prennent des décisions ayant un impact sur la vie de leurs citoyens et citoyennes et sur celle des citoyens et citoyennes d’un autre pays.
  • Savoir que l’économie est une étude de la façon dont la société prend des décisions au sujet des biens et services qu’elle va produire pour répondre aux besoins et désirs de ses citoyens [et citoyennes];
  • Apprendre les réalités historiques, géographiques, politiques, économiques et sociales de l’univers physique et humain qui l’entoure;
  • Savoir que l’arrivée des Européens a entrainé des changements irréversibles dans les économies autochtones et que certains de ces changements allaient à l’encontre de leur conception traditionnelle du monde;
  • Savoir que les individus tirent leur conception du monde des idées, des croyances et des valeurs qu’on appelle paradigmes et qu’ils les utilisent comme critères pour décider ce qui est réel, acceptable et (ou) important.
  • Savoir que les nations coexistent au sein d’une communauté des nations dans laquelle la souveraineté de l’une ne doit pas nuire à celle de l’autre;
  • Apprendre les réalités historiques, géographiques, politiques, économiques et sociales de l’univers physique et humain qui l’entoure;
  • Connaitre la contribution des francophones à l’économie locale, provinciale, nationale et internationale;
  • Savoir qu’un bon nombre d’entrepreneurs Fransaskois et Fransaskoises contribuent à l’économie locale, provinciale, nationale et internationale;
  • Savoir que certains Fransaskois et Fransaskoises se sont lancés dans des entreprises diverses parmi plusieurs communautés en Saskatchewan;
  • Savoir la contribution économique active des francophones à l’échelle nationale et internationale.

Partie B Plan d’apprentissage – Sciences sociales 10

Cette section donne un bref aperçu du parcours pédagogique des élèves, des enquêtes que les élèves pourraient considérer en classe, et des liens vers des concepts plus larges.

Les questions d’enquête ont été déterminées et les liens aux thèmes principaux ont été notés.  Les enseignants peuvent choisir n’importe quelle question d’enquête ou combiner des questions d’enquête pour utiliser l’approche qui convient aux élèves.

Les démarches d’enquête sur la citoyenneté incorporent les trois perspectives des sciences humaines par l’exploration des enjeux historiques et contemporains à travers un certain nombre de points de vue, ce qui, au Canada, doit inclure les perspectives autochtones.  L’enseignant peut donc choisir d’examiner certains aspects de la citoyenneté selon ces perspectives.

Les enquêtes suggérées peuvent être étudiées dans n’importe quel ordre et selon l’intérêt des élèves.

Question d’enquête :

Si le principe d’individualité est si important, pourquoi vivons-nous en groupes?

  • Pourquoi y a-t-il une cohérence entre l’organisation sociale et les enjeux sociaux?

Les principaux thèmes abordés :

  • Pourquoi les gens choisissent de vivre dans des sociétés;
  • L’incidence des diverses visions du monde sur les structures et l’organisation de la société
  • Les diverses perspectives de :
    • la liberté et l’ordre,
    • les droits de l’individu et de la collectivité,
    • la hiérarchie et l’égalité
    • les ressources : la protection ou l’exploitation
  • Les impacts des diverses idéologies sur la prise de décision;
  • Les responsabilités que les individus et les groupes assument collectivement l’un pour l’autre;

Le privilège et la marginalisation sont-ils inévitables dans une société?

  • Quelle incidence le privilège et la marginalisation ont-ils eue/ont-ils encore maintenant sur l’histoire et sur le développement de la société?
  • Quel impact la vision du monde a-t-elle sur les croyances et l’organisation d’une société?
    • Dont les visions du monde font partie intégrante de la vision du monde canadienne?

Les principaux thèmes abordés :

  • les principes qui sous-tendent le privilège et la marginalisation et:
    • l’incidence que ces concepts ont eue sur la société du passé et d’aujourd’hui.
    • les forces/structures qui perpétuent le privilège et la marginalisation
  • L’incidence des diverses visions du monde sur les croyances et l’organisation des sociétés
  • La vision du monde canadienne comprend les perspectives des Premières nations et des peuples Métis et Inuit, mais souvent leur interprétation précise et représentative est mal exprimée de sorte que les perspectives des Premières nations et des peuples Métis et Inuit. Ces perspectives sont souvent mal représentées ou ne sont pas représentées du tout dans la vision du monde canadienne.

Questions pour guider la démarche d’enquête

Les questions essentielles sont posées ici pour encadrer la réflexion des élèves de sorte qu’ils commencent à réfléchir à ce sujet.  Les réponses aux questions essentielles établissent le point de départ de la compréhension des élèves par l’identification de leurs connaissances de base et indiquent aux enseignants ce que les élèves apprendront.  Les questions essentielles et les enquêtes incorporent les perspectives des sciences sociales par l’exploration des enjeux du passé et contemporains, ce qui, dans le cas du Canada, doit inclure les perspectives autochtones. 
Remarque à l’intention de l’enseignant
Les questions essentielles sont proposées aux enseignants afin de faciliter l’exploration des questions d’enquête par les élèves. Celles-ci peuvent être adaptées, p. ex.  adapter le langage, retirer ou ajouter des questions selon leur choix.
Questions essentielles  

  • De quelle façon l’idéologie est-elle utile pour guider les croyances et les comportements?
    • Comment les valeurs et croyances d’un individu affectent-elles leur perception de la société?
    • Comment l’organisation de la société reflète-t-elle les croyances et la vision du monde d’aujourd’hui?
    • Comment l’organisation de la société change-t-elle avec le temps et quels facteurs causent ces changements?
  • Quelles sont les limites de l’idéologie dans l’orientation des croyances et du comportement?
    • Quelle est la place de la pensée idéologique dans la société contemporaine?
    • Quelles sont les influences de la pensée idéologique sur les sociétés du passé?
    • Quelle incidence la pensée idéologique a-t-elle eue sur les sociétés autochtones?
  • Comment l’idéologie influence-t-elle notre perception de la justice sociale?
    • Quelle est la relation entre l’idéologie et les approches à la justice sociale?
  • Comment la société réussit-elle à établir l’équilibre entre les responsabilités des citoyens envers la société et les responsabilités de la société envers ses citoyens?
    • Quelle est la responsabilité de la société envers toi?
    • Quelle est ta responsabilité envers la société?
  • La société canadienne a-t-elle été organisée pour refléter nos valeurs et croyances nationales?
    • Quelle est la croyance des canadiens au sujet de la marginalisation?
    • Quelle incidence le privilège et la marginalisation eues dans le passé et aujourd’hui sur la société?
    • Que se passe-t-il lorsque les membres d’une société continuent à être marginalisés?

Établir le lien et dégager les réflexions des élèves au sujet de…

La présente section propose des moyens de présenter les concepts à l’étude et aide le personnel enseignant à mieux comprendre les diverses opinions et pensées des élèves de la classe. Il est important de présenter les questions aux élèves et leur permettre de réfléchir et de discuter.  Les réponses des élèves aideront le personnel  enseignant à cerner les apprentissages spécifiques devant être enseignés avant l’exploration des grandes idées.  Le vocabulaire est présenté et noté ici.  Cette section représente la partie « Nous faisons » » de l’enquête les enseignants orientent les élèves sur la structure initiale de l’enquête. 
Remarque à l’intention de l’enseignant

  • Faire un remue-méninge à partir d’une question Ajouter les questions des élèves; adapter la formulation des questions au besoin.
  • Utiliser la méthode S-V-A (Ce que je SAIS, ce que je VEUX apprendre, ce que j’ai APPRIS) pour noter les idées et l’évolution de la pensée des élèves.
Étude sur les structures de la société

Cette enquête examine les raisons et moyens par lesquels les individus s’organisent pour vivre ensemble et les questions devant être abordées par les collectivités afin de réussir.

Question de Enquête

Si le principe d’individualité est si important, pourquoi habitons-nous en groupes?

  • Pourquoi y a-t-il une cohérence entre l’organisation sociale et les enjeux sociaux?
  • Le privilège et la marginalisation sont-ils inévitables dans la société?

 

  • Comment une société s’organise-t-elle?
  • Quelles caractéristiques sont partagées entre les sociétés? Pourquoi y a-t-il des différences?
  • Comment établissons-nous l’équilibre entre les intérêts de l’individu et de la collectivité? Quelles idéologies entrent en jeu?
  • Quel impact la vision du monde a-t-elle sur l’organisation des collectivités?
  • Comment pouvait-on/peut-on trouver une solution aux différences en matière d’idéologies?
  • Pourquoi le privilège et la marginalisation existent-ils?

Les questions font réfléchir les élèves au sujet des enjeux de l’enquête et peuvent aussi encadrer l’élève et l’orienter dans l’exploration de la question d’enquête.

Liens aux réflexions sur le passé  

L’importance historique : Comment identifions-nous les apprentissages clés à effectuer au sujet du passé?

La source principale des preuves : Comment savons-nous ce que nous savons du passé? 

Les causes et conséquences : Pourquoi les évènements ont-ils lieu et quelles sont leurs incidences?

Les perspectives du passé : Comment peut-on mieux comprendre les gens du passé?

La dimension éthique : Comment le passé peut-il nous aider à vivre dans le présent?

La continuité et le changement : Comment peut-on arriver à comprendre les flux complexes du passé?

Acquisition des notions présentées
La présente section contient les éléments fondamentaux de la démarche d’enquête. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à comprendre les questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des enjeux qui leur viennent à l’esprit pendant les activités d’apprentissage. Cela représente la partie « Je le  fais » « Nous le faisons » de l’enquête dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des explications possibles.
Tout au long de l’enquête, il est essentiel que les enseignants aident les élèves à prendre du recul pour voir le grand portrait.

  • Quels sont les thèmes émergents?
  • Quelles sont les similitudes et différences?
  • Pourquoi les élèves pensent ainsi?

Le niveau d’indépendance de la classe déterminera le niveau d’implication nécessaire de la part de l’enseignant.

Dégager ce que les élèves comprennent de l’idéologie, sa raison d’être et ses effets, du point de vue historique et sur la société contemporaine.  (Voir les ressources à la Partie C).  Présenter le concept de divergence à l’intérieur d’une idéologie ou de diverses perspectives selon un ou plusieurs des thèmes présentés et expliquer l’incidence que porte cette divergence sur l’implantation des structures sociétales.

Les élèves établissent des liens entre les structures sociétales et l’idéologie et les raisons pour lesquelles la marginalisation existe toujours.  Identifier les questions que les élèves désirent explorer.  Lorsque les élèves trouvent des enjeux selon des perspectives très différentes, les questions essentielles pourront être identifiées.

Il y a plusieurs méthodes d’enquête permettant aux élèves d’examiner les influences sur le développement des structures sociétales à l’intérieur des thèmes d’exploration suggérés.

Thèmes d’exploration possibles

  • Les incidences de la divergence des perspectives au niveau des idéologies
    • le spectre idéologique politique
      • la liberté et l’ordre,
      • les droits de l’individu et de la collectivité,
      • la hiérarchie et l’égalité
    • le spectre idéologique économique
      • le socialisme – le capitalisme
      • la coopération – la compétition
      • le contrôle économique – la liberté économique
      • l’utilisation des ressources – la protection – l’exploitation
    • Les visions du monde autochtones
    • Les structures religieuses
    • Le colonialisme
    • Les structures sociales
    • Les structures de gouvernance
      • La prise de décision
      • La loi
    • La répartition des richesses
    • Le privilège et la marginalisation
    • L’application de la justice

Questions essentielles

  • En quoi l’idéologie est-elle utile pour guider les croyances et le comportement des humains?
    • Comment les valeurs et croyances d’un individu affectent-elles sa perception de la société?
    • Comment l’organisation de la société reflète-t-elle les visions du monde et les croyances actuelles?
    • Comment l’organisation sociétale évolue-t-elle avec les temps et quels facteurs sont à l’origine de ces changements?
  • Quelles sont les limites de l’idéologie dans l’orientation des croyances et comportements?
    • Quel est la place et l’effet de la pensée idéologique dans la société contemporaine/historique/ autochtone?
  • Comment l’idéologie influence-t-elle notre perception de la justice sociale?
    • Quelle est la relation entre l’idéologie et les approches à la justice sociale?
  • Comment la société arrive-t-elle à établir un équilibre entre les responsabilités des citoyens envers la société et les responsabilités de la société envers ses citoyens?
    • Quelle est la responsabilité de la société envers toi?
    • Quelle est ta responsabilité envers la société?
  • La société canadienne a-t-elle été organisée pour refléter nos valeurs et croyances nationales?
    • Quel impact le privilège et la marginalisation ont-ils eu par le passé et ont-ils aujourd’hui sur la société?
    • Que se passe-t-il lorsque les membres de la société continuent à se retrouver marginalisés?

Réfléchis aux questions essentielles.  Que pensent les élèves maintenant?  Comment leur façon de penser a-t-elle évoluée?

  • Quelles sont les responsabilités de la société envers ses citoyens?
  • Quelles sont les responsabilités des citoyens envers la société?
  • Qui est responsable des décisions prises dans une société/collectivité?
  • Qui doit accepter les conséquences des décisions prises?
    • Quelles sont les mesures de protection mises en place pour une prise de décision juste et équitable?
    • À qui appartient la perspective reflétée dans la prise de décision sociétale?
  • Quels sont les résultats de la marginalisation continuelle?
  • De quoi a-t-on besoin pour déclencher le changement au niveau des populations marginalisées?

Question de Enquête

Le privilège et la marginalisation sont-ils inévitables dans la société?  

  • Quelle incidence la vision du monde a-t-elle sur les croyances et la structure organisationnelle d’une société?
  • Quelle incidence le privilège et la marginalisation ont-ils eue et continuent-ils à avoir sur la société?

Cette partie de l’enquête demande aux élèves d’étendre leur recherche pour comprendre les fondements des concepts de privilège et de la marginalisation.   Comment ces concepts apparaissent-ils dans leur thème d’exploration?

  • Quelles visions du monde sont évidentes dans tes recherches?
  • Quelle incidence ont-elles sur les croyances et l’organisation d’un individu et d’une société?
    • -à-d. : évalue la répartition des ressources.
  • Comment les visions du monde divergentes sont-elles accommodées?
  • Quelles sont les preuves de la présence du privilège et de la marginalisation? Quelle est l’incidence sur la société du passé et la société actuelle?

Établir le lien et dégager les réflexions des élèves au sujet de…

Parmi les stratégies de développement et d’exploration des enquêtes sont :

  • Dégager la réflexion des élèves, l’afficher et ensuite les faire réfléchir à la pensée, noter l’évolution de la pensée et les raisons motivant ces changements.
  • L’approche stratégique jigsaw : Les élèves, individuellement ou en groupes, explorent des questions similaires, présentent les résultats de leurs recherches au groupe. L’enseignant aide les élèves à noter les similitudes, différences et thèmes.  Les élèves sont encouragés à développer des énoncés sommaires pour clarifier leurs pensées et décrire les nouveaux apprentissages.
  • Réfléchir à la pensée initiale pour noter l’évolution de cette pensée. Quelles preuves viennent à l’appui de ce nouvel apprentissage? 
Suggestions d’enquêtes supplémentaires

Les mêmes questions d’enquête peuvent être utilisées pour l’exploration de cette enquête.

  • Si le principe d’individualité est si important, pourquoi habitons-nous en groupes?
  • Pourquoi y a-t-il des cohérences entre l’organisation sociale et les enjeux sociaux?
  • La marginalisation est-elle inévitable dans la société?
  • Quels sont tes droits? Quelles sont tes libertés? (Fais un remue-méninge)
  • Qu’est-ce qui impose des limites à ta liberté?
  • Quelles sont nos libertés au Canada? Quels sont nos droits?
    • Quelle est la définition des droits et libertés?
    • Donne des exemples pour appuyer tes définitions.
  • Ces droits et libertés sont-ils appliqués de façon équitable?

Revenir à la liste générée par l’activité de remue-méninge et regroupe les idées selon les droits de l’individu et les droits de la collectivité.  Développe une définition pratique des droits de l’individu et des droits de la collectivité.  Ajoute à la liste en fonction des nouvelles informations qui ressortent de la définition.

Effectuer un enseignement direct auprès des élèves au sujet de l’idéologie et de la divergence de pensée à l’intérieur d’une idéologie.  Voir les ressources à la Partie C.

  • Où les élèves croient-ils se situer sur le spectre politique ou économique?

Examiner une variété de documents de politiques.  À l’intérieur de ces politiques :

  • Détermine tes droits et responsabilités en fonction des documents.
  • Que reflètent ces droits et responsabilités au sujet des croyances qu’ont les personnes qui les ont développés?
  • Quelle idéologie est évidente?
  • En quoi les droits, libertés et responsabilités sont-ils évidents?
À considérer : interviewer des individus représentatifs comme option de recherche à la lecture de textes.
Documents de politique

  • Le manuel de l’élève
  • La Loi sur l’éducation
  • Le Code des droits de la personne
  • La politique multiculturelle du Canada

Étude de la Charte canadienne des droits et libertés

  • Choisir des droits et libertés spécifiques de la Charte et demander aux élèves de les examiner du point de vue de la gauche, du centre et de la droite sur le spectre idéologique politique.
  • Demander aux groupes d’élèves de choisir une perspective particulière : gauche, droite ou centre, et :
    • déterminer leurs différentes perspectives sur la nature humaine; et;
    • le rôle du gouvernement; et,
    • leurs priorités pour la société
    • développer une hypothèse sur l’incidence que cela pourrait avoir sur la Charte des droits et libertés.
  • Présenter cette perspective à la classe.
  • Où l’impact de ces idéologies est-elle évidente dans leur monde?

Après les présentations, demander aux élèves de créer une Charte des responsabilités selon laquelle ils aimeraient vivre :

  • qui correspond à la Charte canadienne des droits et libertés du point de vue de leur perspective choisie (droite, gauche, centre).
  • Demander aux élèves de déterminer l’idéologie choisie et justifier leur perspective de la Charte des responsabilités.

Réfléchir… Discuter…

  • Quels types d’enjeux ou de préoccupations les élèves devaient-ils considérer lors du développement de leur Charte de responsabilités?
  • En quoi les croyances et valeurs personnelles des élèves sont-elles reflétées dans leur Charte de responsabilités?
  • Comment sont-ils arrivés à trouver l’équilibre entre les intérêts de l’individu et de la collectivité?
  • Les concepts de privilège et de marginalisation sont-ils adressés dans leur Charte?

Vocabulaire

  • Idéologie
  • Conservatisme
  • Libéralisme
  • Socialisme

Application et approfondissement des notions acquises

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour aider les élèves à mieux assimiler la matière à l’étude.  Il s’agit là de la portion « Je le fais » de l’enquête – soit « Je collabore » ou « Je le fais individuellement ».   Élargir la réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête. Poser quelques-unes des questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.
Utilise les exemples suivants d’incidents de l’histoire ayant enfreint aux droits et libertés.

  • La Loi sur les Indiens
  • Les pensionnats autochtones,
  • Le système des réserves
  • L’emplacement et le déplacement/déménagement des réserves dans le nord du Canada
  • Le déplacement/la relocalisation des Noirs à Halifax en 1962

Demander aux élèves de :

  • Identifier les droits et libertés qui ont été touchés.
  • Qu’est-ce que cela exprime au sujet des croyances des personnes qui ont permis que cela arrive?
  • Que pourraient être leurs perspectives idéologiques? Justifie ta pensée.
  • Quels types de visions du mondes/croyances et comportements étaient nécessaires pour la mise en vigueur de ces politiques? Par le gouvernement/l’état?
    • Quelles politiques alternatives plus justes auraient pu être adoptées au lieu?
  • Quels types de visions du mondes/croyances et comportements étaient nécessaires pour mettre en vigueur ces politiques? Par le peuple?
    • Assume la personnalité caractéristique d’un citoyen de l’époque discutée.
      • Comment aurais-tu pu agir autrement pour influencer le gouvernement? ou
      • Suggère des changements à la politique, et la façon dont tu influencerais le gouvernement à adopter ces changements.

Démonstration des apprentissages

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se dans le cadre de tâches de rendement authentiques. Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche de plus grande ampleur pour l’évaluation de l’ensemble des indicateurs de rendement.  Les épreuves d’évaluation varieront, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leurs apprentissages de différentes manières.
Demander aux élèves de démontrer ce qu’ils ont appris au sujet des questions. 

Comment  leur façon de penser a-t-elle évolué en fonction de leur pensée initiale?

 Quelles preuves ont-ils pour appuyer leur façon de penser?

Demander aux élèves d’utiliser les questions suivantes pour établir des liens ou adresser n’importe quelle des questions essentielles, des connaissances acquises, ou des questions d’enquête pour démontrer leurs preuves d’apprentissage.

  • Que penses-tu maintenant au sujet de…?
  • Qu’est-ce qui a changé ta façon de penser?
  • Quelles preuves appuient ta façon de penser?
  • Pourquoi est-il important de savoir ces informations?
  • Comment utiliseras-tu ces informations?

Question de Enquête

Si le principe d’individualité est si important, pourquoi habitons-nous en groupes?

Pourquoi y a-t-il des cohérences entre l’organisation sociale et les enjeux sociaux?

Le privilège et la marginalisation sont-ils inévitables dans la société?

Questions essentielles

  • En quoi l’idéologie est-elle utile pour guider les croyances et le comportement des humains?
    • Comment les valeurs et croyances d’un individu affectent-elles sa perception de la société?
    • Comment l’organisation de la société reflète-t-elle les visions du monde et les croyances actuelles?
    • Comment l’organisation sociétale évolue-t-elle avec les temps et quels facteurs causent ces changements?
  • Quelles sont les limites de l’idéologie dans l’influence des croyances et comportements?
    • Quelle est la place de la pensée idéologique dans la société contemporaine?
    • Quelles étaient les influences de la pensée idéologique sur les sociétés du passé?
    • Quelle incidence la pensée idéologique a-t-elle eue sur les sociétés autochtones?
Les savoirs acquis

  • Les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • La société canadienne est tenue de gérer la coexistence de diverses visions du monde.
  • Les citoyens et citoyennes canadiens œuvrent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • La société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les canadiens.
  • Pour chaque individu, la conscientisation du racisme dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • En tant que citoyens de communautés locales, nationales et mondiales, les canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • Les citoyens démontrent une ouverture d’esprit.
  • Comment l’idéologie influence-t-elle notre perception de la justice sociale?
    • Quelle est la relation entre l’idéologie et les approches à la justice sociale?
    • Qui accepte la responsabilité pour les décisions prises dans la société?
    • Quelles mesures de protection ont été mises en place pour une prise de décision juste et équitable?
    • À qui appartient la perspective reflétée dans la prise de décision sociétale?
  • Comment une société arrive-t-elle à établir l’équilibre entre les responsabilités des citoyennes et citoyens envers la société et les responsabilités de la société envers ces citoyennes et citoyens?
    • Quelle est la responsabilité de la société envers toi?
    • Quelle est ta responsabilité envers la société?
  • La société canadienne a-t-elle été organisée pour refléter nos valeurs et croyances nationales?
    • Quelle est la croyance canadienne au sujet de la marginalisation?
    • Quel impact le privilège et la marginalisation ont-ils eu par le passé et ont-ils encore aujourd’hui sur la société?
    • Que se passe-t-il lorsque les membres de la société continuent à se retrouver marginalisés?
    • De quoi a-t-on besoin pour effectuer un changement au niveau des populations marginalisées?

Création d’un journal de réflexion personnelle de l’élève sur la citoyenneté

Les élèves continueront à explorer leur compréhension de leur rôle en tant que citoyennes canadiennes et citoyens canadiens et à réfléchir à leur perspective dans un journal officiel.  Considérer l’occasion pour créer des séquences vidéo.  Les œuvres artistiques peuvent être incluses dans le journal pour appuyer la pensée de l’élève : certaines pour accompagner des entrées de journal et d’autres comme dessins et esquisses aléatoires.  Le journal est un registre de la pensée de l’élève et note l’évolution de ses perspectives sur la citoyenneté.  

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont encouragés à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une.

Les élèves peuvent aussi répondre aux questions essentielles selon leur choix.

Les élèves sont encouragés à répondre selon une variété de genres.

  • Quel est l’emploi moral du pouvoir? La fin justifie-elle le moyen?
  • Y a-t-il encore une place pour l’idéologie dans la société?
  • Comment l’idéologie a-t-elle mené le changement dans le monde?
  • Comment l’idéologie te touche-t-elle sur une base quotidienne?
  • Une nation d’individus peut-elle partager une idéologie en commun?
  • Comment pourrait fonctionner un gouvernement libre d’idéologie?
  • Que faut-il pour éliminer la marginalisation et le privilège? Comment peut-on y arriver?

Partie C

Ressources d’enquête

Liens avec les autres matières

Sciences

  • Réponses idéologiques aux débats d’environnement et d’économie (sables bitumineux, développement du pipeline, changement climatique, règlements sur l’environnement)

Liens avec les résultats d’apprentissage :

  • 1 : Évaluer les effets de l’activité humaine sur la durabilité des écosystèmes et sur le climat local, régional et mondial.
  • 3 : Examiner la biodiversité par l’analyse des interactions entre les populations dans les communautés.
  • 1 : Explorer le développement des technologies reliées au mouvement et leurs effets sur soi et la société.

Français, programmes fransaskois

  • Discours politiques rédigés à partir de différentes perspectives idéologiques
  • Campagnes de lettres sur divers enjeux politiques pertinents

Liens avec les résultats d’apprentissage :

Communication orale

  • S’informer sur l’émetteur ou l’émettrice, sur le sujet traité et sur le contexte socioculturel et historique du discours pour orienter son école.
  • Utiliser différents moyens pour recentrer la discussion.
  • Proposer des pistes pour faire avancer la discussion.

Lecture

  • S’informer sur l’auteur ou l’auteure, sur le sujet traité et le contexte socioculturel et historique du texte pour orienter sa lecture.
  • Dégager la perspective de l’auteur ou l’auteure et la perspective adoptée dans le contexte.

Écriture

  • Prévoir les procédés explicatifs appropriés au sujet de l’explication.

Liens avec les autres matières

  • Demander aux élèves de former des groupes et de choisir une idéologie qu’ils aimeraient étudier. À partir de l’idéologie, les élèves doivent créer un parti politique et développer une campagne politique en fonction d’une idéologie spécifique.
  • Voici quelques pistes à inclure :
    • la perspective du parti sur un ensemble spécifique d’enjeux et liés à l’idéologie spécifique, p. ex. la loi sur les langues officielles.
    • la stratégie médiatique de la campagne :
      • Une stratégie pour dissiper ou minimiser les autres campagnes idéologiques,
    • une analyse des électrices et électeurs ciblés du parti;
    • une réflexion sur le processus;
    • une prédiction sur la façon dont la campagne se déroulera;
      • les forces et faiblesses de l’approche et des positions de la campagne,
      • les défis potentiels auxquels le parti pourrait faire face, etc.
    • la vision du monde reflétée dans l’idéologie
  • Comparer le conflit de la Révolution française à la lutte entre les Premières nations, les Métis et les non-Autochtones en lien avec l’Acte de l’Amérique du Nord britannique.
    • Examiner les concepts de privilège et de marginalisation dans la société et la lutte pour réorganiser la structure de la société.
    • Comparer les similitudes et différences dans le processus et le résultat.
    • Expliquer ourquoi est-ce que l’un a réussi alors que l’autre n’a pas connu de succès?
  • Demander aux élèves d’identifier leurs croyances sur différents enjeux sociaux, politiques et économiques (en fonction d’une variété d’options idéologiques), et utiliser ces croyances pour aider les élèves à cerner leur vision du monde idéologique.
    • Déterminer où ils se situent sur le spectre idéologique, expliquer pourquoi, et donne des exemples de leur position en fonction des activités auxquelles ils participent et des comportements qu’ils démontrent.

L’idéologie dans les structures de gouvernance

Quelle idéologie est évidente au sein du gouvernement actuel?  Au niveau provincial, fédéral?

Déterminer :

  • Le rôle du gouvernement
  • Les priorités de la société
  • Les politiques contre la discrimination
  • Le placement sur le spectre idéologique politique et économique

Glossaire

  • Absolutisme
  • Anarchisme
  • Capitalisme
  • Communisme
  • Conservatisme
  • Libéralisme
  • Socialisme

RESSOURCES SUR LA CITOYENNETÉ NIVEAU 10 : DES CITOYENS QUI APPRENNENT TOUT AU LONG DE LEUR VIE

Partie A

Domaine de la citoyenneté : Sciences sociales 10

Les citoyens qui apprennent tout au long de leur vie œuvrent continuellement pour comprendre la dynamique du changement et demeurent nécessairement à la recherche de nouvelles informations pour une prise de décision raisonnée et non biaisée.  Ce domaine d’études sur la citoyenneté permet le développement d’habiletés, d’habitudes et de connaissances.  Les citoyennes et citoyens développent leur compréhension critique, explorent activement et analysent des évènements et les effets des décisions à de multiples niveaux de gouvernance.

Les élèves du secondaire identifieront et examineront les effets de l’iniquité et du conflit dans le contexte de l’histoire du Canada et du monde.  Ils considèreront l’impact de la vision du monde dans la gestion du conflit et de l’iniquité (10); examineront la réputation et le rôle du Canada en tant que citoyen du monde (20); et considèreront les causes fondamentales de l’iniquité et des défis que les perspectives multiples imposent à la résolution du conflit (30).

Tout au long de l’étude, les élèves s’engageront vers une réflexion critique et dialectique afin de s’assurer que les diverses perspectives sont considérées pour s’aligner avec les communautés autochtones et les politiques multiculturelles du Canada. 

Aperçu et effets escomptés de l’éducation à la citoyenneté

Les élèves continueront à poursuivre activement et chercher à comprendre de multiples perspectives afin de participer en tant que citoyens munis d’une perspective mondiale.  La participation suscite l’examen des rôles et responsabilités des citoyens à l’échelle nationale et mondiale.

Les élèves examinent l’incidence qu’ont eue les visions du monde divergentes sur le développement de la société et le développement et l’administration de la justice.  Ils examineront les défis auxquels les sociétés font face dans leur tentative de coexistence malgré les visions du monde divergentes en étudiant le traitement des peuples autochtones du Canada.  Enfin, les élèves exploreront une variété de méthodes de résolution de conflit ainsi que les influences historiques et contemporaines sur ces pratiques.

10

Histoire Les élèves examineront l’incidence historique des visions du monde du 18e, 19e et 20e siècle portant sur la citoyenneté et les droits humains en ce qui a trait à l’intolérance et à l’injustice.

Savoirs acquis sur la citoyenneté

Les élèves utiliseront ces informations pour comprendre que :

  • les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • la société canadienne est tenue de gérer la coexistence de différentes visions du monde.
  • les citoyens canadiens travaillent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • la société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les canadiens.
  • pour chaque individu, la conscientisation du racisme et d’autres formes d’oppression sociale dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • en tant que citoyens de communautés locales, nationales et globales, les canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • les citoyens démontrent une ouverture d’esprit.

 

  1. Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  2. Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête et doivent être examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  3. Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Acquisition des connaissances et développement des compétences

Les élèves apprendront :

  • Le rôle et l’incidence des codes internationaux et nationaux des droits de la personne, par exemple des peuples autochtones, de l’enfant, et des personnes handicapées;
  • Les antécédents des divers enjeux ayant trait aux droits de la personne et à la justice sociale;
  • Les forums de règlement des différends, y compris : les procès au tribunal, les cercles de détermination des peines, les assemblées publiques, la médiation, les commissions de la vérité et de réconciliation, les tribunaux des droits de la personne; et,
  • Une variété d’exemples négatifs de résolution de conflit et leurs incidences résiduelles, y compris l’assimilation, l’anéantissement et la ségrégation.

Les élèves seront en mesure de:

  • faire des réflexions critiques, faire et mettre à l’épreuve des hypothèses et organiser des données d’analyse;
  • utiliser des stratégies de persuasion et de défense;
  • utiliser des critères pour évaluer les perspectives du soi et des autres;
  • savoir étudier les enjeux et rechercher des informations; et,
  • faire une réflexion dialectique en utilisant les enjeux et l’histoire du Canada comme contenu et contexte.

Questions essentielles

  • Qu’est-ce que cela veut dire d’être citoyenne et citoyen?
  • Pourquoi existe-t-il des conflits entre différentes visions du monde?
  • Que faut-il pour que les visions du monde en conflit puissent coexister?
  • Quels genres de réponses les citoyennes et citoyens ont-ils utilisés à travers l’histoire en réaction aux conflits entre visions du monde?
  • Comment les citoyennes et citoyens engagés et respectueux réagissent-ils au conflit dans une démocratie moderne?
  • Quelle est l’incidence de la politique multiculturelle et de l’affirmation de la diversité au Canada?
Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Sensibilité culturelle : Honorer les perspectives des Premières nations et affirmer le multiculturalisme au Canada

Ce domaine propose une perspective et des suggestions pédagogiques pour faciliter l’exploration de la citoyenneté par les élèves en faisant preuve de sensibilité culturelle.  Alors que la sensibilisation culturelle constitue un premier pas important, l’objectif en bout de ligne consiste à développer une sensibilité culturelle.  La sensibilité culturelle permet aux individus de mettre en pratique ce qu’ils ont appris et de s’en servir pour réagir de manière respectueuse et appropriée à une variété de contextes et de situations.  En validant les connaissances et expériences culturelles qui existent déjà dans les communautés, des pratiques pédagogiques axées sur les forces pourront être adoptées au niveau de l’éducation à la citoyenneté.  L’œuvre de W. Ermine explore le concept d’espace éthique dans lequel les individus passent à une espace partagée pour explorer les sujets qui exigent la tolérance de l’ambigüité et l’esprit ouvert.  Avec une préparation prudente et bien pensée, les élèves et enseignants pourront créer des « espaces éthiques » en salle de classe pour considérer des thèmes exhaustifs et multidimensionnels présentés dans ces ressources à la citoyenneté.  Tout en explorant ces thèmes, les enseignants peuvent être des modèles de respect envers les Premières nations, non seulement par rapport aux expériences du passé, mais avec les expériences contemporaines partagées.  Le concept que « Les traités nous touchent tous » peut être utilisé pour créer des espaces éthiques et pour s’assurer que tous nos élèves comprennent le sentiment d’appartenance des Premières nations ainsi que leur propre sentiment d’appartenance tel qu’il est reflété dans les visions du monde personnalisées à domicile, dans leur salle de classe, leur école, leur province, leur nation et dans le monde.

Les salles de classe de la Saskatchewan sont un microcosme des réalités de citoyenneté qui reflètent la démographie en évolution de notre province et fournissent des opportunités uniques d’explorer nos relations avec les autres dans un environnement sécuritaire, bienveillant et tolérant.

Les ressources offertes ici sont destinées à soutenir l’apprentissage par enquête, une approche qui est ancrée dans les modèles constructivistes et qui fait partie intégrale des programmes d’études en Saskatchewan. Ces ressources visent à aider les enseignants à travailler avec les élèves pour réfléchir aux défis que pose et aux possibilités que crée la citoyenneté, tant mondialement qu’à l’échelle locale.  Elles aident les enseignants à faire vivre une philosophie de citoyenneté qui fera valoir l’importance d’encourager les élèves et enseignants à reconnaitre, réagir et affirmer avec respect diverses pratiques culturelles du savoir, ainsi que chercher à comprendre les perspectives divergentes.

La pédagogie adaptée pour encourager la participation des élèves

La diversité est essentielle pour enrichir la discussion de salle de classe déclenchée par l’enquête.  Les points de vue divergents jouent un rôle non seulement pour renforcer les habiletés de communication mais aussi pour améliorer les expériences et capacités de réflexion des individus et groupes.  Le défi est lancé aux enseignants de développer une culture en salle de classe où les élèves se sentent assez confortables pour partager leur héritage et leurs connaissances et où les expériences et visions du monde sont acceptées sans jugement et respectées à titre de concepts légitimes.

L’utilisation réussie de ces ressources dépend de la reconnaissance des enseignants quant à l’importance de la culture dans tous les aspects de l’apprentissage et de la validation des liens qu’entretiennent les élèves avec leur culture.  Les salles de classe doivent être des lieux de confiance qui permettent la conversation réfléchie et respectueuse.  De la maternelle à la 12e année, les élèves développent des habiletés qui permettent de comprendre des visions du monde divergentes tout en encourageant l’existence de relations de coopération fonctionnelles.  Parfois les discussions peuvent devenir inconfortables, mais lorsque gérées de manière constructive, elles peuvent fournir une expérience d’apprentissage riche et atteindre des résultats de collaboration.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateur pour lier les enquêtes aux réalités actuelles

La citoyenneté existe dans le monde réel.  Les enquêtes donnent l’occasion aux élèves d’établir des liens entre leurs réalités, leurs cultures et leurs vécus.  Il est attendu que les enseignants apprendront autant au sujet des leurs élèves que les élèves apprendront au sujet des résultats visés.  Lorsque les enseignants lient l’exploration des enjeux de citoyenneté en salle de classe aux exemples concrets de citoyenneté, ils aident les élèves à comprendre que les responsabilités de citoyenneté exigent une vigilance et une mobilisation constantes.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateurs, en guidant les élèves vers des thèmes de base, et en établissant un lien efficace entre leurs connaissances à base culturelle et collective et leurs apprentissages sur le concept de citoyenneté.  Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux enquêtes, à travailler en collaboration pour découvrir des informations, et appliquer leurs apprentissages dans des contextes authentiques.  Ils sont invités à démontrer leur niveau de compréhension au sujet de la citoyenneté de sorte à appuyer leurs forces d’apprentissage tout en prenant des risques dans des domaines d’apprentissage en développement.

Les enseignants jouent un rôle valable et critique pour faire vivre ces ressources.  Il faut du courage pour permettre aux élèves de faire face aux défis de citoyenneté dans le contexte de leur propre culture et vision mondiale, mais c’est à l’intérieur de ces interactions que cette citoyenneté, nationale et mondiale, sera renforcie.

Liens avec les concepts des programmes d’études de la Saskatchewan

Cette section établit un lien entre les enseignants et les élèves et les concepts explorés dans le programme d’études Sciences sociales 10.  Les objectifs généraux liés à cette ressource sont identifiés.  Ces objectifs favorisent l’exploration d’enjeux historiques et contemporains, ce qui au Canada doit inclure les perspectives autochtones.

L’ordre dans lequel ils apparaissent propose une idée générale du plan d’apprentissage à suivre.

Les élèves pourront :

  • Expliquer l’énoncé suivant en ses propres mots et en donnant des exemples tirés de l’époque historique à l’étude ou tirés de la vie contemporaine : « Les êtres humains sont indépendants et doivent vivre en société ».
  • Expliquer comment les êtres humains établissent diverses organisations sociales afin de satisfaire leurs besoins et désirs de façon systématique;
  • Expliquer que pour arriver à la sécurité, à la stabilité et à la certitude de l’avenir, les hommes s’engagent tacitement à se conformer aux croyances, valeurs et mœurs qui leur sont imposées par les diverses organisations de la société.
  • Identifier les moyens possibles que des groupes, des organisations ou des institutions doivent avoir pour résoudre les désaccords ainsi que les moyens d’imposer des conclusions pour qu’ils puissent prendre des mesures collectives.
  • Savoir que les sociétés européennes ont vu l’émergence de nouvelles perspectives ou idéologique qui allaient donner lieu à une nouvelle organisation sociale.
  • Apprendre les réalités historiques, géographiques, politiques, économiques et sociales de l’univers physique et humain qui l’entoure.

 

Les élèves :

  • utiliseront des stratégies de persuasion et de défense;
  • demeurent nécessairement à la recherche et passent à l’évaluation de nouvelles informations; et,
  • s’engagent à la pensée dialectique et utilisant les enjeux et l’histoire du Canada en tant que contenu et contexte.

Partie B Plan d’apprentissage –Sciences sociales 10

Cette section donne un bref aperçu du parcours pédagogique des élèves, des enquêtes que les élèves pourraient considérer en classe et des liens vers des concepts plus larges.

Les questions d’enquête ont été déterminées et les liens aux thèmes principaux ont été notés.  Les enseignants peuvent choisir n’importe quelle question d’enquête ou combiner des questions d’enquête pour utiliser l’approche qui convient aux élèves.

Les démarches d’enquête sur la citoyenneté incorporent les trois perspectives des sciences humaines par l’exploration des enjeux historiques et contemporains à travers un certain nombre de points de vue, ce qui, au Canada, doit inclure les perspectives autochtones.

Les enquêtes suggérées peuvent être étudiées dans n’importe quel ordre selon l’intérêt des élèves.

Question de Enquête

Pourquoi certaines voix sont-elles mises à l’honneur alors que d’autres sont réduites au silence?

  • Comment les visions du monde informent-elles et influencent-elles les questions de conflit?
  • Que se passe-t-il lorsque les visions du monde se contredisent?
  • Comment les points de vue divergents sont-ils accommodés?

D’où vient l’iniquité?  

  • L’iniquité est-elle le résultat d’actions individuelles ou d’injustice systémique?
  • Quels sont les facteurs déterminants et les recours à l’iniquité?

Les thèmes principaux abordés :

  • Les politiques, pratiques et attitudes impérialistes du passé ont une incidence sur la société d’aujourd’hui;
  • Les différences au niveau du pouvoir peuvent avoir une incidence sur les questions d’ordre culturel, économique, social, philosophique et esthétique.
  • Les stratégies de résolution de conflit diffèrent au niveau de leur degré d’efficacité et peuvent avoir une incidence résiduelle. Parmi ces stratégies sont l’assimilation, l’anéantissement et la ségrégation.
  • La diversité se manifeste de différentes façons dans la société et peut créer des opportunités et des iniquités;
  • Les iniquités sont mises en place et maintenues en raison de nos systèmes; et,
  • Les fondements du passé ont une incidence sur les questions d’aujourd’hui au Canada.

Liens aux réflexions sur le passé 

L’importance historique : Comment identifions-nous les éléments importants à apprendre au sujet du passé?

La source principale des preuves : Comment peut-on savoir ce que nous savons du passé? 

La continuité et le changement : Comment peut-on arriver à comprendre les flux complexes du passé?

Les causes et conséquences : Pourquoi les évènements ont-ils lieu et quelles sont leurs incidences?

Les perspectives du passé : Comment peut-on mieux comprendre les gens du passé?

La dimension éthique : Comment le passé peut-il nous aider à vivre dans le présent?

Questions pour guider la démarche d’enquête

Les questions essentielles sont posées ici pour encadrer le contexte de la réflexion des élèves de sorte qu’ils commencent à réfléchir à ce sujet.  Les réponses aux questions essentielles établissent la base de compréhension des élèves par l’identification de leurs connaissances de base et indiquent aux enseignants ce dont ils ont besoin d’apprendre pour explorer ces résultats.  Les questions essentielles et les enquêtes incorporent les perspectives des sciences sociales par l’exploration des enjeux du passé et contemporains, ce qui, dans le cas du Canada, doit inclure les perspectives autochtones. 
Remarque à l’intention de l’enseignant
Les questions essentielles  sont proposées aux enseignants afin de  faciliter l’exploration des questions d’enquête par les élèves. Celles-ci peuvent être adaptées, p. ex. adapter le vocabulaire, retirer ou ajouter des questions, etc.
Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui  sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Ces questions sont posées pour appuyer l’élève dans sa réflexion tout en explorant les réponses aux questions globales plus larges.

Les enseignants pourraient vouloir insérer les questions dans un tableau marqué « Avant, pendant, après » pour noter l’évolution de la pensée des élèves à la suite des enquêtes.

Questions essentielles

  • Que signifie être une citoyenne et un citoyen?
    • Est-ce que les citoyennes et citoyens sont tous traités sur un pied d’égalité?
    • Est-ce que toutes les visions du monde sont respectées?
  • Pourquoi y a-t-il des conflits entre visions du monde?
    • Pourquoi y a-t-il des conflits entre certaines visions du monde et de la coopération/compatibilité entre d’autres?
    • Comment le conflit et la coopération ont-ils une incidence sur le développement de la société?
    • Comment les différends sont-ils résolus?
    • Comment est-ce que la volonté du groupe est-elle déterminée et représentée?
  • Comment les visions du monde peuvent-elles coexister en paix?
    • Quels sont les contrats sociaux permettant la coexistence de différentes visions du monde?
    • Quelles ont été les visions du monde du passé ayant eu une influence sur nos réalités sociales d’aujourd’hui?
  • Quelle gamme de réponses les citoyennes et citoyens ont-ils utilisée pour réagir aux visions du monde en conflit? / Comment les citoyennes et citoyens engagés et respectueux réagissent-ils au conflit dans une démocratie moderne?  
    • Comment les différentes sociétés et cultures font-elles pour administrer la justice?
    • Comment cela se compare-t-il aux méthodes d’application de la justice du passé?
    • Quelles sont les méthodes de résolution de conflit?
    • Comment ces réactions se comparent-elles à notre perception de la justice en tant que canadiens?
  • Quelle responsabilité une société éthique et démocratique a-t-elle envers la poursuite de la justice?
    • Comment évaluons-nous l’éthique et la justice d’une société?
    • Pourquoi le conflit existe-t-il?
    • Comment est-ce que les citoyennes et citoyens engagés et respectueux d’une nation réagissent-ils au conflit de manière juste et équitable?
  • Quelles sont les incidences de la politique multiculturelle et l’affirmation de la diversité du Canada?
    • Comment s’est faite la distribution du pouvoir au Canada?
    • Quelle est la relation entre la distribution du pouvoir et l’opportunité?
    • En quoi les iniquités peuvent-elles être adressées dans la réalité d’aujourd’hui?

Dégager les questions supplémentaires que pourraient avoir les élèves.

Dans la méthode d’apprentissage par enquête, les élèves sont invités à déterminer le contexte et la direction de l’enquête avec l’appui de l’enseignant et les relier aux savoirs acquis ou aux thèmes principaux.  Les suggestions guidées ont pour but d’offrir un appui aux éducateurs au début de leurs expériences avec la méthode d’enseignement par enquête. Voir aussi la section Suggestions d’enquêtes complémentaires à la partie C.  

Établir le lien et dégager les pensées des élèves au sujet de…

La présente section propose des moyens de présenter les concepts à l’étude et aide les enseignants à mieux comprendre la pensée actuelle de la classe. Présenter des questions et permettre aux élèves de réfléchir et discuter.  Les réponses des élèves aideront les enseignants à cerner les apprentissages spécifiques devant être transmis avant l’exploration des grandes idées.  Le vocabulaire est présenté et noté ici.  Cela représente la partie « Nous faisons » de la leçon où les enseignants orientent les élèves sur la structure initiale de l’enquête.
Remarque à l’intention de l’enseignant

  • Dégager les réflexions des élèves en réaction aux indications ou aux questions essentielles posées.
  • Ajouter des questions des élèves; adapter le langage des questions au besoin.
  • Illustrer sous forme de diagramme ou noter les pensées des élèves pour une réflexion ultérieure, sous format « avant, pendant et après» afin de prendre en considération l’évolution de la pensée des élèves.
Étude des pratiques de résolution de conflit

Cette partie de l’enquête apporte les élèves à penser aux questions de justice sociale et à comprendre les pratiques historiques et mondiales pour adresser les différences ou le conflit.  Le bilan de la façon dont le Canada adresse le conflit est étudié.

Question de Enquête

Pourquoi certaines voix sont-elles mises à l’honneur alors que d’autres sont réduites au silence?

  • Comment les visions du monde informent-elles et influencent-elles les questions de conflit?
  • Pourquoi y a-t-il de l’injustice dans le monde?
  • D’où vient l’iniquité?
  • Selon quelle perspective la justice est-elle définie et appliquée?
  • Quelle est la réputation du Canada dans la protection de la justice et des droits d’autrui?
  • Que se passe-t-il lorsque la justice n’est pas atteinte?
  • En tant que citoyens, comment pouvons-nous réparer la situation ou redresser les torts du passé?

Les questions essentielles  font réfléchir les élèves au sujet des enjeux de l’enquête et peuvent aussi encadrer l’élève et l’orienter dans l’exploration de la question d’enquête.

Faire un remue-méninge avec les élèves pour soulever des questions de conflit qui les préoccupent actuellement.  Quelles questions historiques sur l’iniquité les intéressent?

Détermine le niveau de compréhension des élèves quant aux stratégies qui ont été utilisées à travers l’histoire.  Quels sont les contrats sociaux qui guident les croyances, valeurs et comportements des individus?

  • Est-ce qu’il y a eu des moments dans le passé où il était préférable que les individus se conforment?
  • Que faut-il pour que les individus questionnent et/ou changent les croyances et les normes?
Acquisition des notions présentées
La présente section contient les éléments fondamentaux de la démarche d’enquête. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à comprendre les questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des enjeux qui leur viennent à l’esprit pendant les activités d’apprentissage. Cela représente la partie « Je le  fais » « Nous le faisons » de l’enquête dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles.
Tout au long de l’enquête, il est essentiel que les enseignants aident les élèves à prendre un recul pour voir le grand portrait.

  • Quels sont les thèmes émergents?
  • Quelles sont les similitudes et différences?
  • Pourquoi les élèves pensent ainsi?

Le niveau d’indépendance de la classe déterminera le niveau d’implication nécessaire de la part de l’enseignant.

Dans cette partie de l’enquête, les élèves explorent les résultats d’une variété de stratégies de résolution de conflit pour comprendre l’impact de l’idéologie, de la marginalisation et du privilège sur les processus et les résultats.

Thèmes d’exploration possibles

  • Le traitement des peuples autochtones au Canada
    • Les pensionnats autochtones,
    • La lutte pour la reconnaissance et les droits des Métis,
    • La Loi sur les Indiens
    • Le système des réserves
  • L’évolution des droits de la femme
  • L’idéologie politique
  • Les droits des LGBT
  • L’exploitation économique
  • L’iniquité économique
  • L’impérialisme économique
  • Le libre-échange
  • L’intimidation
  • L’iniquité au niveau du pouvoir dans la société
  • Le colonialisme
  • L’impérialisme
  • Les Codes nationaux et internationaux des droits de la personne

Demander aux élèves d’identifier les questions qu’ils désirent explorer par rapport aux différents moyens par lesquels le conflit a été et peut être résolu.  Lorsque les élèves explorent des questions similaires selon différents thèmes et perspectives, ils peuvent découvrir des similitudes et différences et identifier les thèmes principaux.

Parmi les stratégies de développement et d’exploration des enquêtes sont :

  • Dégager la réflexion des élèves, l’afficher et ensuite les faire réfléchir à la pensée, noter l’évolution de la pensée et les raisons motivant ces changements.
  • L’approche stratégique jigsaw : Les élèves, individuellement ou en groupes, explorent des questions similaires, présentent les résultats de leurs recherches au groupe. L’enseignant aide les élèves à noter les similitudes, différences et thèmes.  Les élèves sont encouragés à développer des énoncés sommaires pour clarifier leurs pensées et décrire les nouveaux apprentissages.
  • Réfléchir à la pensée initiale pour noter l’évolution de cette pensée. Quelles preuves viennent à l’appui de ce nouvel apprentissage? 
Question de Enquête

D’où vient l’iniquité?

  • L’iniquité est-elle le résultat d’actions individuelles ou d’injustice systémique?
    • Quels sont les facteurs déterminants et les solutions à l’iniquité?
    • Comment les citoyennes et citoyens peuvent-ils réparer les torts?
  • Comment les points de vue divergents sont-ils accommodés?
  • Que se passe-t-il lorsque les visions du monde sont contradictoires?

Révision et réflexion

Faire une révision et une réflexion sur les réponses affichées des élèves en lien avec leur perception de la justice et noter comment la pensée des élèves peut avoir évolué à travers l’enquête.

  • Comment peut-on définir la justice et la justice sociale?
  • Selon quelle perspective la justice est-elle définie et appliquée?
  • La justice sociale peut-elle exister?
  • Quelle responsabilité avons-nous envers la résolution du conflit?
    • Comment peut-on résoudre le conflit? / Que se passe-t-il lorsque les pratiques de résolution de conflit se détériorent?
    • Comment les différentes sociétés et cultures administrent-elles la justice?
  • Comment la marginalisation ou le privilège influencent-ils ta perception et la poursuite de la justice?

Fais un retour sur les injustices qui ont fait l’objet de tes recherches.

  • Qu’aurait-il fallu pour résoudre la situation autrement?
  • Quelles solutions pourrais-tu envisager?
  • Quel rôle les stéréotypes et les pratiques du passé ont-ils joué dans le développement des iniquités systémiques actuelles?
  • Quel est le processus à suivre pour le changement des préjugés et des biais?
  • Comment la politique multiculturelle du Canada peut-elle supporter ceci?
  • Quelles suggestions as-tu pour renforcer la politique?
  • La Canada a-t-il réussi à éliminer l’iniquité? Quelles sont tes suggestions?

Application et approfondissement des notions acquises

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés.  Il s’agit là de la portion « Je le fais » de l’enquête. Poser quelques-unes des questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.
Effectue une recherche sur l’un des domaines suivants :

  • Les Codes des Nations-Unies
  • La Charte canadienne des droits et libertés
  • La religion
  • La moralité
  • La loi
  • La politique
  • La culture

Pour ton domaine particulier, détermine :

  • le lien ou la relation aux questions de justice
  • l’influence sur les perceptions individuelles et sociétales de la justice
  • l’impact des différences de perspective et de vision du monde sur notre perception de la justice
  • l’influence sur ta propre poursuite de la justice
  • Quelles iniquités se sont manifestées en raison de nos systèmes?
  • Quels sont les fondements historiques ayant supporté ces iniquités?
  • Que faut-il pour apporter des changements aux injustices actuelles créées par les structures de la société canadienne?

Demander aux élèves de choisir l’un des divers forums de justice et de proposer une résolution :

  • le procès au tribunal
  • les cercles de détermination de la peine
  • les assemblées publiques
  • la médiation
  • les commissions de vérité et de réconciliation
  • les tribunaux des droits de la personne

Démonstration des apprentissages

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se dans le cadre de tâches de rendement authentiques. Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation. L’enseignant peut prévoir une tâche de plus grande ampleur pour l’évaluation de l’ensemble des indicateurs de rendement.  Les épreuves d’évaluation varieront, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leurs apprentissages de différentes manières.
Demander aux élèves de démontrer ce qu’ils ont appris au sujet des questions.  Comment  leur façon de penser a-t-elle évolué en fonction de leur pensée initiale?  Quelles preuves ont-ils pour appuyer leur façon de penser ?
Demander aux élèves d’utiliser les questions suivantes pour établir des liens ou adresser n’importe quelle des questions essentielles, des connaissances acquises, ou des questions d’enquête pour démontrer leur apprentissage.

  • Que penses-tu maintenant au sujet de…?
  • Qu’est-ce qui a changé ta façon de penser?
  • Quelles preuves appuient ta façon de penser?
  • Pourquoi est-il important de savoir ces informations?
  • Comment utiliseras-tu ces informations?
Question de Enquête

  • Pourquoi certaines voix sont-elles mises à l’honneur alors que d’autres sont réduites au silence?
    • Comment les visions du monde informent-elles et influencent-elles les questions de conflit?
  • Que se passe-t-il lorsque les visions du monde sont contradictoires?
    • Comment les points de vue divergents sont-ils accommodés?
  • D’où vient l’iniquité?
    • L’iniquité est-elle le résultat d’actions individuelles ou d’injustice systémique?
    • Quels sont les facteurs déterminants et les solutions à l’iniquité?

Questions essentielles

  • Que signifie être citoyenne et citoyen?
    • Les citoyennes et citoyens sont-ils tous traités sur un pied d’égalité?
    • Les visions du monde sont-elles toutes respectées?
  • Pourquoi y a-t-il du conflit entre visions du monde?
    • Pourquoi y a-t-il du conflit entre certaines visions du monde et de la coopération/compatibilité entre d’autres?
    • Comment le conflit et la coopération ont-ils un impact sur le développement d’une société?
    • Comment les différends sont-ils résolus?
    • Comment est-ce que la volonté du groupe est-elle déterminée et représentée?
Les savoirs acquis

  • Les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • La société canadienne est tenue de gérer la coexistence de diverses visions du monde.
  • Les citoyens canadiens œuvrent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • La société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les Canadiens.
  • Pour chaque individu, la conscientisation du racisme dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • En tant que citoyens de communautés locales, nationales et mondiales, les Canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • Les citoyens démontrent une ouverture d’esprit.
  • Comment les visions du monde peuvent-elles coexister en paix?
    • Quels sont les contrats sociaux permettant la coexistence de différentes visions du monde?
    • Quelles ont été les visions du monde du passé ayant eu une influence sur nos réalités sociales d’aujourd’hui?
  • Quelle gamme de réponses les citoyennes et citoyens ont-ils utilisée pour réagir aux visions du monde en conflit? / Comment les citoyennes et citoyens engagés et respectueux réagissent-ils au conflit dans une démocratie moderne?
    • Comment les différentes sociétés et cultures font-elles pour administrer la justice?
    • Comment cela se compare-t-il aux méthodes d’application de la justice du passé?
    • Quelles sont les méthodes de résolution de conflit?
    • Comment ces réactions se comparent-elles à notre perception de la justice en tant que canadiens?
  • Quelle responsabilité une société éthique et démocratique a-t-elle envers la poursuite de la justice?
    • Comment évaluons-nous l’éthique et la justice d’une société?
    • Pourquoi le conflit existe-t-il?
    • Comment est-ce que les citoyennes et citoyens engagés et respectueux d’une nation réagissent-ils au conflit de manière juste et équitable?
  • Quelles sont les incidences de la politique multiculturelle et l’affirmation de la diversité du Canada?
    • Comment s’est faite la distribution du pouvoir au Canada?
    • Quelle est la relation entre la distribution du pouvoir et l’opportunité?
    • En quoi les iniquités peuvent-elles être adressées dans la réalité d’aujourd’hui?

Création d’un journal de réflexion personnelle de l’élève sur la citoyenneté

Les élèves continueront à explorer leur compréhension de leur rôle en tant que citoyennes canadiennes et citoyens canadiens et à réfléchir à leur perspective dans un journal officiel.  Considérer l’occasion pour créer des séquences vidéo ou des blogues.  Les œuvres artistiques peuvent être incluses dans le journal pour appuyer la pensée de l’élève : certaines pour accompagner des entrées de journal et d’autres comme dessins et esquisses aléatoires.  Le journal est un registre de la pensée de l’élève et note l’évolution de ses perspectives sur la citoyenneté. 

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une.

Les élèves peuvent aussi répondre aux questions essentielles selon leur choix.

Les élèves sont encouragés à répondre selon une variété de genres.

  • Quels exemples peux-tu donner d’un moment où l’opportunité pour certains a eu pour effet de créer l’iniquité pour d’autres. Pourquoi penses-tu que cela s’est passé? Que penses-tu maintenant de la situation?
  • À quel moment as-tu ressenti de la pression de choisir une réponse différente à une question, même si tu savais que c’était mal? Comment as-tu réussi à résoudre ton conflit intérieur?

Partie C

Ressources d’enquête

http://revel.edonline.sk.ca

REVEL (Ressources éducatives vidéos en ligne) est le service de lecture vidéo en transit offert aux enseignants et élèves de la Saskatchewan, de la prématernelle jusqu’à la 12e année. C’est le ministère de l’Éducation qui en assure la gestion et l’entretien. Le service de lecture vidéo en transit REVEL est pratique en ce sens qu’il donne immédiatement accès aux enseignants et aux élèves à des vidéos éducatives avec transmission en continu, qui viennent se greffer au programme d’études. Les vidéos de REVEL sont hébergées sur un serveur qui fait partie soit du réseau d’une école, soit du réseau d’une division scolaire ou d’un conseil. Par conséquent, cela n’engorge pas la bande passante et permet ainsi une meilleure qualité d’image et une lecture ininterrompue. L’objectif consiste à regarder les vidéos sur le site de lecture en transit et non pas à les copier ou à les télécharger.

La collection de REVEL est formée de plus de 1500 vidéos en anglais et français pouvant être utilisées en classe par les enseignants comme par les élèves à titre de documents pédagogiques. Toutes les vidéos du site ont été évaluées par des professionnels de l’éducation et recommandées comme documents de référence agréés pour le programme de la maternelle à la 12e année de la Saskatchewan. Il demeure la responsabilité des enseignants de visionner et sélectionner des matériaux qui répondent le mieux aux besoins des élèves, de l’école et de la communauté. Les enseignants doivent choisir les ressources en fonction de la politique de sélection des ressources d’apprentissage de la division scolaire ou du conseil scolaire.

Ressources : Études de cas

Ressources possibles sur les méthodes de résolution de conflit :

Liens avec les autres matières

Sciences

  • Mettre l’accent sur les enjeux de justice écologique (la pollution, le génie génétique, la coupe à blanc, la qualité de l’air, les questions sur l’énergie, le braconnage, la chasse à la baleine, la chasse au phoque, etc.)
  • 1 : Évaluer les effets de l’activité humaine sur la durabilité des écosystèmes et sur le climat local, régional et mondial.
  • 3 : Examiner la biodiversité par l’analyse des interactions entre les populations dans les communautés.

Français, programmes fransaskois

  • Réflexion écrite sur le processus
  • Essai comparatif sur différentes procédures de résolution de conflit,
  • Discours formels ou entrées de journal rédigés selon le point de vue des individus impliqués dans les injustices du passé et sociales
  • Résolution de problèmes (Comment peut-on redresser la situation?)
  • Diffusion de nouvelles

Communication orale

  • Proposer des pistes qui permettent de faire avancer la discussion.
  • Ajuster son registre de langue en fonction de ses interlocuteurs, de ses interlocutrices et de la situation de communication.
  • Apporter les changements nécessaires à son explication.

Lecture

  • Dégager la perspective de l’auteur ou l’auteure et la perspective adoptée dans le contexte.

Écriture

  • Prévoir les procédés explicatifs appropriés au sujet de l’explication.
  • S’assurer de la clarté de l’explication prévue.

Mathématiques

  • Mettre l’accent sur sur les enjeux économiques (chômage, écart de revenu, répartition des richesses, dérèglementation économique, etc.) pour les procédures du Forum de justice.
  • Faire une étude sur les couts économiques de l’injustice

Suggestions d’enquêtes complémentaires

  • Développer une stratégie nationale en matière de transports, déterminer les enjeux et proposer des solutions alternatives. Dégage les enjeux idéologiques et les élèves doivent adhérer à la stratégie sur l’idéologie. 
  • Faire une enquête sur les effets du changement climatique sur la faim et le manque de nourriture.

Exploration de l’iniquité

À l’aide de la méthode de recherche jigsaw, demander aux élèves d’explorer les évènements suivants :

  • Les pensionnats autochtones,
  • La lutte pour la reconnaissance et les droits des Métis,
  • La Loi sur les Indiens
  • Le système des réserves
  • Autres?

Pour chaque évènement :

  • Déterminer l’enjeu
  • Tracer le déroulement de l’histoire jusqu’à la politique ou l’évènement
  • Déterminer la croyance ou la vision du monde de la société et la culture qui ont mené à l’administration ou l’application de la politique.
  • Détermine les différences entre la perspective et la vision du monde des parties/individus/cultures affectés par l’administration de cette forme de justice.
  • Quel était l’impact sur la partie destinataire?
  • Comment ces processus se comparent-ils aux perceptions actuelles de la justice? ($$?)/Comment cela se compare-t-il à l’application historique de la justice? (His)
  • Quels changements à la société ont été apportés pour expliquer le changement de paradigme quant à notre réponse à cet enjeu?

RESSOURCES SUR LA CITOYENNETÉ NIVEAU 10 : LE SENS DE SOI, DE SES RACINES ET DE SA COMMUNAUTÉ

Partie A

Domaine de la citoyenneté : Sciences sociales 10

« Savoir vivre ensemble au sein d’une société exige une compréhension et une reconnaissance de la spécificité humaine et de la variété des perspectives que représente l’humanité » (Ministère de l’Éducation, Sciences humaines, éducation fransaskoise, 9e année, 2015).
Une citoyenneté liée au sens de soi, à la communauté et au milieu valorise et démontre un engagement à comprendre les liens entre les individus, les sociétés créées et l’environnement dans lequel ils vivent. Ils cherchent à redresser les iniquités de la justice sociale.
Les élèves commencent par examiner les causes de l’injustice et les éléments dont il faut tenir compte en tentant de redresser les torts (10). Ils passent ensuite à l’apprentissage des implications de l’injustice à l’échelle internationale (20) et examinent les défis additionnels associés à la collaboration avec un grand nombre de pays ayant des idéologies et structures politiques divergentes. Au cours de la dernière année d’études (30), les élèves continueront à examiner les enjeux du passé et contemporains qui se manifestent à partir de l’injustice et des structures sociétales et politiques qui perpétuent les iniquités, y compris l’acceptation du statu quo.

Aperçu et effets escomptés de l’éducation à la citoyenneté

Les élèves continuent à explorer les attributs de la citoyenneté engagée ainsi que l’importance et la raison d’être de l’intendance de la collectivité.  Ils examinent les enjeux de justice sociale et cherchent à travailler pour résoudre ces enjeux, au niveau local, saskatchewanais, canadien et mondial.

Les élèves réfléchissent à la façon dont la société et ses institutions appuient ou nuisent à l’exercice de la citoyenneté et à la capacité des citoyennes et citoyens de redresser les injustices.  Ils comprendront aussi les implications du passé sur le contrat social actuel mais chercheront à s’engager pour apporter un changement positif aux enjeux contemporains de la citoyenneté à titre de moyen de participation au processus démocratique.

10

Histoire Les élèves apprendront comment les perspectives et idéologies du passé ont contribué à l’état actuel du contrat social.

Savoirs acquis sur la citoyenneté

Les élèves utiliseront ces informations pour comprendre que :

  • les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • la société canadienne est tenue de gérer la coexistence de différentes visions du monde.
  • les citoyens canadiens travaillent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • la société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les canadiens.
  • pour chaque individu, la conscientisation du racisme et d’autres formes d’oppression sociale dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • en tant que citoyens de communautés locales, nationales et globales, les canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • les citoyens démontrent une souplesse d’esprit.
  1. Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  2. Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête et doivent être examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  3. Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Acquisition des connaissances et développement des compétences

Les élèves sauront :

  • Identifier et analyser les enjeux de justice sociale
  • Comparer et différencier les stratégies pour remédier à ces enjeux
  • Investiguer les causes sous-jacentes de l’injustice sociale

Questions essentielles

  • Qu’est-ce que la justice sociale?
  • Pourquoi y a-t-il des injustices?
  • Quelle responsabilité les individus ont-ils envers la résolution des injustices de la société? Comment peut-on y arriver?
  • Quelles responsabilités les gouvernements ont-ils envers la résolution des injustices de la société?  Comment peut-on y arriver?
  • Comment une société éthique et démocratique arrive-t-elle à définir et poursuivre la justice?
Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui  sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Sensibilité culturelle : Honorer les perspectives des Premières nations et affirmer le multiculturalisme au Canada

Ce domaine propose une perspective et des suggestions pédagogiques pour faciliter l’exploration de la citoyenneté par les élèves en faisant preuve de sensibilité culturelle.  Alors que la sensibilisation culturelle constitue un premier pas important, l’objectif en bout de ligne consiste à développer une sensibilité culturelle.  La sensibilité culturelle permet aux individus de mettre en pratique ce qu’ils ont appris et de s’en servir pour réagir de manière respectueuse et appropriée à une variété de contextes et de situations.  En validant les connaissances et expériences culturelles qui existent déjà dans les communautés, des pratiques pédagogiques axées sur les forces pourront être adoptées au niveau de l’éducation à la citoyenneté.  L’œuvre de W. Ermine explore le concept d’espace éthique dans lequel les individus passent à une espace partagée pour explorer les sujets qui exigent la tolérance de l’ambigüité et l’esprit ouvert.  Avec une préparation prudente et bien pensée, les élèves et enseignants pourront créer des « espaces éthiques » en salle de classe pour considérer des thèmes exhaustifs et multidimensionnels présentés dans ces ressources à la citoyenneté.  Tout en explorant ces thèmes, les enseignants peuvent être des modèles de respect envers les Premières nations, non seulement par rapport aux expériences du passé, mais avec les expériences contemporaines partagées.  Le concept que « Les traités nous touchent tous » peut être utilisé pour créer des espaces éthiques et pour s’assurer que tous nos élèves comprennent le sentiment d’appartenance des Premières nations ainsi que leur propre sentiment d’appartenance tel qu’il est reflété dans les visions du monde personnalisées à domicile, dans leur salle de classe, leur école, leur province, leur nation et dans le monde.

Les salles de classe de la Saskatchewan sont un microcosme des réalités de citoyenneté qui reflètent la démographie en évolution de notre province et fournissent des opportunités uniques d’explorer nos relations avec les autres dans un environnement sécuritaire, bienveillant et tolérant.

Les ressources offertes ici sont destinées à soutenir l’apprentissage par enquête, une approche qui est ancrée dans les modèles constructivistes et qui fait partie intégrale des programmes d’études en Saskatchewan. Ces ressources visent à aider les enseignants à travailler avec les élèves pour réfléchir aux défis que pose et aux possibilités que crée la citoyenneté, tant mondialement qu’à l’échelle locale.  Elles aident les enseignants à faire vivre une philosophie de citoyenneté qui fera valoir l’importance d’encourager les élèves et enseignants à reconnaitre, réagir et affirmer avec respect diverses pratiques culturelles du savoir, ainsi que chercher à comprendre les perspectives divergentes.

La pédagogie adaptée pour encourager la participation des élèves

La diversité est essentielle pour enrichir la discussion de salle de classe déclenchée par l’enquête.  Les points de vue divergents jouent un rôle non seulement pour renforcer les habiletés de communication mais aussi pour améliorer les expériences et capacités de réflexion des individus et groupes.  Le défi est lancé aux enseignants de développer une culture en salle de classe où les élèves se sentent assez confortables pour partager leur héritage et leurs connaissances et où les expériences et visions du monde sont acceptées sans jugement et respectées à titre de concepts légitimes.

L’utilisation réussie de ces ressources dépend de la reconnaissance des enseignants quant à l’importance de la culture dans tous les aspects de l’apprentissage et de la validation des liens qu’entretiennent les élèves avec leur culture.  Les salles de classe doivent être des lieux de confiance qui permettent la conversation réfléchie et respectueuse.  De la maternelle à la 12e année, les élèves développent des habiletés qui permettent de comprendre des visions du monde divergentes tout en encourageant l’existence de relations de coopération fonctionnelles.  Parfois les discussions peuvent devenir inconfortables, mais lorsque gérées de manière constructive, elles peuvent fournir une expérience d’apprentissage riche et atteindre des résultats de collaboration.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateur pour lier les enquêtes aux réalités actuelles

La citoyenneté existe dans le monde réel.  Les enquêtes donnent l’occasion aux élèves d’établir des liens entre leurs réalités, leurs cultures et leurs vécus.  Il est attendu que les enseignants apprendront autant au sujet des leurs élèves que les élèves apprendront au sujet des résultats visés.  Lorsque les enseignants lient l’exploration des enjeux de citoyenneté en salle de classe aux exemples concrets de citoyenneté, ils aident les élèves à comprendre que les responsabilités de citoyenneté exigent une vigilance et une mobilisation constantes.

Les enseignants jouent le rôle de facilitateurs, en guidant les élèves vers des thèmes de base, et en établissant un lien efficace entre leurs connaissances à base culturelle et collective et leurs apprentissages sur le concept de citoyenneté.  Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux enquêtes, à travailler en collaboration pour découvrir des informations, et appliquer leurs apprentissages dans des contextes authentiques.  Ils sont invités à démontrer leur niveau de compréhension au sujet de la citoyenneté de sorte à appuyer leurs forces d’apprentissage tout en prenant des risques dans des domaines d’apprentissage en développement.

Les enseignants jouent un rôle valable et critique pour faire vivre ces ressources.  Il faut du courage pour permettre aux élèves de faire face aux défis de citoyenneté dans le contexte de leur propre culture et vision mondiale, mais c’est à l’intérieur de ces interactions que cette citoyenneté, nationale et mondiale, sera renforcie.

Liens avec les concepts des programmes d’études de la Saskatchewan

Cette section établit un lien entre les enseignants et les élèves et les concepts explorés dans le programme d’études Sciences sociales 10.  Les objectifs généraux liés à cette ressource sont identifiés.  Ces objectifs favorisent l’exploration d’enjeux historiques et contemporains, ce qui au Canada doit inclure les perspectives autochtones.

Les élèves pourront :

  • Savoir que les interactions au sein d’un groupe, d’une société ou d’une nation sont régies par des conventions implicites et explicites.
  • Savoir que les interactions au sein d’un groupe, d’une société ou d’une nation sont régies par des conventions implicites et explicites.
  • Expliquer que pour arriver à la sécurité, à la stabilité et à la certitude de l’avenir, les hommes s’engagent tacitement à se conformer aux croyances, valeurs et mœurs qui leur sont imposées par les diverses organisations de la société.
  • Savoir que les croyances et les valeurs d’une société affectent son organisation politique, sociale, ce qui affecte son organisation économique.
  • Identifier les moyens possibles que des groupes, des organisations ou des institutions doivent avoir pour résoudre les désaccords ainsi que les moyens d’imposer des conclusions pour qu’ils puissent prendre mesures collectives
  • Expliquer l’énoncé suivant en ses propres mots tout en donnants des exemples tirés de l’époque historique à l’étude ou tirés de la vie contemporaine : « Le pouvoir peut être utilisé soit pour maintenir soit pour changer le contrat social. »
  • Expliquer l’énoncé suivant en ses propres mots et en donnant des exemples tirés de l’époque historique à l’étude ou tirés de la vie contemporaine : « Les êtres humains sont indépendants et doivent vivre en société. »
Les enjeux canadiens sont examinés à ce niveau d’études, et donc les perspectives des Premières nations, des Métis, et des Inuits aux niveaux historique et contemporain doivent être incluses.

Partie B Plan d’apprentissage – Sciences sociales 10

Cette section donne un bref aperçu du parcours pédagogique des élèves, des enquêtes que les élèves pourraient considérer en classe, et des liens vers des concepts plus larges.

Les questions d’enquête ont été déterminées et les liens aux thèmes principaux ont été notés.  Les enseignants peuvent choisir n’importe quelle question d’enquête ou combiner des questions d’enquête pour utiliser l’approche qui convient aux élèves.

Les démarches d’enquête sur la citoyenneté incorporent les trois perspectives des sciences sociales par l’exploration des enjeux historiques et contemporains à travers un certain nombre de points de vue, ce qui, au Canada, doit inclure les perspectives autochtones. 

Les enquêtes suggérées peuvent être étudiées dans n’importe quel ordre selon l’intérêt des élèves.

Ce domaine de la citoyenneté exige que les élèves conçoivent un plan d’action pour redresser une question de justice sociale de leur choix.  Les enseignants sont encouragés à considérer l’incorporation de cette enquête sur la citoyenneté tôt dans le semestre afin de permettre aux élèves le temps de développer et mettre en pratique leur plan d’action.

Question de Enquête

Quelle responsabilité avons-nous les uns envers l’un l’autre?

  • Comment pouvons-nous améliorer les choses?
    • Quels sont les éléments dont il faut tenir compte en tentant de redresser une injustice?

Les thèmes principaux abordés :

  • Les injustices du passé et contemporaines continuent à exister avec des effets visibles au niveau social, économique, religieux et culturel.
  • Les humains s’entendent tacitement de se conformer aux croyances, valeurs et mœurs imposés sur eux, de manière implicite et explicite, par les divers organismes d’une société ou des nations, afin de profiter de sécurité, de stabilité et de prévisibilité;
  • Les groupes et organismes ont des processus et stratégies pour résoudre leurs différences et arriver à une résolution afin qu’un plan d’action collectif puisse être réalisé;
  • Les médias sociaux jouent un rôle important au niveau des actions sociétales et nationales; et,
  • Les plans pour faire évoluer un aspect spécifique de la justice sociale doivent tenir compte des multiples enjeux.

Questions pour guider la démarche d’enquête

Les questions essentielles sont posées ici pour encadrer le contexte de la réflexion des élèves de sorte qu’ils commencent à réfléchir à ce sujet.  Les réponses aux questions essentielles établissent la base de compréhension des élèves par l’identification de leurs connaissances de base et indiquent aux enseignants ce dont ils ont besoin d’apprendre pour explorer ces résultats.  Les questions essentielles et les enquêtes incorporent les perspectives des sciences sociales par l’exploration des enjeux du passé et contemporains, ce qui, dans le cas du Canada, doit inclure les perspectives autochtones. 
Remarque à l’intention de l’enseignant

Les questions essentielles sont proposées aux enseignants afin de  faciliter l’exploration des questions d’enquête par les élèves. Celles-ci peuvent être adaptées, p. ex. adapter le vocabulaire, retirer ou ajouter des questions, etc.

Questions essentielles

  • Qu’est-ce que la justice sociale?
    • Qu’est-ce que la justice?
    • Comment savons-nous qu’il s’agit d’une injustice?
  • Pourquoi y a-t-il des injustices?
    • Pourquoi y a-t-il des injustices dans les sociétés libres et démocratiques?
    • Que peut-on faire pour remédier aux injustices?
  • Quelles responsabilités les individus ont-ils envers le redressement des injustices dans la société?
    • Comment décidons-nous des injustices à adresser?
    • Comment les citoyennes et citoyens engagés peuvent-ils apporter des changements positifs?
  • Quelles responsabilités les gouvernements ont-ils envers le redressement des injustices dans la société? Comment peut-on y arriver?
    • Quelles sont les ententes que les citoyennes et citoyens ont accepté d’adopter et d’appuyer afin de cohabiter?
    • Qui est responsable de déterminer les paramètres de ces ententes?
    • Que se passe-t-il lorsque les perspectives alternatives ne sont pas considérées ?
    • Quels sont les processus utilisés pour résoudre les différences?
    • Comment le temps a-t-il eu une incidence sur la pensée actuelle relative à la résolution de conflits?

Établir le lien et dégager les réflexions des élèves au sujet de…

La présente section propose des moyens de présenter les concepts à l’étude et aide les enseignants à mieux comprendre la pensée actuelle de la classe. Présenter des questions essentielles et permets aux élèves de réfléchir et discuter.  Les réponses des élèves aideront les enseignants à cerner les apprentissages spécifiques ou incidentaux de base devant être transmis avant l’exploration des résultats.  Le vocabulaire est présenté et noté ici.  Cela représente la partie « Nous faisons » de la leçon où les enseignants orientent les élèves sur la structure initiale de l’enquête.
Remarque à l’intention de l’enseignant

  • Dégager les réflexions des élèves en réaction aux indications ou aux questions posées.
  • Ajouter des questions des élèves; adapter le langage des questions au besoin.
  • Noter les pensées des élèves pour une réflexion ultérieure. Les enseignants peuvent choisir d’utiliser une stratégie « avant, pendant et après » pour noter l’évolution de la pensée des élèves.
Examen d’un plan d’action

Cette enquête demande aux élèves de choisir une question de conflit et proposer un plan d’action ou des recommandations pour remédier aux enjeux actuels.  Pour ce faire, les élèves devront comprendre les ententes sociales qui existent dans les relations et interactions de pouvoir, et identifier des stratégies de comportement alternatives pour arriver à des solutions plausibles.  Puisqu’il faudra du temps pour comprendre et développer le plan, il est recommandé d’encourager les élèves à choisir leur domaine tôt afin de pouvoir continuer à travailler leur plan d’action tout au long du semestre.

Question de Enquête

Quelles responsabilités avons-nous les uns envers les autres?  Comment pouvons-nous améliorer les choses?

  • Pourquoi est-ce que certains évènements précipitent le changement, alors que d’autres non?
  • Quels sont les éléments dont il faut tenir compte en tentant de combattre une injustice?
  • Comment pouvons-nous créer un changement positif important?
  • Quelles sont les ententes que les citoyennes et citoyens ont accepté d’adopter et d’appuyer afin de cohabiter?
    • Est-ce que les perspectives de tous les intervenants sont représentées?
  • Qui est responsable de déterminer la structure de ces ententes?
    • Comment les décisions sont-elles prises?
  • Que se passe-t-il lorsque les perspectives alternatives ne sont pas prises en considération?
Parmi les stratégies de développement et d’exploration des enquêtes sont :

  • Dégager la réflexion des élèves, l’afficher et ensuite les faire réfléchir à la pensée, noter l’évolution de la pensée et les raisons motivant ces changements.
  • L’approche stratégique jigsaw : Les élèves, individuellement ou en groupes, explorent des questions similaires, présentent les résultats de leurs recherches au groupe. L’enseignant aide les élèves à noter les similitudes, différences et thèmes.  Les élèves sont encouragés à développer des énoncés sommaires pour clarifier leurs pensées et décrire les nouveaux apprentissages.
  • Réfléchir à la pensée initiale pour noter l’évolution de cette pensée. Quelles preuves viennent à l’appui de ce nouvel apprentissage? 
Les élèves explorent une variété de contrats sociaux qui existent pour comprendre que, pour profiter de sécurité, stabilité et prévisibilité dans nos interactions, les humains doivent s’entendre tacitement de se conformer aux croyances, valeurs et mœurs qui leur sont imposés par divers organismes de la société.  Les enseignants auront à aider les élèves à identifier les ententes qui existent entre les organismes et les nations qui leur permettent de collaborer.  Dans le plan d’action, les élèves développeront une stratégie pour la résolution de leur choix d’enjeu de justice sociale.

 

  • Quels sont les processus utilisés pour résoudre les différences?
  • Comment le temps a-t-il eu une incidence sur la pensée d’aujourd’hui relative à la résolution des conflits?

Note et enregistre les réflexions des élèves; dégager des questions supplémentaires.

Quelles ententes gouvernent la façon dont les citoyennes et citoyens collaborent?

  • Quelles sont les ententes que les citoyennes et citoyens ont accepté d’adopter et d’appuyer afin de cohabiter?
  • Qui est responsable de déterminer la structure de ces ententes?
  • Que se passe-t-il lorsque les perspectives alternatives ne sont pas prises en considération?
  • Quels sont les processus utilisés pour résoudre les différences?
  • Comment le temps a-t-il eu une incidence sur la pensée actuelle relative à la résolution de conflits?

Quel genre de questions de justice sociale intéresse les élèves?

  • Domaines d’injustices possibles :
    • Les questions relatives aux Premières nations
    • Les questions de genre
    • Les questions environnementales
    • Les questions socioéconomiques
    • Les questions culturelles

Détermine

  • Quels sont/étaient les enjeux?
    • Donne les perspectives des divers intervenants.
    • Pourquoi sont/étaient-ils de nature significative?
  • Quelles actions ont été entreprises pour faire la différence/provoquer le changement, et quel était l’impact de ces actions?
  • Quels défis ont été/sont affrontés en tentant de redresser cette injustice?
  • Comment le temps a-t-il eu une incidence sur la pensée actuelle relative à la résolution de conflits?
  • Quel a été l’impact des médias sociaux sur l’enjeu?
  • Comment le monde d’aujourd’hui serait-il différent si l’on avait réussi à mettre fin à cette injustice?

Vocabulaire

  • Justice
  • Injustice
  • Privilège
  • Marginalisation
  • Égalité
  • Équité
Tout au long de l’enquête, il est essentiel que les enseignants aident les élèves à prendre un recul pour voir le grand portrait.

  • Quels sont les thèmes émergents?
  • Quelles sont les similitudes et différences?
  • Pourquoi les élèves pensent ainsi?
  • Quels sont les liens aux savoirs acquis?

Le niveau d’indépendance de la classe déterminera le niveau d’implication nécessaire de la part de l’enseignant.

  • Quelles sont les similitudes et différences entre les enjeux?
  • Quels thèmes sont observés par les élèves?

Les élèves sont encouragés à considérer les questions qui suivent lors des enquêtes :

L’importance historique : Comment identifions-nous les éléments importants à apprendre au sujet du passé?

La source principale des preuves : Comment savons-nous ce que nous savons du passé? 

La continuité et le changement : Comment peut-on arriver à comprendre les flux complexes du passé?

Les causes et conséquences : Pourquoi les évènements ont-ils lieu et quelles sont leurs incidences?

Les perspectives du passé : Comment peut-on mieux comprendre les gens du passé?

La dimension éthique : Comment le passé peut-il nous aider à vivre dans le présent?

Acquisition des notions présentées
La présente section contient les éléments fondamentaux de la démarche d’enquête. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à comprendre les questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des enjeux qui leur viennent à l’esprit pendant les activités d’apprentissage.  Cela représente la partie « Ils le font » de l’enquête dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles. Les enseignants travaillent avec les élèves pour clarifier les notions présentées.
Enquête/Symposium d’action vers le changement

Clarifier avec les élèves les raisons motivant le choix d’enjeu qui fera l’objet de leur enquête.

  • Les critères pour restreindre l’ampleur de leur enquête peuvent inclure :
    • La pertinence,
    • L’importance,
    • La proximité,
    • L’intérêt,
    • L’impact possible [racial, social, économique, politique],
    • L’urgence,
    • L’échéancier,
    • La probabilité de succès,
    • Les ressources disponibles (Peut devoir vérifier la disponibilité des ressources avant de procéder)?

Plan d’action pour le changement

Pour ton enjeu de justice social en particulier, fais une recherche et détermine :

  • Qui est l’intervenant et quels sont les enjeux de la perspective de l’intervenant
  • Qu’est-ce qui a déjà été accompli?
  • Que peut-on accomplir?
  • Quels sont les objectifs de changement à long terme et à court terme?
  • Quelles compétences/ressources sont nécessaires pour effectuer ce changement?
  • Qui sont mes alliés?
  • Quels obstacles devrai-je surmonter?
  • Comment cela affectera-il ma propre croissance? (intellectuelle, spirituelle et/ou sociale)

Pour démontrer leur compte-rendu et réfléchir au processus de résolution des questions spécifiques de justice sociale, demander aux élèves de :

A.

  • Expliquer, examiner et évaluer leur stratégie du changement.
  • Déterminer l’impact de leurs actions.

B.

  • Quels critères as-tu utilisés pour choisir ta question spécifique de justice sociale?
  • Quelles étaient les causes profondes de l’enjeu?
  • Où as-tu trouvé tes informations?
  • Quels critères as-tu utilisés pour choisir ton action?

C.

  • Quels succès as-tu connu?
  • Quels défis as-tu eu à surmonter?
  • Quels sont les obstacles au changement?

D.

  • Qui a un intérêt personnel à maintenir le statu quo et pourquoi?
  • Quelles sont les implications associées au changement pour tous les intervenants (ceux munis de pouvoir, ceux qui sont affectés indirectement, etc.)?

E.

  • Que ferais-tu de différent la prochaine fois?
  • Comment ta pensée relative à l’enjeu a-t-elle évolué au cours du processus?
  • Quelles étapes entreprendras-tu maintenant?

Application et approfondissement des notions acquises

La présente section comprend des idées permettant de « conclure » l’enquête ou d’appliquer les concepts explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour aider les élèves à mieux assimiler la matière à l’étude.  Il s’agit là de la portion « Tu le fais » – élargir la réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête. Poser quelques-unes des questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.  
Mise en œuvre du plan d’action (Ceci prendra du temps.  Le processus devrait être entamé au début de l’année).

  • Demander aux élèves d’évaluer l’impact de leurs actions? Ont-ils réussi à atteindre les résultats désirés? Y a-t-il autre chose à accomplir?
  • Tenir le Symposium d’action vers le changement en classe.
  • Explorer la relation entre les efficacités au niveau économique, social et environnemental et la responsabilité conférée par la citoyenneté canadienne.

Questions d’enquête possibles pour l’approfondissement des notions acquises

  • Les citoyennes et citoyens sont-ils obligés de s’impliquer dans toutes les questions de justice sociale?
  • Que faut-il pour encourager les individus à s’impliquer dans les questions de justice sociale?
  • Comment les citoyens déterminent-ils les questions de justice sociale à entreprendre?
  • Quelles influences les médias sociaux ont-ils pour résoudre les questions de justice sociale d’aujourd’hui?

Démonstration des apprentissages

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se trouver dans le cadre de tâches de rendement authentiques. Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche de plus grande ampleur pour l’évaluation de l’ensemble des indicateurs de rendement.  Les épreuves d’évaluation varieront, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leurs apprentissages de différentes manières.
Demander aux élèves de démontrer ce qu’ils ont appris au sujet des questions.

Comment  leur façon de penser a-t-elle évolué en fonction de leur pensée initiale?

Quelles preuves ont-ils pour appuyer leur façon de penser?

Demander aux élèves d’utiliser les questions suivantes pour établir des liens ou adresser n’importe quelle des questions essentielles, des connaissances acquises, ou des questions d’enquête pour démontrer leurs preuves d’apprentissage.

  • Que penses-tu maintenant au sujet de…?
  • Qu’est-ce qui a changé ta façon de penser?
  • Quelles preuves appuient ta façon de penser?
  • Pourquoi est-il important de savoir ces informations?
  • Comment utiliseras-tu ces informations?
Question de Enquête

Quelles responsabilités avons-nous les uns envers les autres?

Comment pouvons-nous améliorer les choses?

  • Pourquoi est-ce que certains évènements précipitent le changement, alors que d’autres non?
  • Quels sont les éléments dont il faut tenir compte en tentant de combattre une injustice?
  • Quels changements sont apportés au processus lorsque s’impliquent des paliers plus élevés du gouvernement? ex. provincial versus régional

Réflexion sur les questions de justice sociale

Pour chaque question, donne tes raisons et explique pourquoi tu penses ainsi.

  • Comment évalues-tu ton niveau de résolution envers ton choix d’enjeu de justice sociale?
  • Qu’est qui t’a donné le plus haut niveau de satisfaction?
  • Qu’est-ce qui continue à te préoccuper?
  • Que faut-il changer pour renforcer ta résolution?

Questions d’enquête supplémentaires pour l’évaluation :

  • Est-ce que toutes les questions de justice sociale peuvent être résolues de manière satisfaisante?
  • Les citoyennes et citoyens sont-ils obligés de s’impliquer dans toutes les questions de justice sociale?
  • Quels seraient tes critères pour une résolution satisfaisante des questions de justice sociale?
  • Que faut-il de la part des citoyennes et citoyens canadiens pour résoudre avec succès les questions de justice sociale?
  • Nomme quelques obstacles qui empêchent les citoyennes et citoyens/individus de s’impliquer dans les questions de justice sociale.
Les savoirs acquis

  • Les injustices d’aujourd’hui ont leurs racines dans le passé.
  • La société canadienne est tenue de gérer la coexistence de diverses visions du monde.
  • Les citoyens canadiens œuvrent pour atteindre un équilibre entre les droits et responsabilités par l’apprentissage et l’action.
  • La société canadienne comporte des iniquités et leur élimination est avantageuse pour tous les canadiens.
  • Pour chaque individu, la conscientisation du racisme dans la société canadienne est un processus évolutionnaire et un précurseur au changement.
  • En tant que citoyens de communautés locales, nationales et mondiales, les canadiens sont consciencieux, auto-réfléchis et critiques en matière de leurs propres croyances et actions et cherchent à apporter des changements positifs.
  • Les citoyens démontrent une ouverture d’esprit.
Questions essentielles

  • Qu’est-ce que la justice sociale?
    • Qu’est-ce que la justice?
    • Comment savons-nous qu’il s’agit d’une injustice?
  • Pourquoi y a-t-il des injustices?
    • Pourquoi y a-t-il des injustices dans les sociétés libres et démocratiques?
    • Que peut-on faire pour remédier aux injustices?
  • Quelles responsabilités les individus ont-ils envers le redressement des injustices dans la société?
    • Comment décidons-nous des injustices à redresser?
    • Comment les citoyennes et citoyens engagés peuvent-ils apporter des changements positifs?
  • Quelles responsabilités les gouvernements ont-ils envers le redressement des injustices dans la société? Comment peut-on y arriver?
    • Quelles sont les ententes que les citoyennes et citoyens ont accepté d’adopter et d’appuyer afin de cohabiter?
    • Qui est responsable de déterminer les paramètres de ces ententes?
    • Que se passe-t-il lorsque les perspectives alternatives ne sont pas prises en compte?
    • Quels sont les processus utilisés pour résoudre les différences?
    • Comment le temps a-t-il eu une incidence sur la pensée actuelle relative à la résolution de conflits?

Création d’un journal de réflexion personnelle de l’élève sur la citoyenneté

Les élèves continueront à explorer leur compréhension de leur rôle en tant que citoyennes canadiennes et citoyens canadiens et à réfléchir à leur perspective dans un journal officiel.  Considérer l’occasion pour créer des séquences vidéo.  Les œuvres artistiques peuvent être incluses dans le journal pour appuyer la pensée de l’élève : certaines pour accompagner des entrées de journal et d’autres comme dessins et esquisses aléatoires.  Le journal est un registre de la pensée de l’élève et note l’évolution de ses perspectives sur la citoyenneté. 

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une.

Les élèves peuvent aussi répondre aux questions essentielles selon leur choix.

Les élèves sont encouragés à répondre selon une variété de genres.

  • À quelle fréquence pensais-tu aux droits de la personne avec cette enquête?
  • Quel rôle le privilège joue-t-il en lien avec les droits de la personne?
  • Que faut-il pour atteindre l’égalité véritable?
  • Quelle partie de cet apprentissage as-tu trouvé étonnante?

Partie C

Ressources d’enquête

Liens avec les autres matières

Français

  • Créer des affiches, des dépliants, des sites web pour informer sur les points saillants de la question de justice sociale soulevée par l’élève, et les changements que les élèves tentent d’accomplir.

 

Suggestions d’enquêtes complémentaires

  • Demander aux élèves d’assumer la personnalité historique de quelqu’un ayant la capacité de lutter contre une injustice du passé. L’élève devra présenter l’enjeu, expliquer la façon dont il ou elle pourrait s’y prendre pour remédier à l’enjeu, et expliquer pourquoi le résultat serait différent.

Annexe

10 Level Resources Anne 10 Fransaskois