1RE ANNÉE

Ressources pour l’éducation à la citoyenneté : L’enseignement intentionnel et directe des compétences essentielles à la citoyenneté

1RE ANNÉE RESSOURCES SUR LA CITOYENNETÉ UNE CITOYENNETÉ ENGAGÉE

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens engagés remettent en question, examinent de manière critique, soutiennent et défendent les droits et responsabilités d’une démocratie sur des plans multiples. Ils travaillent à comprendre les problèmes, dissimulés ou manifestes, qui relèvent des enjeux de la citoyenneté et d’élaborer les plans d’action appropriés pour y apporter des solutions.
Les règles, les règlements et les lois constituent les principaux outils grâce auxquels une société s’organise et se structure. Les élèves vont considérer la relation entre les droits et les responsabilités qui contribuent à mettre de l’ordre dans la société. Comme les élèves examinent les effets des règles et commencent à apprécier les responsabilités de l’organisme dirigeant qui a élaboré ces règles/structures, ils prennent conscience de la responsabilité qu’ont les citoyens de soutenir les divers paliers de gouvernance, et d’y contribuer.
Les élèves travailleront à comprendre les retombées diverses des règles sur la population. Et ce faisant, ils travailleront également à comprendre la raison d’être fondamentale de ces règles.
Comme les citoyens engagés s’efforcent d’aborder les questions d’une variété de points de vue, ils commencent également à explorer les méthodes de résolution des conflits et à examiner et à pratiquer les actions qui contribuent à la paix et à l’ordre.
L’exploration du raisonnement critique dans ce domaine de la citoyenneté encourage les élèves à essayer de comprendre un point de vue différent du leur.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Les élèves de 1re année vont examiner les actions et les pratiques qui contribuent à la paix et à l’ordre.
Les élèves commencent cette démarche en se familiarisant avec les règles qui contribuent à l’ordre dans la société et les structures de gouvernance qui créent ces règles. Les élèves de 1re année vont examiner les actions et les pratiques de la société qui contribuent à la paix et à l’ordre. Ils examineront les règles pour déterminer les intentions. Le processus décisionnel sera présenté et les élèves commenceront à explorer les questions de responsabilité et de prise de responsabilité personnelle auxquelles doivent penser les décideurs. Les élèves apprendront comment les règles se font et quel processus on doit suivre pour les changer.
Les élèves examineront les divers paliers de gouvernement pour comprendre les responsabilités des différents gouvernements et le processus décisionnel. Ils examineront également les processus à suivre dans diverses structures gouvernementales pour soulever des questions et mettre en œuvre le changement.
Les élèves continueront à apprendre au sujet du respect de soi-même, des autres et de l’environnement. Ils commenceront à apprendre à défendre leurs droits et ceux des autres, à pratiquer des habiletés d’empathie et à apprécier que les gens puissent avoir des points de vue différents sur le même sujet.
Un but fondamental de cette année d’études est que les élèves commencent à comprendre l’utilisation de la terminologie pour décrire la place dans l’espace et dans le temps et les diverses façons dont les cartes et les mappemondes représentent une variété d’endroits et de caractéristiques de la Terre et de structures de gouvernance, telles que les continents, les pays et les provinces.
L’élève travaillera à :

  • comprendre et apprécier la diversité dans les groupes, que ce soit à l’heure actuelle ou dans un contexte historique;
  • explorer les relations entre croyances, droits et responsabilités, au niveau de l’école, de la communauté et du pays;
  • comprendre les différents types de gouvernance et la responsabilité au palier local et national.

SAVOIRS ACQUIS SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves de 1re année étudient le processus décisionnel et explorent les droits et responsabilités associés au fait d’appartenir à la société.
Les élèves étudient les actions et les pratiques qui contribuent à la paix et à l’ordre dans la société et les structures de gouvernance qui créent ces règles. Ils examineront les règles pour déterminer à quoi elles servent et les conséquences de la décision de les suivre, ou non. Ils commenceront à comprendre que les personnes qui établissent les règles doivent prendre en considération une variété de perspectives. Les élèves réfléchiront au caractère équitable et raisonnable des règles. En même temps qu’ils apprendront comment créer les règles, ils apprendront également comment les changer. Les élèves apprécieront que les gens puissent avoir des points de vue différents sur le même sujet.
  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux apprentissages critiques.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.
Les élèves se serviront de cette information pour comprendre que :

  • Les gens se dotent de règles pour pouvoir cohabiter pacifiquement
  • Les règles ont des niveaux de répercussion différents
  • Les personnes qui établissent les règles doivent prendre en considération le bien commun et les besoins des individus
  • Inférence – Des règles qui semblent justes à une personne ou à un groupe peuvent paraitre injustes à d’autres (le point de vue a une incidence sur la façon dont on perçoit qu’une règle est juste ou non)

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève saura:

  • Comment on établit les règles
  • Pourquoi on établit des règles
  • Comment on fait respecter les règles et qui les fait respecter
  • Ce que signifie « le bien commun »
  • Qu’il existe des processus simples de résolution des conflits

L’élève acquerra la capacité de:

  • Catégoriser
  • Faire des comparaisons
  • Examiner les conséquences d’avoir des règles ou de ne pas en avoir
  • Rechercher des points de vue différents

QUESTIONS ESSENTIELLES

  • Qu’est-ce qui fait qu’une règle est juste?
  • Pourquoi les règles sont-elles différentes d’un endroit à un autre?
  • Comment les règles aident-elles les gens à cohabiter pacifiquement?
  • Comment les règles changent-elles?
  • Comment est-ce que je peux devenir un citoyen engagé?
Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-PO.1 : Se rassure en faisant part des similitudes ou des différences observées entre sa vie scolaire en français et son vécu en dehors de l’école.

a. Partage en classe ses expériences de vie et ses propres stratégies de résolution de problèmes.

É-PO.2 : Prend des risques dans son approche pour résoudre des problèmes.

a. Essaie différentes stratégies lors de la résolution de problèmes.

É-PO.3 : Démontre la démarche de la prise de décision dans les jeux de rôles des représentations avec marionnettes.

b. Propose des mots des comportements ou des gestes qui peuvent appuyer l’harmonie p. ex. « Merci » « Je m’excuse » « Attends ton tour s’il te plait » « Lève la main » « Je voudrais…».

d. Partage en classe ses propres stratégies pour la résolution de problèmes liés à la compréhension au mouvement à la coopération au bienêtre à la technologie à la numératie au développement durable social et environnemental ou à la recherche de réponses aux questions posées.

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite la chambre à coucher la rue le quartier.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris:

  • explorer et construire le sens de soi de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • par rapport à d’autres personnes animaux ou objets; Explore et construit le sens de soi de sa famille et de son monde à travers les cinq sens.
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

k. Décrit sa position la position des autres et la position des objets en utilisant des prépositions de lieu p. ex. sur sous dans à côté de devant derrière.

Partie B: Plan d’apprentissage

L’élève sera capable de :

  • Comprendre que les règles sont créées dans un but spécifique.
  • Déterminer les règles de l’amitié.
  • Créer des règles s’appliquant à une nouvelle situation, de façon que les élèves comprennent que les personnes qui établissent les règles ont besoin de prendre en considération une variété de perspectives s’ils veulent créer des règles qui seront perçues comme justes, raisonnables, nécessaires et qui encouragent la notion de collaboration en vue du bien commun.
  • Réfléchir aux comportements qui sont respectueux et encouragent la collaboration.
Les élèves connaitront les comportements et les pratiques qui encouragent la paix et l’harmonie, et la compréhension des autres.

ENQUÊTE SUR LA CITOYENNETÉ

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début de l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages. Elles soutiennent le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales.
Questions essentielles

  • Qu’est-ce qui fait qu’une règle est juste?
    • Est-ce que les règles sont justes pour tout le monde?
  • Pourquoi les règles sont-elles différentes d’un endroit à un autre?
    • Pourquoi les règles changeraient-elles?
  • Comment les règles aident-elles les gens à cohabiter pacifiquement?
  • Comment les règles changent-elles?
  • Comment devenir un citoyen qui contribue à la société?
    • Quelle responsabilité les citoyens ont-ils de respecter les règles?

Vocabulaire
Bien commun

  • bon pour tout le monde

Règle

  • principe qui gouverne la conduite

Droits

  • droit ou liberté
  • moralement appropriés

Responsabilité

  • rendre compte à quelqu’un
  • fiabilité

Citoyenneté engagée

  • participe activement

Juste

  • raisonnable, juste, impartial, rationnel

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent leurs élèves.  Présenter les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler.  Leurs réponses donneront aux enseignants une idée des notions que possèdent déjà les élèves et leur permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux apprentissages critiques. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent.  Cette portion correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.
Présenter les questions essentielles aux élèves au début de l’exploration de l’unité à l’étude. Comme les élèves saisissent la signification des résultats d’apprentissage, les réponses à ces questions seront une piste de réflexion à la fin de l’unité d’étude. Les enseignants pourront vouloir inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant et après » de façon à pouvoir noter l’évolution de la pensée des élèves.
  • Qu’est-ce qu’une règle?
  • Qui établit les règles?
  • Pourquoi est-ce qu’on établit des règles?
  • Pourquoi faut-il respecter les règles?
  • Les règles changent-elles? Pourquoi? Comment?
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») pour faire le suivi des apprentissages tout au long de l’unité d’étude sur la citoyenneté
    • Qu’est-ce que les élèves savent de la façon dont les règles sont établies?
      • Qui établit les règles? Réunir des idées et élargir la sphère d’influence
    • Qu’est-ce que les personnes qui établissent les règles doivent prendre en considération?
    • Est-ce que les règles devraient jamais changer? Pourquoi? Pourquoi pas? Donne un exemple
    • Dégager les questions que les élèves pourraient avoir
    • Déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES
La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon.  Elle en décrit les activités principales.  Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles.  Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage. Ceci représente la portion « On le fait ensemble » « Ils le font » de l’enquête, dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles.
Les élèves comprendront comment leur comportement peut affecter leur capacité de faire des amis. Tout au long de l’étude de cette unité sur la citoyenneté, les enseignants devraient rechercher des occasions de présenter leur processus de réflexion et demander aux élèves de dire tout haut ce qu’ils pensent. Il est important que les élèves se rendent compte des répercussions que leurs idées préconçues peuvent avoir sur leur comportement.
Demander aux élèves :

  • de décrire des actions ou des déclarations qui :
    • encouragent l’amitié, p. ex. t’es rigolo, j’aime bien quand tu…
    • nuisent à l’amitié, p. ex. non tu ne peux pas, je n’aime pas…
      • Rechercher les ressemblances dans les déclarations/les actions (le dénominateur commun) pour faire comprendre aux élèves comment encourager les amitiés
      • Décrire les actions ou les déclarations qui nuisent à l’amitié
      • Dire comment l’élève se sentait à ce moment-là
      • Créer des tableaux de comparaison
      • Identifier quelle sorte de sentiments les comportements ont suscité, qu’ils soient positifs ou négatifs
      • Identifier et noter dans un tableau les comportements, les expressions du visage et le langage corporel que les élèves pourraient avoir l’occasion de remarquer dans chacune de ces situations. Ceci contribuera à améliorer les habiletés d’empathie des élèves et leur fera comprendre que le langage corporel et le ton de la voix sont des manières dont les gens communiquent.
  • Discuter des règles à suivre dans la salle à manger et faire un tableau de ces règles; des règles à suivre au restaurant, au magasin d’alimentation, lors des fêtes communautaires, quand on joue du tambour, quand on est à la maison d’un ami.
  • Demander aux élèves :
    • de trouver le fil commun (dénominateur commun – la règle d’or – faire aux autres, etc.);
    • de déterminer à quoi servent les règles, par exemple sécurité, respect;
    • d’interviewer trois personnes de leur vie pour leur demander les règles qu’elles doivent suivre;
    • de faire un tableau des règles et d’identifier qui fait les règles qui affectent les gens.

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour encourager les élèves à faire le lien avec le sujet à l’étude.  Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul » soit « Tu le fais avec des camarades ».   Inviter les élèves à élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête.  Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique. 
  • En groupes de deux, demander aux élèves d’inventer un jeu à deux joueurs avec une balle. Déterminer les règles nécessaires pour pouvoir y jouer en toute sécurité, sans se disputer et en s’amusant.
  • Jouer au jeu pendant quelques minutes
  • Analyser le jeu selon les critères suivants :
    • Est-ce que tout le monde s’est bien amusé? Comment le savez-vous?
    • Pourquoi est-ce qu’il y en a qui ne se sont pas amusés? Comment le savez-vous
    • Qu’est-ce qui arrive quand on ajoute une personne dans le jeu?
  • Faire découvrir aux élèves que le point de vue/la perspective, peut avoir une incidence sur les raisons pour lesquelles on met des règles en place et que parfois il faut changer les règles selon les situations.

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques.  Chaque étude sur la citoyenneté peut faire l’objet d’une petite évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières.  La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.
Demander aux élèves, en groupes, de partager leur réflexion sur les questions suivantes :

  • Est-ce que les règles devraient jamais changer? Pourquoi? Pourquoi pas? Donner un exemple de règle qui devrait changer et un exemple de règle qui ne devrait pas changer, et expliquer votre raisonnement.
  • Qu’est-ce que les personnes qui établissent les règles doivent prendre en considération? Explique ton raisonnement.
  • Plus tard, toujours en groupes, demander aux élèves de formuler des résumés qui serviront de lignes directrices à partager avec la classe.

Les élèves démontreront par des simulations :

  • Comment ils pourraient approcher une nouvelle personne pour la mettre à l’aise. Expliquez votre raisonnement et dites ce que vous aimeriez voir chez cette personne qui vous dirait qu’elle est à l’aise.

Présenter les questions essentielles aux élèves et noter l’évolution de leurs réponses ou de leurs idées.

  • Qu’est-ce qui fait qu’une règle est juste?
  • Pourquoi les règles sont-elles différentes d’un endroit à un autre?
  • Comment les règles aident-elles les gens à cohabiter pacifiquement?
  • Comment les règles changent-elles?
  • Comment devenir un citoyen engagé? Quelle responsabilité les citoyens engagés ont-ils de respecter les règles?

Indicateurs informels de l’acquisition des notions présentées

  • Revoir le tableau SVA avec la classe pour voir si on a abordé ce que les élèves voulaient savoir et si on a répondu à leurs questions.

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une. Ils peuvent également répondre à n’importe laquelle des questions essentielles et sont encouragés à répondre dans une variété de genres.
  • Quelle responsabilité les citoyens ont-ils de respecter les règles
  • Pourquoi est-ce que les gens ne sont pas d’accord sur les règles et peuvent dire qu’une même règle est juste ou injuste?

Plan d’apprentissage

L’élève sera capable de :

  • Apprendre à considérer le point de vue des autres.
  • Pratiquer différentes façons de résoudre les problèmes.

ENQUÊTE SUR LA CITOYENNETÉ

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Questions essentielles

  • Qu’est-ce qui fait qu’une règle est juste?
    • Pourquoi est-ce qu’une personne peut penser qu’une règle est juste et qu’une autre personne peut penser que la même règle est injuste?
    • Est-ce que les règles ou les mêmes conséquences pour tout le monde?
  • Pourquoi les règles sont-elles différentes d’un endroit à un autre?
    • Pourquoi les règles devraient-elles changer selon l’endroit où on se trouve?
  • Comment les règles aident-elles les gens à cohabiter pacifiquement?
    • Les règles aident-elles ou nuisent-elles?
  • Comment les règles changent-elles?
    • Pourquoi serait-il nécessaire qu’une règle change?
  • Comment devenir un citoyen qui contribue à la société?
    • Quelle responsabilité les citoyens ont-ils de respecter les règles?

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent leurs élèves.  Présenter les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler.  Leurs réponses donneront aux enseignants une idée des notions que possèdent déjà les élèves et leur permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux apprentissages critiques. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent.  Cette section correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.
Les élèves apprennent à considérer un autre point de vue et à pratiquer la résolution de problèmes.
Démarche

  • Poser les questions essentielles et permettre aux élèves de partager leurs réflexions sur le sujet.
  • Déterminer ce que les élèves savent et comprennent et ce qu’ils ont besoin de faire pour maitriser les questions essentielles et y répondre (lien au contenu). Ajouter d’autres questions si nécessaire. Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux autres.
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») – déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves
  • Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir à la suite de leurs discussions sur les questions essentielles.
  • Afficher les réponses des élèves pour y réfléchir à l’issue de l’unité.
Présenter les questions essentielles aux élèves au début de l’exploration de l’unité à l’étude. Comme les élèves saisissent la signification des apprentissages critiques, les réponses à ces questions seront une piste de réflexion à la fin de l’unité d’étude. Déterminer ce que les élèves savent, comprennent et ont besoin de faire pour maitriser les questions essentielles et y répondre :

  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») pour faire le suivi des apprentissages tout au long de l’unité d’étude sur la citoyenneté.
    • Les témoins d’un accident décrivent souvent la même situation de manière très différente. Pourquoi les gens voient-ils le même évènement de manière différente?
    • Que signifient pour les élèves point de vue et perspective? Demander aux élèves de donner des exemples.
    • Qu’est-ce que les élèves prennent en considération lorsqu’ils essaient de trouver une réponse à un problème.
    • Présenter les questions essentielles aux élèves et noter leurs réponses dans un tableau. Les noter dans le tableau SVA pour en faire le suivi pendant les leçons.
    • Dégager les questions que les élèves pourraient avoir au sujet des règles.
    • Déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves.
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES
La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon.  Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage. Ceci représente la portion « On le fait ensemble » « Ils le font » de l’enquête, dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles.
  • Les élèves comprendront que les situations peuvent être interprétées de manière différente selon la perspective ou le point de vue d’une personne.
    • Demander aux élèves d’expliquer ou de faire un jeu de rôle pour expliquer comment ils font preuve de respect pour eux-mêmes et les autres (par exemple en attendant chacun leur tour, en parlant et en agissant de manière gentille, en partageant, en écoutant les autres, etc.)
    • Demander aux élèves de trouver des approches de prise de décision qui pourraient donner des résultats positifs et des approches de prise de décision qui pourraient avoir des résultats moins positifs. Leur demander d’expliquer leur raisonnement.
    • Faire une liste des façons dont on pourrait démontrer la paix et l’harmonie dans la classe, dans la cour de récréation et dans la famille.
    • Trouver des exemples des raisons du manque d’harmonie dans la salle de classe et dans la famille.
    • Diviser les réponses et les exemples des élèves en résultats positifs et négatifs et en faire un tableau.
    • Examiner les exemples des élèves et déterminer comment la personne se sentait. En donner des preuves en termes de langage corporel, de son de la voix, etc.
    • Pourrait-on interpréter la situation d’une autre façon?
    • Demander aux élèves d’élaborer une règle ou une directive qu’ils voudraient peut-être suivre à l’avenir dans ces situations.
    • Quelles questions les élèves devraient-ils apprendre à poser au sujet des situations?
      • Est-ce que j’ai toute l’information?
      • Peut-on voir les choses d’un autre point de vue?
      • Quelles sont les répercussions de mon comportement?

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour encourager les élèves à faire le lien avec le sujet à l’étude. Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul » soit « Tu le fais avec des camarades ». Inviter les élèves à élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête. Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.  
  • Trouver des exemples de situations dans la famille, la salle de classe et la cour de récréation qui ont été interprétées différemment. Quels étaient certains des points de vue possibles?
  • Déterminer les solutions qu’on a trouvées à ces situations.
  • Trouver les raisons de reconnaitre les personnes qui ont pour mission de travailler à l’harmonie (par exemple anciens combattants et soldats le jour du Souvenir, gestionnaire de conflits dans la communauté et à l’école)
  • Demander aux élèves de donner des exemples de comportements qui démontrent du respect.

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques.  Chaque étude sur la citoyenneté peut faire l’objet d’une petite évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières.
Demander aux élèves de réfléchir aux réponses qu’ils avaient d’abord données aux questions.

  • Dans quelle mesure leurs vues ont-elles changé? Pourquoi?
  • Pourquoi est-il important de posséder cette information?
  • Que vont-ils faire de ces nouvelles connaissances? Proposer aux élèves des situations qui doivent être résolues.
    • Demander aux élèves de déterminer les différentes perspectives possibles des personnes qui sont impliquées dans la situation et de démontrer les différentes solutions.
    • Les élèves devraient pouvoir indiquer les comportements à rechercher qui leur donneraient une rétroaction sur le succès de leurs solutions.

Indicateurs informels de l’acquisition des notions présentées

  • Revoir le tableau SVA avec la classe pour voir si on a abordé ce que les élèves voulaient savoir et si on a répondu à leurs questions.
  • Prendre note de quand les élèves essaient de voir les choses d’un point de vue différent lorsqu’ils résolvent des problèmes, que ce soit dans la salle de classe ou dans la cour de récréation.

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une. Ils peuvent également répondre à n’importe laquelle des questions essentielles et sont encouragés à répondre dans une variété de genres.
  • Pourquoi une personne pourrait-elle penser qu’une règle est juste et une autre, penser que la même règle est injuste?
  • Donne une règle que tu voudrais voir changer. Dis pourquoi et comment tu la changerais.

Partie C : Ressources sur la citoyenneté

RESSOURCES CONNEXES

  • La charte pour les enfants –série pour les enfants – DC Canada Education Publishing : http://www.dc-canada.ca/lacharte.html
  • Les petits malheurs de David – par David Shannon
    Quoi qu’il arrive, quel que soit la situation, David affirme que ce n’est pas sa faute, qu’il n’en avait pas l’intention ou qu’il ne l’a pas fait exprès. Au bout d’un moment, David se sent triste. Il se rend compte qu’il vaut mieux dire la vérité et demander pardon plutôt que de trouver mille et une excuses farfelues pour se tirer d’embarras.
  • Non, David! – par David Shannon
    David, calme-toi! David, ne joue pas avec ta nourriture! David!… La mère de David n’apprécie pas toujours le comportement de son fils… mais l’important, c’est qu’ils s’aiment très, très fort.
  • David va à l’école – par David Shannon
    David, le petit diable, est de retour! Cette fois, il est à l’école : il arrive en retard, mâche de la gomme, tire les cheveux des filles et regarde par la fenêtre – et ce n’est que le début! Méritera-t-il un jour une étoile d’or? Un livre magnifique qui utilise l’humour pour apprendre aux enfants ce qu’il faut faire (et ne pas faire) à l’école.
  • Vive le civisme! – par Sylvie Girardet
    A travers cinq petites fables, les petits poussins, l’éléphant, la souris, les singes farceurs et leurs comparses nous montrent comment la solidarité, le respect, la politesse rendent cette cohabitation possible et agréable. Ils nous invitent à respecter la planète, nous font découvrir les institutions de notre pays, ainsi que les droits de l’Homme et de l’Enfant. Une occasion pour petits et grands citoyens de discuter et d’apprendre ensemble
  • Un air de familles – le grand livre des petites différences – par Béatrice Boutignon
    Publié par LE BARON PERCHÉ
    Date: mars 2013
  • Bien vivre tous ensemble – par Catherine Dolto
    Thèmes : citoyenneté , grands-parents , parents , politesse , société , solidarité
  • http://vitrine.educationmonteregie.qc.ca/IMG/pdf/22_octobre_2015-reseau_litteraire_celine_final.pdf
  • Réseau littéraire avec le thème : Moi et l’autre. Ce réseau contient divers titres, ainsi que des ressources pédagogiques qui les accompagnent.

LIENS AVEC D’AUTRES APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-DV.1 : Manifeste sa compréhension de messages courts et simples par différents moyens : expression gestes réactions remarques dessins images numériques mimes et danses.

j. Partage à l’oral ses trouvailles à l’aide de diverses sources d’information et d’idées p. ex. les caractéristiques des objets ou les caractéristiques des êtres vivants trouvés dans des livres, dans un centre d’apprentissage, sur un site Web, chez un ou une invité(e).

m. Organise les informations entendues (un mot clé les actions) sur un organisateur graphique, une illustration, un tableau SVA.

Identifie à l’oral si le contenu d’un message est fictif ou informatif.

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

a. Explique qu’il ou elle s’appuie sur les illustrations pour faire des prédictions ou anticiper le contenu et pour soutenir sa compréhension.

b. Utilise l’information tirée de l’illustration pour pallier un bris de compréhension.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite la chambre à coucher la rue le quartier.

É-DV.5 : Clarifie sa compréhension en posant des questions simples et en y répondant.

b. Demande des explications demande de l’aide.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi, de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

a. Identifie représente et décrit à l’oral les membres de sa famille p. ex. : « Voilà une peinture de ma famille. Il y a ma maman, mon papa et ma petite sœur. Ils sont dans le parc. »

b. Réalise des présentations de soi, de ses amis, de sa famille et des personnes importantes dans son milieu (des traits physiques, des préférences, des habiletés, l’âge des relations p. ex. « Mon oncle est le frère de mon père. ») en utilisant les stratégies avant, pendant et après.

  • ressort avec l’enseignant ou enseignante la démarche et le format à suivre;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de sa présentation et de son usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions ses idées et son plan pour la présentation avec l’enseignant ou enseignante et ses camarades de classe;
  • apporte des photos ou des objets qui aident à décrire les personnes dont il ou elle parle;
  • réalise la présentation en respectant des critères préétablis;
  • présente sa réalisation et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • fait une autoévaluation de sa présentation à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Est-ce que j’ai suivi la démarche et le format? »
    • « Comment est-ce que la démarche m’a aidé avec ma présentation? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

c. Observe identifie décrit à l’oral et représente ce qu’il ou elle touche voit respire entend ou goute dans la classe chez soi ou dans sa communauté.

e. Explore dans une expérience simulée la perte d’un ou de plusieurs sens et raconte son expérience p. ex. marcher avec les yeux bandés écouter de la musique avec des bouchons d’oreilles sentir quelque chose avec un pince-nez toucher avec des bas sur les deux mains.

f. Compare et décrit à l’oral les caractéristiques physiques communes des humains des plantes des animaux et des objets telles que la couleur la texture la taille la masse le poids les parties le régime alimentaire les regroupements sociaux l’habitat une orientation nocturne vs une orientation diurne ce qui couvre le corps d’un animal d’un humain ou d’un insecte d’après son expérience concrète.

g. Décrit à l’oral avec un appui visuel les caractéristiques uniques aux humains aux plantes aux animaux et aux objets.

h. Détermine la fonction des appareils p. ex. des loupes des lunettes des appareils auditifs qui aident les humains à percevoir leur environnement.

i. Partage ses observations de son environnement construit chez soi dans sa salle de classe et à son école p. ex. imiter des mouvements prendre des photos dessiner parler.

l. Identifie la fonctionnalité d’objets communs p. ex. un verre pour boire une fourchette pour manger un marteau pour enfoncer un clou un balai pour balayer un torchon pour nettoyer une brosse à dents pour se brosser les dents.

m. Réalise des constructions d’objets :

  • utiles à l’aide de matériaux recyclables;
  • en utilisant les stratégies avant pendant et après;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de l’utilité ou de la fonction prévue du design de l’objet et de l’usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions de construction ses idées et son plan avec l’enseignant et ses camarades de classe;
  • sélectionne les matériaux pour reproduire ou construire l’objet;
  • réalise la reproduction ou la construction en combinant et en modifiant des matériaux à l’aide des critères préétablis;
  • présente sa construction et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • évalue son objet à l’aide des critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que l’objet fait? »
    • « Est-ce l’objet est utile? Pourquoi on utilise cet objet? »
    • « Est-ce qu’il fonctionne? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

    Prend conscience de la sécurité et la met en pratique.

cc. Compare et ordonne des ensembles d’objets (naturels ou commerciaux) en remplissant couvrant et appariant et verbalise son raisonnement. Décrit des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants et examine les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains.

dd. Décrit à l’oral et représente ses observations de changements quotidiens (p. ex. la forme de la Lune et la position du Soleil) et saisonniers (p. ex. changements de température) qu’il ou elle observe à l’aide des sens et de divers outils tels qu’un pluviomètre un thermomètre une girouette.

ee. Mène une petite recherche encadrée sur les adaptations (comportement apparence mouvement lieu et sécurité) quotidiennes et saisonnières des plantes des animaux et des êtres humains et partage ce qu’il ou elle a appris.

ff. Examine et décrit comment les sens peuvent être modifiés ou adaptés pour diverses tâches p. ex. les chauvesouris utilisent l’écholocation pour poursuivre leur proie les chats peuvent voir dans le noir.

gg. Dramatise la façon dont certains animaux se déplacent pour répondre à leurs besoins de nourriture d’abri et de protection dans leur environnement p. ex. voler courir nager ramper marcher se balancer. Établit le lien entre les matériaux et objets et leurs usages

ii. Observe compare et décrit en utilisant ses cinq sens et à l’aide de moyens technologiques (tels que loupes appareils numériques et microphones) des matériaux et leurs propriétés dans son environnement construit (texture couleur odeur dureté et lustre son) et propose des objets qui pourraient être composés de ces matériaux.

jj. Explore et compare différentes façons (coller agrafer épingler boutonner visser fermer quelque chose avec une fermeture éclair attacher quelque chose avec du ruban gommé ou des lanières de cuir) pour joindre des matériaux et fournit des situations spécifiques pour chaque façon p. ex. la colle à bois est plus utile qu’un bâtonnet de colle pour joindre de grands objets lourds; les lanières de cuir peuvent servir pour coudre les mocassins ou des instruments de musique ainsi que pour attacher la tête d’un outil au manche d’un outil.

kk. Mène de petites expériences portant sur les propriétés des matériaux et sur la modification des propriétés pour changer leur fonction p. ex. façonner et vernir un morceau de bois pour en faire un bâton de hockey ou de ringuette faire éclater du maïs mélanger des couleurs pour obtenir une autre couleur.

É-DV.8 : Prend conscience de son corps et de ses responsabilités envers son corps.

i. Fait une petite recherche encadré par l’enseignant ou l’enseignante et à l’aide des données et des stratégies avant pendant et après pour répondre à ses questions personnelles par exemple:

  • « En quoi consiste “suffisamment” d’activité physique sur une base quotidienne? »
  • « Est-ce que la participation à des activités physiques est un bon moyen de s’amuser avec des parents ou amis? »
  • « A-t-on besoin d’une équipe ou de règles du jeu pour être physiquement actif? »
  • explore à l’aide de comparaisons concrètes les concepts clés et les relations dans la question p. ex. suffisamment : « Y a-t-il “ suffisamment ” de lait dans un verre? » « Y a-t-il “ suffisamment ” de fruits dans mon sac à déjeuner? »
  • collecte et représente des données p. ex. l’élève coche les occasions pendant la journée ou il ou elle fait de l’activité physique;
  • décide comment représenter le concept clé de la question p. ex. « suffisamment » d’activité physique peut se représenter à l’aide d’un graphique qui démontre une journée divisée en trois parties : matin après- midi et soir;
  • présente sa réponse et sa représentation graphique à ses camarades de classe;
  • évalue sa réponse à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que la représentation fait? »
    • « Est-ce que la représentation est utile? »
    • « Qui devrait entendre cette information? »
    • « Est-ce que je dois changer ou modifier quelque chose? Quoi? Comment? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »

É-DV.9 : Démontre une compréhension de la notion de régularité répétitive (deux à quatre éléments).

  • b. Crée une régularité répétitive à l’aide de sons de matériel concret d’instruments de musique et d’actions et explique son raisonnement selon les structures de phrases modélisées.
  • f. Reproduit et prolonge une régularité répétitive.

É-DV.10 : Prend conscience de sa responsabilité envers l’environnement naturel.

  • a. Démontre sa compréhension du développement durable environnemental dans ses actions p. ex. utilise les deux côtés d’une feuille de papier prend soin des outils dans la classe et de son matériel recycle ses boites de jus éteint les lumières « Je ne laisse pas couler l’eau quand je me brosse les dents ».
  • b. Énumère les défis que rencontrent les plantes les animaux et les humains quand ils essaient de satisfaire leurs besoins de base p. ex. « Si nous mettons beaucoup de produits chimiques ou de poisons sur nos pelouses les oiseaux sont affectés et même nous nous sommes affectés ».

É-GV.2 : Produit de brèves expressions courantes et pose des questions simples afin de répondre à des besoins concrets :

  • détails personnels;
  • routines quotidiennes;
  • désirs et besoins;
  • demandes d’information.

c. Pose des questions par exemple :

  • « Qu’est-ce qu’un oiseau mange? »
  • « Est-ce qu’une plante respire? »
  • « Pourquoi l’artiste fait-il des sculptures de vaches? Comment pourrait-on faire des œuvres d’art qui racontent quelque chose de notre communauté? »

i. Se sert de quelques phrases sur un sujet provenant d’un contexte abordé en classe pour exprimer ses gouts décrire son environnement.

É-GV.4 : Utilise le français acquis pour s’organiser mentalement et physiquement ainsi que pour interagir avec autrui afin de répondre à une variété d’intentions :

  • un processus utilisé;
  • des consignes ou directives;
  • une description de son environnement des personnes ou des expériences;
  • des sentiments et comportements propices aux saines relations à l’école et au travail coopératif;
  • une expression de ses gouts;
  • la conclusion d’une histoire collective ou lue par l’enseignant ou l’enseignante.
    • a. S’exprime oralement dans quelques situations p. ex. partager ses expériences donner des conseils.

É-AC.1 : Contrôle un vocabulaire varié pour expliquer et interpréter son milieu et son vécu.

  • d. Participe à un remue-méninge pour explorer le vocabulaire et l’orthographe du vocabulaire relié au sujet.

É-PC.3 : Développe une image positive de soi y compris une facette de son identité comme élève en immersion.

  • a. Exprime ses sentiments en phrases simples et à l’aide de gestes ou d’expressions p. ex. « Je ne suis pas content quand tu me frappes. » « Je suis heureux parce que j’ai peint. » « Je suis de bonne humeur parce que j’ai couru. »
  • b. Demande de l’aide quand il ou elle en a besoin et offre de l’aide aux autres.

É-PO.1 : Se rassure en faisant part des similitudes ou des différences observées entre sa vie scolaire en français et son vécu en dehors de l’école.

  • a. Partage en classe ses expériences de vie et ses propres stratégies de résolution de problèmes.

É-PO.2 : Prend des risques dans son approche pour résoudre des problèmes.

  • f. Montre la volonté d’appliquer les stratégies préconisées pour la pratique de divers jeux p. ex. être le meneur à tour de rôle dans les jeux d’imitation.
  • g. Montre des tentatives de mettre en pratique les bonnes techniques au moment de jouer à des jeux donnés p. ex. sauter à clochepied pour jouer à la marelle.

É-PO.3 : Démontre la démarche de la prise de décision dans les jeux de rôles des représentations avec marionnettes.

  • a. Utilise dans un jeu de rôle ou une simulation le vocabulaire et les structures de phrases modélisées pour résoudre un conflit.
  • b. Propose des mots des comportements ou des gestes qui peuvent appuyer l’harmonie p. ex. « Merci » « Je m’excuse » « Attends ton tour s’il te plait » « Lève la main » « Je voudrais…».
  • c. Justifie à l’aide de phrases simples l’application de la démarche « arrêter-réfléchir-décider ».

SUGGESTIONS D’ENQUÊTES COMPLÉMENTAIRES

  • Demander aux élèves de créer un livret de règles personnelles ou des affiches des règles de la salle de classe ou de la cour de récréation.
  • Faire des jeux de rôles en se servant de diverses sortes de langage corporel.

1RE ANNÉE : DES CITOYENS QUI APPRENNENT TOUT AU LONG DE LEUR VIE

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens qui apprennent tout au long de leur vie explorent la dynamique du changement et recherchent l’information et les habiletés qui leur permettront d’agir. Dans ce domaine de l’éducation à la citoyenneté, les élèves acquièrent des habiletés, des attitudes et des connaissances qui les aideront à comprendre le changement et à apprendre la démarche qui permettra ce changement.
Les citoyens qui apprennent tout au long de leur vie apprennent à apprécier le besoin d’apprentissage continu quel que soit son âge. Les élèves commencent à comprendre que le monde est en constante évolution et que tout le monde doit continuer à apprendre à s’ajuster à de nouvelles situations.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Les élèves examinent l’influence des évènements du passé sur le présent. Ils apprennent que les promesses sont des engagements à agir et que les actions dans le présent ont des répercussions sur l’avenir, sur leur avenir et sur celui du monde. Ils commenceront à comprendre que les actions et les comportements sont appris et peuvent être influencés par les choix individuels. Ils sont invités à réfléchir à leurs activités et à leurs choix personnels de façon à déterminer les conséquences de leur impact sur le monde. Ils vont aussi explorer la démarche de changement en examinant pourquoi les gens peuvent vouloir résister au changement, et ils vont comprendre que changer exige des efforts, du temps et du soutien.
On examinera le concept de diversité canadienne. Les élèves apprennent que tous les individus sont uniques et ils commencent à comprendre que les gens ont des points de vue différents qui sont tous façonnés par leurs expériences. Comme les élèves apprennent les ressemblances entre les cultures, ils commencent à apprécier les possibilités offertes par la diversité.
Un but fondamental de cette année d’études et de faire commencer à comprendre aux élèves l’utilisation de la terminologie pour décrire des positions dans l’espace et dans le temps et les différentes façons dont les cartes et les globes terrestres représentent différents endroits et caractéristiques de la Terre et différentes structures de gouvernance telles que les continents, les pays et les provinces.

SAVOIRS ACQUIS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Les élèves de 1re année comprendront que les gens ont des points de vue différents qui les mènent à envisager le même sujet d’une manière différente. Ces points de vue sont l’aboutissement des expériences, des traditions culturelles et familiales et des croyances de chacun. Les élèves examineront les évènements du passé et réfléchiront à la manière dont le présent et l’avenir sont liés au passé.
Ils examineront plus à fond leurs comportements actuels pour voir comment ceux-ci peuvent affecter leur avenir, pensant ainsi aux rapports de cause à effet. Ils commenceront à comprendre que leurs actions affectent les autres et qu’ils ont la capacité de contrôler ces actions pour apporter des changements pour l’avenir. Les élèves seront encouragés à réfléchir à leur façon de raisonner pour prendre conscience de leurs processus de réflexion et comprendre comment amorcer un changement dans leur vie personnelle.
  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux apprentissages critiques.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.
Les élèves se serviront des connaissances acquises pour comprendre que :

  • Les évènements et les idées du passé affectent le présent
  • Les actions, comportements et relations sont appris et influencés par le passé.
  • Les actions du passé affectent les gens de manière différente
  • La diversité peut avoir des répercussions diverses
  • Le vécu des personnes peut influencer leur point de vue
  • La vie des gens dans le passé peut servir de modèle à la manière de vivre comme des citoyens apportant leur contribution à la société.

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève sera capable de :

  • Pratiquer différents processus et étapes de résolution de problèmes.
  • Considérer comment les actions présentes affecteront les choix futurs.
  • Considérer les répercussions de la culture sur les comportements et la vision du monde.
  • Prendre conscience de ses processus de réflexion.
  • Considérer la perspective des autres lorsqu’il essaie de comprendre leurs comportements.

QUESTIONS ESSENTIELLES

  • Comment les évènements du présent sont-ils liés aux évènements du passé?
  • Comment les évènements du passé affectent-ils ton présent? Ton avenir?
  • Qu’est-ce que mon comportement révèle de ce que je pense?
  • Quelle histoire mon comportement raconte-t-il?
  • Est-ce que mon comportement est planifié ou est-ce que j’agis en réaction à la situation?
Les questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, démontrent la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite, la chambre à coucher, la rue, le quartier.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi, de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

a. Identifie, représente et décrit à l’oral les membres de sa famille p. ex. : « Voilà une peinture de ma famille. Il y a ma maman, mon papa et ma petite sœur. Ils sont dans le parc. »

b. Réalise des présentations de soi, de ses amis, de sa famille et des personnes importantes dans son milieu (des traits physiques des préférences des habiletés l’âge des relations p. ex. « Mon oncle est le frère de mon père. ») en utilisant les stratégies avant, pendant et après.

  • ressort avec l’enseignant ou enseignante la démarche et le format à suivre;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de sa présentation et de son usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions ses idées et son plan pour la présentation avec l’enseignant ou enseignante et ses camarades de classe;
  • apporte des photos ou des objets qui aident à décrire les personnes dont il ou elle parle;
  • réalise la présentation en respectant des critères préétablis;
  • présente sa réalisation et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • fait une autoévaluation de sa présentation à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Est-ce que j’ai suivi la démarche et le format? »
    • « Comment est-ce que la démarche m’a aidé avec ma présentation? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

k. Décrit sa position, la position des autres et la position des objets en utilisant des prépositions de lieu p. ex. sur, sous, dans, à côté de, devant, derrière.

É-PO.4 : Détermine les moyens utilisés pour satisfaire ses besoins ainsi que les besoins de ses proches.

d. Énumère les tâches habituelles de sa vie quotidienne pour répondre à ses besoins ou aux besoins des autres p. ex. je me lave pour mon hygiène personnelle, je range mes jouets pour la sécurité, je dessers la table pour la sécurité alimentaire.

e. Représente les tâches quotidiennes des personnes importantes dans sa vie pour satisfaire les besoins les uns des autres p. ex. mon père prépare le petit déjeuner pour me nourrir, la concierge nettoie la salle de classe pour la sécurité.

f. Établit des liens entre les fêtes et les traditions et les besoins de soi sa famille ou de ses groupes d’appartenance p. ex. repas, comportements, anniversaires de naissance, défilés, danses, chasse, Noël, Ramadan, Hanoukka.

É-GV.2 : Produit de brèves expressions courantes et pose des questions simples afin de répondre à des besoins concrets :

  • détails personnels;
  • routines quotidiennes;
  • désirs et besoins;
  • demandes d’information.

b. Emploie automatiquement des expressions idiomatiques p. ex. « J’ai une faim de loup » « J’ai un chat dans la gorge ».

É-GV.4 : Utilise le français acquis pour s’organiser mentalement et physiquement ainsi que pour interagir avec autrui afin de répondre à une variété d’intentions :

  • un processus utilisé;
  • des consignes ou directives;
  • une description de son environnement des personnes ou des expériences;
  • des sentiments et comportements propices aux saines relations à l’école et au travail coopératif;
  • une expression de ses gouts;
  • la conclusion d’une histoire collective ou lue par l’enseignant ou l’enseignante.

Partie B :Plan d’apprentissage

L’élève sera capable de :

  • Honorer les différences d’histoires, de traditions et de célébrations entre les individus de sa classe et de son école.
  • Comprendre comment les expériences et les histoires familiales le lient à sa communauté et à la place qu’il occupe dans le monde.
  • Explorer les relations entre les membres de sa famille dans l’optique des enseignements traditionnels.

ENQUÊTE SUR LA CITOYENNETÉ

Apprentissages critiques
É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi, de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

b. Réalise des présentations de soi, de ses amis, de sa famille et des personnes importantes dans son milieu (des traits physiques, des préférences, des habiletés, l’âge des relations, p. ex. « Mon oncle est le frère de mon père. ») en utilisant les stratégies avant, pendant et après.

  • ressort avec l’enseignant ou enseignante la démarche et le format à suivre;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de sa présentation et de son usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions ses idées et son plan pour la présentation avec l’enseignant ou enseignante et ses camarades de classe;
  • apporte des photos ou des objets qui aident à décrire les personnes dont il ou elle parle;
  • réalise la présentation en respectant des critères préétablis;
  • présente sa réalisation et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • fait une autoévaluation de sa présentation à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Est-ce que j’ai suivi la démarche et le format? »
    • « Comment est-ce que la démarche m’a aidé avec ma présentation? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

É-GV.4 : Utilise le français acquis pour s’organiser mentalement et physiquement ainsi que pour interagir avec autrui afin de répondre à une variété d’intentions :

  • un processus utilisé;
  • des consignes ou directives;
  • une description de son environnement des personnes ou des expériences;
  • des sentiments et comportements propices aux saines relations à l’école et au travail coopératif;
  • une expression de ses gouts;
  • la conclusion d’une histoire collective ou lue par l’enseignant ou l’enseignante.

f. Emploie des mots ou expressions pour établir des comparaisons entre deux réalités dans une variété de contextes authentiques p. ex. des objets, des couvertures ou illustrations de livres, des quantités, des mouvements, des célébrations familiales, la vie en ville et la vie à la campagne.

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude et démontrent la compréhension. Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages. Ces questions sont posées pour soutenir le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales. Les enseignants trouveront peut-être utile d’inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant, après » pour noter l’évolution des idées des élèves à la suite de la démarche d’enquête.
Questions essentielles

  • Comment les évènements du présent sont-ils liés aux évènements du passé?
  • Comment les évènements du passé affectent-ils:
    • Ton comportement? Tes idées dans le présent?
    • Ton comportement? Tes idées à l’avenir?
  • Comment mon histoire et ma culture affectent-elles mon comportement?
    • Qu’est-ce que je pense du passé?
  • Quelle histoire mon comportement raconte-t-il?
    • Est-ce que mon comportement est réfléchi et planifié ou est-ce que j’agis en réaction à la situation?
    • Comment est-ce que je change mon comportement? Mon histoire?

Vocabulaire
Culture

  • connaissances
  • croyances et valeurs partagées par le groupe
  • personnes qui partagent des croyances et des pratiques
  • attitudes partagées

Point de vue

  • opinion
  • perspective
  • position

Tradition

  • coutume ou croyance
  • transmission des coutumes
  • idées/préceptes qui ne sont pas écrits et sont partagés par les membres de la même culture

Diversité

  • solidarité sociale
  • variété
  • constitué de choses différentes
  • différent l’une de l’autre

Histoire

  • histoire familiale, milieu

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à comprendre l’état de la réflexion de leurs élèves.  Poser les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler.  Leurs réponses donneront aux enseignants une idée des notions que possèdent déjà les élèves et leur permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux apprentissages critiques. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent.  Cette section correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.
Comme l’enseignant aide les élèves à mieux comprendre, il est important de renforcer les liens suivants pour favoriser l’autonomie à long terme :

  • Les étapes/la démarche nécessaires pour apprendre une tâche ou un comportement/résoudre un problème
  • Les actions des élèves dans le présent vont affecter comment ils choisiront de faire les choses à l’avenir ou comment ils pourront les faire à l’avenir
  • Prendre en considération l’impact de la culture sur les comportements et la vision du monde.
  • Réfléchir à leur façon de raisonner (prendre conscience de leurs processus de réflexion)
Question d’enquête :
Les cultures sont-elles plutôt semblables ou plutôt différentes?

Dégager ce que les élèves savent de l’histoire et des traditions culturelles de leur famille.

  • Que signifie leur nom? Prénom, nom de famille.
  • Pourquoi leur a-t-on donné ce nom?
  • Si des édifices ou des rues de la communauté portent le nom de personnes importantes localement, demander aux élèves s’ils les connaissent et trouver l’origine du nom de ces édifices ou de ces rues.
  • En quoi leur communauté est-elle affectée par différentes cultures?
  • Chercher les ressemblances et les thèmes en matière de pratiques pour nommer les personnes, les édifices.

Les élèves apprennent que les différences entre les gens ou la diversité contribuent à la richesse d’une culture qui est estimée et respectée par les citoyens et par le Canada. Les élèves vont explorer les ressemblances et les différences qui existent entre différentes cultures, en commençant par les ressemblances.

  • Tous à table – Cecile Domens. Ce livre permet à l’élève de découvrir les plats du monde, les différentes manières de manger et de se régaler. Ce livre permet aux élèves de penser aux similitudes entre les cultures en matière de nourriture.
    • Créer des listes de plats du monde
    • Créer des listes pour différents types d’aliments similaires
  • Chaque culture a sa façon de dire bonjour. Faire un remue-méninge et demander aux élèves de faire des recherches sur les différentes façons de dire bonjour. Hello, Tansi, Bonjour, Hola, Aloha, etc.

Les enseignants devraient continuer à faire le lien entre les apprentissages critiques et ce que les élèves ont appris durant les années précédentes et vont apprendre plus tard.

Démarche

  • Poser les questions essentielles et laisser les élèves partager leurs réflexions sur le sujet.
  • Déterminer ce que les élèves savent, comprennent et ont besoin de faire pour maitriser les questions essentielles et y répondre (lien au contenu). Ajouter des questions si nécessaire. Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux autres.
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») – déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves
  • Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir à la suite de leurs discussions sur les questions essentielles.
  • Afficher les réponses des élèves pour continuer la réflexion à la fin de l’étude.
Les élèves se serviront des connaissances acquises pour comprendre que :

  • Les évènements et les idées du passé affectent le présent.
  • La vie des gens dans le passé peut servir de modèle à la manière de vivre comme des citoyens apportant leur contribution à la société.
  • Les actions et les comportements sont appris.
  • Les actions du passé affectent les gens de manière différente.
  • La diversité peut avoir des répercussions diverses.
  • Le vécu des personnes peut influencer leur point de vue.
  • Les pratiques culturelles dont les racines plongent dans l’histoire ou proviennent d’un autre pays changent constamment et offrent souvent de nombreuses ressemblances.
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES
La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage.
Experts locaux

Trouver des personnes que les élèves pourraient vouloir interviewer pour étayer leur recherche.

  • Ainés
  • Gardiens du savoir
  • Membres de leur famille
  • Immigrants nouvellement arrivés – Jeunes et adultes
  • Membres de la communauté offrant leur soutien
  • Penser aux possibilités qu’offre la technologie pour relier les jeunes des communautés partout dans le monde, au Canada et dans la province.
L’élève :

  • explorera les ressemblances et les différences entre les diverses cultures;
  • cherchera les liens entre les pratiques et les célébrations et les cultures et traditions du passé.

Chaque culture a des coutumes ou des célébrations semblables. Faites un remue-méninge des traditions familiales ou des évènements spéciaux comme les mariages, naissances, anniversaires de naissance, fin d’études secondaires, anniversaires de mariage, décès, réunions de famille.

  • Suggérez une grande variété de cultures ou sélectionnez les diverses cultures représentées dans la salle de classe.
  • Faites une recherche et présentez l’information que vous aurez réunie, en groupe de deux ou trois.

Les présentations devraient inclure formation sur :

  • Évènements spéciaux
    • Quels sont-ils?
      • Noms, dates
    • Comment sont-ils célébrés?
      • Cérémonies?
      • Nourritures?
      • Musique?
    • Comment les familles sont-elles impliquées?
    • Quelle est l’histoire de ces célébrations – lien à l’endroit ou au pays d’origine
    • Pourquoi la célébration est-elle importante? Qu’est-ce que les familles ou ceux qui célèbrent cette célébration croient à son sujet?
    • Mettre l’accent sur les différences, les ressemblances
    • nourriture qu’on y mange;
    • chansons qu’on y chante;
    • prières, versets;
    • chefs spirituels;
    • vêtements spéciaux qu’on y porte.
  • Est-ce que la célébration ou la reconnaissance de cet évènement a changé avec le temps?

La manière dont on célèbre ou on reconnait les grands jours qui se ressemblent indique différents points de vue et croyances au sujet des traditions. Les pratiques culturelles dont les racines plongent dans l’histoire ou qui proviennent d’un autre pays changent constamment et offrent souvent de nombreuses ressemblances. De plusieurs façons, donner des exemples de traditions et de célébrations qui relient les personnes au passé et réfléchir aux raisons pour lesquelles ces traditions et célébrations sont importantes de nos jours. Faire un tableau des ressemblances et des différences.

  • L’élève comprendra comment le passé est lié au présent
    • Les élèves ont discuté de la façon dont ils célèbrent leurs traditions et leurs évènements familiaux. Leur demander de créer une ligne du temps de leur famille sur laquelle se trouveront les épisodes significatifs de leur vie et de celle de leur famille.
      • Liens de la famille à la communauté avant la naissance de l’élève (avant)
      • Naissance de l’élève, naissances de ses frères et sœurs, membres de la famille élargie (après)
      • Évènements significatifs reliant la famille et l’élève à la communauté
      • Penser à la possibilité de lier les enseignements du Cercle d’influences selon lesquels la direction indique des étapes dans la vie.
  • L’élève explorera les relations familiales dans le cadre des enseignements traditionnels (voir les ressources sur l’enseignement des traités pour plus d’information sur les enseignements traditionnels).
  • Quels sont les avantages de vivre en famille?
  • Quels sont les différents rôles dans une famille et quelles sont les responsabilités liées à ces rôles?
  • Qu’est-ce qui fait qu’une famille, c’est spécial?
  • À quoi ressemblerait notre communauté s’il n’y avait pas de famille?
  • Discuter des raisons pour lesquelles il est important de comprendre le passé pour être un bon citoyen. Discuter de la façon dont le passé affecte l’avenir.
  • Donner des exemples de prise de décision dans sa famille et dans sa communauté.
  • Donner des exemples de héros dans sa famille, dans sa communauté, dans sa culture.

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête et d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour encourager les élèves à faire le lien avec le sujet à l’étude. Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul » soit « Tu le fais avec des camarades ». Inviter les élèves à élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête. Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.
  • Penser à la façon dont la vie des gens dans le passé peut servir de modèle à la manière de vivre comme des citoyens qui contribuent à la société et comment les gens du passé possèdent un solide sens de leurs racines.
    • Faire des recherches sur les noms que l’on retrouve dans la communauté (noms d’édifices, noms de rues) pour découvrir leur histoire et la raison pour laquelle ils sont importants pour la communauté.
    • Lier l’information recueillie à l’étude sur la responsabilité en matière d’intendance communautaire
      • Quelle histoire le comportement des individus racontait-il?
      • Demander aux élèves d’indiquer en quoi le comportement individuel faisait preuve de responsabilité en matière d’intendance communautaire.
  • Inviter un ainé ou un gardien du savoir à expliquer les enseignements du Cercle d’influences : 4 directions – Sud – petite enfance et enfance, Ouest – adolescence, Nord – âge adulte, Est – vieillesse, mort.

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques. Chaque enquête peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières.  La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.
  • Revoir les réponses originales des élèves aux questions essentielles. Leur pensée a-t-elle évolué?
  • Quelles nouvelles connaissances soutiennent cette évolution?

Question d’enquête:
Les cultures sont-elles plutôt semblables ou plutôt différentes?
Quelles sont certaines des grandes idées qui se dégagent de la réflexion des élèves?
Pourquoi est-il important de connaitre ces faits?

Les élèves vont démontrer qu’ils ont compris que nous agissons selon notre vision du monde et nos expériences culturelles, et que nous pouvons donc avoir des points de vue différents.

Quelle est mon histoire?

  • Demander à chaque élève de choisir une coutume, une tradition, une célébration qui sont pratiquées dans leur vie.
  • Demander à chaque élève de décrire l’évènement et de dire :
    • de quelle façon les racines de l’évènement plongent dans l’histoire;
    • de quelle façon l’évènement est important pour l’élève (affecte son comportement présent);
    • ce que l’évènement révèle des valeurs de l’élève.

Quelle histoire mon comportement raconte-t-il?

  • Donner des exemples de situations et demander aux élèves de prédire ce qui pourrait arriver
  • Déterminer le raisonnement derrière leurs prédictions, par exemple ils ont déjà vécu une expérience semblable, ils ont lu des histoires qui racontaient une situation semblable
  • Reconnaitre les comportements et les attributs de modèles de rôle appropriés (expliquer ou montrer les comportements d’un bon camarade de lecture)
  • Revoir le tableau SVA avec la classe pour voir si on a abordé ce que les élèves voulaient savoir et si on a répondu à leurs questions

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet. Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal. Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une. Ils peuvent également répondre à n’importe laquelle des questions essentielles et sont encouragés à répondre dans une variété de genres.
  • Une pratique ou une tradition culturelle intéressante que j’ai apprise…
  • Une pratique culturelle dont les racines plongent dans l’histoire ou qui provient d’un autre pays, mais a changé avec le temps…
  • Une tradition culturelle célébrée de façon semblable dans toutes les cultures… La raison pour laquelle je pense que c’est le cas…

Partie C : Ressources des citoyens qui apprennent tout au long de leur vie

RESSOURCES CONNEXES

LIENS AVEC D’AUTRES APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-DV.1 : Manifeste sa compréhension de messages courts et simples par différents moyens : expression gestes réactions remarques dessins images numériques mimes et danses.

j. Partage à l’oral ses trouvailles à l’aide de diverses sources d’information et d’idées p. ex. les caractéristiques des objets ou les caractéristiques des êtres vivants trouvés dans des livres dans un centre d’apprentissage sur un site Web chez un ou une invité(e).

m. Organise les informations entendues (un mot clé les actions) sur un organisateur graphique une illustration un tableau SVA.

o. Identifie à l’oral si le contenu d’un message est fictif ou informatif.

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

c. Explique qu’il ou elle s’appuie sur les illustrations pour faire des prédictions ou anticiper le contenu et pour soutenir sa compréhension.

d. Utilise l’information tirée de l’illustration pour pallier un bris de compréhension.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite la chambre à coucher la rue le quartier.

É-DV.5 : Clarifie sa compréhension en posant des questions simples et en y répondant.

b. Demande des explications demande de l’aide.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

a. Identifie représente et décrit à l’oral les membres de sa famille p. ex. : « Voilà une peinture de ma famille. Il y a ma maman mon papa et ma petite sœur. Ils sont dans le parc. »

b. Réalise des présentations de soi de ses amis de sa famille et des personnes importantes dans son milieu (des traits physiques des préférences des habiletés l’âge des relations p. ex. « Mon oncle est le frère de mon père. ») en utilisant les stratégies avant pendant et après.

  • ressort avec l’enseignant ou enseignante la démarche et le format à suivre;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de sa présentation et de son usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions ses idées et son plan pour la présentation avec l’enseignant ou enseignante et ses camarades de classe;
  • apporte des photos ou des objets qui aident à décrire les personnes dont il ou elle parle;
  • réalise la présentation en respectant des critères préétablis;
  • présente sa réalisation et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • fait une autoévaluation de sa présentation à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Est-ce que j’ai suivi la démarche et le format? »
    • « Comment est-ce que la démarche m’a aidé avec ma présentation? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

c. Observe, identifie, décrit à l’oral et représente ce qu’il ou elle touche, voit, respire, entend ou goute dans la classe, chez soi ou dans sa communauté.

e. Explore dans une expérience simulée la perte d’un ou de plusieurs sens et raconte son expérience p. ex. marcher avec les yeux bandés, écouter de la musique avec des bouchons d’oreilles, sentir quelque chose avec un pince-nez, toucher avec des bas sur les deux mains.

f. Compare et décrit à l’oral les caractéristiques physiques communes des humains, des plantes, des animaux et des objets telles que la couleur, la texture, la taille, la masse, le poids, les parties, le régime alimentaire, les regroupements sociaux, l’habitat, une orientation nocturne vs une orientation diurne, ce qui couvre le corps d’un animal, d’un humain ou d’un insecte d’après son expérience concrète.

g. Décrit à l’oral avec un appui visuel les caractéristiques uniques aux humains, aux plantes, aux animaux et aux objets.

h. Détermine la fonction des appareils p. ex. des loupes, des lunettes, des appareils auditifs qui aident les humains à percevoir leur environnement.

i. Partage ses observations de son environnement construit chez soi, dans sa salle de classe et à son école p. ex. imiter des mouvements, prendre des photos, dessiner, parler.

l. Identifie la fonctionnalité d’objets communs p. ex. un verre pour boire, une fourchette pour manger, un marteau pour enfoncer un clou, un balai pour balayer, un torchon pour nettoyer, une brosse à dents pour se brosser les dents.

m. Réalise des constructions d’objets :

  • utiles à l’aide de matériaux recyclables;
  • en utilisant les stratégies avant, pendant et après;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de l’utilité ou de la fonction prévue du design de l’objet et de l’usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions de construction ses idées et son plan avec l’enseignant et ses camarades de classe;
  • sélectionne les matériaux pour reproduire ou construire l’objet;
  • réalise la reproduction ou la construction en combinant et en modifiant des matériaux à l’aide des critères préétablis;
  • présente sa construction et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • évalue son objet à l’aide des critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que l’objet fait? »
    • « Est-ce l’objet est utile? Pourquoi on utilise cet objet? »
    • « Est-ce qu’il fonctionne? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

Prend conscience de la sécurité et la met en pratique.

cc. Compare et ordonne des ensembles d’objets (naturels ou commerciaux) en remplissant, couvrant et appariant et verbalise son raisonnement. Décrit des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants et examine les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains.

dd. Décrit à l’oral et représente ses observations de changements quotidiens (p. ex. la forme de la Lune et la position du Soleil) et saisonniers (p. ex. changements de température) qu’il ou elle observe à l’aide des sens et de divers outils tels qu’un pluviomètre, un thermomètre, une girouette.

ee. Mène une petite recherche encadrée sur les adaptations (comportement, apparence, mouvement, lieu et sécurité) quotidiennes et saisonnières des plantes, des animaux et des êtres humains et partage ce qu’il ou elle a appris.

ff. Examine et décrit comment les sens peuvent être modifiés ou adaptés pour diverses tâches p. ex. les chauvesouris utilisent l’écholocation pour poursuivre leur proie, les chats peuvent voir dans le noir.

gg. Dramatise la façon dont certains animaux se déplacent pour répondre à leurs besoins de nourriture, d’abri et de protection dans leur environnement p. ex. voler, courir, nager, ramper, marcher, se balancer. Établit le lien entre les matériaux et objets et leurs usages

ii. Observe, compare et décrit en utilisant ses cinq sens et à l’aide de moyens technologiques (tels que loupes, appareils numériques et microphones) des matériaux et leurs propriétés dans son environnement construit (texture, couleur, odeur, dureté et lustre, son) et propose des objets qui pourraient être composés de ces matériaux.

jj. Explore et compare différentes façons (coller, agrafer, épingler, boutonner, visser, fermer quelque chose avec une fermeture éclair, attacher quelque chose avec du ruban gommé ou des lanières de cuir) pour joindre des matériaux et fournit des situations spécifiques pour chaque façon p. ex. la colle à bois est plus utile qu’un bâtonnet de colle pour joindre de grands objets lourds; les lanières de cuir peuvent servir pour coudre les mocassins ou des instruments de musique ainsi que pour attacher la tête d’un outil au manche d’un outil.

kk. Mène de petites expériences portant sur les propriétés des matériaux et sur la modification des propriétés pour changer leur fonction p. ex. façonner et vernir un morceau de bois pour en faire un bâton de hockey ou de ringuette, faire éclater du maïs, mélanger des couleurs pour obtenir une autre couleur.

É-DV.8 : Prend conscience de son corps et de ses responsabilités envers son corps.

i. Fait une petite recherche encadré par l’enseignant ou l’enseignante et à l’aide des données et des stratégies avant pendant et après pour répondre à ses questions personnelles, par exemple:

  • « En quoi consiste “suffisamment” d’activité physique sur une base quotidienne? »
  • « Est-ce que la participation à des activités physiques est un bon moyen de s’amuser avec des parents ou amis? »
  • « A-t-on besoin d’une équipe ou de règles du jeu pour être physiquement actif? »
  • explore à l’aide de comparaisons concrètes les concepts clés et les relations dans la question p. ex. suffisamment : « Y-a-t-il “ suffisamment ” de lait dans un verre? » « Y-a-t-il “ suffisamment ” de fruits dans mon sac à déjeuner? »
  • collecte et représente des données p. ex. l’élève coche les occasions pendant la journée ou il ou elle fait de l’activité physique;
  • décide comment représenter le concept clé de la question p. ex. « suffisamment » d’activité physique peut se représenter à l’aide d’un graphique qui démontre une journée divisée en trois parties : matin, après- midi et soir;
  • présente sa réponse et sa représentation graphique à ses camarades de classe;
  • évalue sa réponse à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que la représentation fait? »
    • « Est-ce que la représentation est utile? »
    • « Qui devrait entendre cette information? »
    • « Est-ce que je dois changer ou modifier quelque chose? Quoi? Comment? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »

É-DV.9 : Démontre une compréhension de la notion de régularité répétitive (deux à quatre éléments).

b. Crée une régularité répétitive à l’aide de sons, de matériel concret, d’instruments de musique et d’actions et explique son raisonnement selon les structures de phrases modélisées.

f. Reproduit et prolonge une régularité répétitive.

É-DV.10 : Prend conscience de sa responsabilité envers l’environnement naturel.

a. Démontre sa compréhension du développement durable environnemental dans ses actions p. ex. utilise les deux côtés d’une feuille de papier, prend soin des outils dans la classe et de son matériel, recycle ses boites de jus, éteint les lumières. « Je ne laisse pas couler l’eau quand je me brosse les dents ».

b. Énumère les défis que rencontrent les plantes les animaux et les humains quand ils essaient de satisfaire leurs besoins de base p. ex. « Si nous mettons beaucoup de produits chimiques ou de poisons sur nos pelouses les oiseaux sont affectés et même nous nous sommes affectés ».

É-GV.2 : Produit de brèves expressions courantes et pose des questions simples afin de répondre à des besoins concrets :

  • détails personnels;
  • routines quotidiennes;
  • désirs et besoins;
  • demandes d’information.

c. Pose des questions par exemple :

  • « Qu’est-ce qu’un oiseau mange? »
  • « Est-ce qu’une plante respire? »
  • « Pourquoi l’artiste fait-il des sculptures de vaches? Comment pourrait-on faire des œuvres d’art qui racontent quelque chose de notre communauté? »

i. Se sert de quelques phrases sur un sujet provenant d’un contexte abordé en classe pour exprimer ses gouts décrire son environnement.

É-GV.4 : Utilise le français acquis pour s’organiser mentalement et physiquement ainsi que pour interagir avec autrui afin de répondre à une variété d’intentions :

  • un processus utilisé;
  • des consignes ou directives;
  • une description de son environnement des personnes ou des expériences;
  • des sentiments et comportements propices aux saines relations à l’école et au travail coopératif;
  • une expression de ses gouts;
  • la conclusion d’une histoire collective ou lue par l’enseignant ou l’enseignante.

b. S’exprime oralement dans quelques situations p. ex. partager ses expériences donner des conseils.

É-AC.1 : Contrôle un vocabulaire varié pour expliquer et interpréter son milieu et son vécu.

d. Participe à un remue-méninge pour explorer le vocabulaire et l’orthographe du vocabulaire relié au sujet.

É-PC.3 : Développe une image positive de soi y compris une facette de son identité comme élève en immersion.

c. Exprime ses sentiments en phrases simples et à l’aide de gestes ou d’expressions p. ex. « Je ne suis pas content quand tu me frappes. » « Je suis heureux parce que j’ai peint. » « Je suis de bonne humeur parce que j’ai couru. »

d. Demande de l’aide quand il ou elle en a besoin et offre de l’aide aux autres.

É-PO.1 : Se rassure en faisant part des similitudes ou des différences observées entre sa vie scolaire en français et son vécu en dehors de l’école.

b. Partage en classe ses expériences de vie et ses propres stratégies de résolution de problèmes.

É-PO.2 : Prend des risques dans son approche pour résoudre des problèmes.

f. Montre la volonté d’appliquer les stratégies préconisées pour la pratique de divers jeux p. ex. être le meneur à tour de rôle dans les jeux d’imitation.

g. Montre des tentatives de mettre en pratique les bonnes techniques au moment de jouer à des jeux donnés p. ex. sauter à clochepied pour jouer à la marelle.

É-PO.3 : Démontre la démarche de la prise de décision dans les jeux de rôles des représentations avec marionnettes.

d. Utilise dans un jeu de rôle ou une simulation le vocabulaire et les structures de phrases modélisées pour résoudre un conflit.

e. Propose des mots des comportements ou des gestes qui peuvent appuyer l’harmonie p. ex. « Merci » « Je m’excuse » « Attends ton tour s’il te plait » « Lève la main » « Je voudrais…».

f. Justifie à l’aide de phrases simples l’application de la démarche « arrêter-réfléchir-décider».

SUGGESTIONS D’ENQUÊTES COMPLÉMENTAIRES

  • Le cercle d’apprentissage : activités d’apprentissage sur les Premières nations du Canada pour la classe (4 à 7 ans)
  • Créer un collage de symboles
  • Faire participer les élèves aux programmes de recyclage de l’école

1RE ANNÉE : LE SENS DE DE SOI, DE SES RACINES ET DE SA COMMUNAUTÉ

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens possédant un solide sens d’eux-mêmes, de leurs racines et de leur communauté explorent la relation entre eux-mêmes et les autres, leur communauté – locale, régionale, provinciale, nationale et mondiale – et leur place dans le monde. Être membre d’une communauté confère certains droits, mais aussi certaines responsabilités concernant la protection de ces droits et privilèges. La perception qu’une personne a de sa place dans le monde s’acquiert par l’expérience et par la connaissance de l’histoire, de la géographie et de la géologie d’une région, ainsi que de ses légendes, et par un sens de la terre et de son histoire après y avoir vécu pendant un certain temps. Acquérir le sens de sa place dans le monde aide les élèves à s’identifier à leur région et à se reconnaitre entre eux. Un sens solide de sa place dans le monde peut mener à gestion plus adaptée de notre histoire culturelle et de notre environnement naturel.
Dans ce domaine d’étude, les élèves examineront les responsabilités inhérentes à toutes ces relations. Ce domaine de la citoyenneté invite les élèves à agir sur les questions qui sont explorées, en vue de devenir des citoyens orientés vers la justice. Du fait que ce domaine de la citoyenneté commence par l’étude de soi et l’exploration des questions relatives à la citoyenneté, il est le principal centre d’intérêt pour les élèves de l’élémentaire.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Les élèves de 1re année exploreront en quoi les besoins diffèrent des désirs et continueront à examiner le concept d’intendance communautaire. Ils comprendront la dépendance des personnes à la communauté et à l’environnement et la responsabilité de prendre soin de leur environnement et de leur société. Un examen continu de leur relation avec leur communauté les amènera à explorer plus en profondeur les diverses manières dont ils peuvent prendre soin de leur environnement.
Les élèves continueront à apprendre au sujet du respect de soi-même, des autres et de l’environnement. Ils commenceront à apprendre à défendre leurs droits et ceux des autres, à pratiquer des habiletés d’empathie et à apprécier que les gens puissent avoir des points de vue différents sur le même sujet. Ils comprendront que les opinions se développent par l’expérience personnelle. Ils continueront à pratiquer les habiletés de respect et trouveront des façons de gérer les différences d’opinions.
Ils deviendront mieux capables d’apprécier les symboles nationaux de citoyenneté.
Un but fondamental de cette année d’étude est que les élèves commencent à comprendre l’utilisation de la terminologie pour décrire la place dans l’espace et dans le temps et les diverses façons dont les cartes et les mappemondes représentent une variété d’endroits et de caractéristiques de la Terre et de structures de gouvernance, telles que les continents, les pays et les provinces.

SAVOIRS ACQUIS SUR LA CITOYENNETÉ

Les citoyens possédant un solide sens d’eux-mêmes, de leurs racines et de leur communauté se traitent eux-mêmes et traitent les autres avec respect, possèdent un sentiment d’appartenance à leur foyer, à leur famille et à leur communauté scolaire, et ils sont en interaction avec leur environnement local, ils en apprennent et ils en prennent soin.
  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux apprentissages critiques.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.
Les élèves se serviront de cette information pour comprendre que :

  • une participation active entraine un sentiment d’appartenance et les symboles peuvent encourager ce sentiment d’appartenance;
  • nos décisions ont des effets d’une grande portée et il est donc important de bien réfléchir avant de faire des choix;
  • prendre soin du monde commence par prendre soin de ses affaires et de son environnement;
  • les gens sont reliés les uns aux autres et à leur environnement;
  • les gens ont la responsabilité de prendre soin du monde.

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève sera capable de :

  • faire la distinction entre besoins et désirs.
  • reconnaitre les symboles canadiens – provinciaux et nationaux.
  • prendre conscience de ses propres processus de réflexion et acquérir et pratiquer les habiletés d’empathie et de défense des intérêts.
  • acquérir et pratiquer les habiletés nécessaires pour se traiter et traiter les autres avec respect.
  • acquérir des habiletés de résolution de conflits.
  • commencer à développer des habitudes de respect de l’environnement.

QUESTIONS ESSENTIELLES

Les questions essentielles sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, démontrent la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.
  • Comment les besoins diffèrent-ils des désirs?
  • Comment les symboles encouragent-ils le sentiment d’appartenance et d’unité?
  • Quelles responsabilités ai-je envers ma communauté?
  • Quelles responsabilités ai-je envers mon environnement?

APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-PO.4 : Détermine les moyens utilisés pour satisfaire ses besoins ainsi que les besoins de ses proches.

a. Identifie et compare les besoins de base pour la survie des êtres vivants tels les plantes les animaux et les humains p. ex. la nourriture l’eau l’air et l’abri.

b. Identifie ses groupes d’appartenance et les besoins satisfaits au sein d’un groupe p. ex. famille classe équipe.

c. Énumère les tâches habituelles de sa vie quotidienne pour répondre à ses besoins ou aux besoins des autres p. ex. je me lave pour mon hygiène personnelle je range mes jouets pour la sécurité je dessers la table pour la sécurité alimentaire.

d. Représente les tâches quotidiennes des personnes importantes dans sa vie pour satisfaire les besoins les uns des autres p. ex. mon père prépare le petit déjeuner pour me nourrir la concierge nettoie la salle de classe pour la sécurité.

e. Établit des liens entre les fêtes et les traditions et les besoins de soi sa famille ou de ses groupes d’appartenance p. ex. repas comportements anniversaires de naissance défilés danses chasse Noël Ramadan Hanoukka.

É-GV.2 : Produit de brèves expressions courantes et pose des questions simples afin de répondre à des besoins concrets :

  • détails personnels;
  • routines quotidiennes;
  • désirs et besoins;
  • demandes d’information.

b. Emploie automatiquement des expressions idiomatiques p. ex. « J’ai une faim de loup » « J’ai un chat dans la gorge ».

É-GV.4 : Utilise le français acquis pour s’organiser mentalement et physiquement ainsi que pour interagir avec autrui afin de répondre à une variété d’intentions :

  • un processus utilisé;
  • des consignes ou directives;
  • une description de son environnement des personnes ou des expériences;
  • des sentiments et comportements propices aux saines relations à l’école et au travail coopératif;
  • une expression de ses gouts;
  • la conclusion d’une histoire collective ou lue par l’enseignant ou l’enseignante.

h. Classifie les tâches ou activités (à la maison à l’école parascolaires et en famille) selon les critères établis par l’élève ou avec ou par l’enseignant ou l’enseignante.

É-PC.3 : Développe une image positive de soi y compris une facette de son identité comme élève en immersion.

b. Demande de l’aide quand il ou elle en a besoin et offre de l’aide aux autres.

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite la chambre à coucher la rue le quartier.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.

k. Décrit sa position la position des autres et la position des objets en utilisant des prépositions de lieu p. ex. sur sous dans à côté de devant derrière.

É-DV.8 : Prend conscience de son corps et de ses responsabilités envers son corps.

c. Énumère les avantages de bien manger.

É-DV.10 : Prend conscience de sa responsabilité envers l’environnement naturel.

a. Démontre sa compréhension du développement durable environnemental dans ses actions p. ex. utilise les deux côtés d’une feuille de papier prend soin des outils dans la classe et de son matériel recycle ses boites de jus éteint les lumières « Je ne laisse pas couler l’eau quand je me brosse les dents ».

b. Énumère les défis que rencontrent les plantes les animaux et les humains quand ils essaient de satisfaire leurs besoins de base p. ex. « Si nous mettons beaucoup de produits chimiques ou de poisons sur nos pelouses les oiseaux sont affectés et même nous nous sommes affectés ».

Partie B: Plan d’apprentissage

L’élève comprendra que :

  • Les symboles transmettent de l’information
  • Certains symboles exigent une action
  • Les symboles créent un sentiment d’appartenance

Grâce aux connaissances acquises, l’élève pourra :

  • Répondre de manière appropriée aux symboles de nationalisme
  • Prendre conscience de ses propres processus de réflexion
  • Défendre ses droits

Enquête 1:
QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début de l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, démontrent la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages. Ces questions sont posées pour soutenir le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales.
Les enseignants trouveront peut-être utile d’inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant, après » pour noter l’évolution des idées des élèves à la suite de la démarche d’enquête.
Questions essentielles

  • Comment les symboles peuvent-ils unir les gens et créer un sentiment d’appartenance?
    • Pourquoi les symboles sont-ils importants pour les gens? Pour les causes? Pour les groupes? Pour les pays?
    • Quels sont les symboles communautaires qui sont importants pour moi? Pourquoi?
  • Qu’est-ce qui fait qu’un symbole est un symbole?

Inscrire les réponses dans un tableau que l’on conservera pour continuer la réflexion à l’issue de l’enquête.

Vocabulaire
Symbole

i. Quelque chose qui représente quelque chose d’autre, un objet qui représente une abstraction.

ii. Un signe ayant une signification spéciale – un signe écrit ou imprimé ou un caractère qui représente quelque chose dans un contexte donné, par exemple une opération ou une quantité en mathématiques ou en musique.

iii. Un objet représentant quelque chose de réprimé dans l’inconscient.

Nation

i. Les personnes vivant dans un pays sous un gouvernement unique

ii. Un peuple de la même ethnicité

iii. Un peuple des Premières Nations.

Nationalité

i. Les citoyens d’une nation donnée

ii. Un peuple formant un État-nation

iii. Un groupe ethnique faisant partie d’une entité plus grande

iv. Le concept de nation

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent leurs élèves. Présenter les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler. Leurs réponses donneront aux enseignants une idée des notions que possèdent déjà les élèves et leur permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux apprentissages critiques. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent. Cette section correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.
  • Présenter un certain nombre de symboles aux élèves et voir s’ils connaissent le mot « symbole » ou s’ils peuvent l’identifier comme une catégorie dans laquelle toutes ces choses peuvent être regroupées.
    • Drapeau du Canada, Cercle d’influences, drapeau de la Saskatchewan
    • Symboles commerciaux – Chaines de restauration rapide, drapeau des Riders, les Scouts, les Guides franco-canadiennes
    • Symboles relatifs à la sécurité et à l’information – panneau d’arrêt, feux de circulation (rouge, jaune, vert), H pour hôpital
    • Pistes d’animaux, feuilles qui changent de couleur, pelage des animaux qui change de couleur avec les saisons
    • Ou alors, présenter le mot « symbole » et discuter de sa signification avec les élèves, puis les aider à suggérer un certain nombre de choses qu’ils considèrent comme des symboles.
    • Se servir des exemples des élèves pour commencer à créer des catégories et grouper les symboles
  • Catégories possibles
    • symboles naturels – les lapins qui changent de couleur, les oies qui commencent leur migration
    • symboles créés par les humains – sécurité, information, nationalisme/citoyenneté
Démarche

  • Poser les questions essentielles et permettre aux élèves de partager leurs réflexions sur le sujet.
  • Déterminer ce que les élèves savent et comprennent et ce qu’ils ont besoin de faire pour maitriser les questions essentielles et y répondre (lien au contenu). Ajouter d’autres questions si nécessaire. Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux autres.
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») – déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves
  • Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir à la suite de leurs discussions sur les questions essentielles.
  • Afficher les réponses des élèves pour y réfléchir à l’issue de l’unité.
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES
La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon.  Elle en décrit les activités principales.  Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles.  Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de soulever les questions qui se posent à eux lors de leur exploration des activités d’apprentissage, et d’en parler. Ceci représente la section « On le fait ensemble » « Ils le font » de l’enquête, dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles.
  • Présenter une variété de symboles visuels et demander aux élèves de les grouper en catégories
    • Faire une activité dans laquelle des symboles tombent dans le cercle et en dehors du cercle
    • Déterminer les ressemblances entre les symboles, les différences entre les symboles
    • Catégories possibles
      • symboles naturels – les lapins qui changent de couleur, les oies qui commencent leur migration
      • symboles créés par les humains – sécurité, information, nationalisme/citoyenneté
    • Dégager la raison pour laquelle les élèves ont placé tel ou tel symbole dans tel ou tel cercle – lien à la prise de conscience métacognitive
    • Travailler sur la langue du raisonnement, par exemple « j’ai mis ce symbole dans le cercle parce que… »
  • Travailler avec les élèves à identifier la catégorie à laquelle les symboles appartiennent
    symboles naturels, symboles créés par les humains
  • Dégager les sentiments, les pensées, les actions que les symboles suscitent chez les élèves
    • faire le lien avec les sens – à quoi ça ressemble, ça fait quel bruit?
    • comprendre que certains symboles engendrent le respect, ce qui amène les personnes à se comporter différemment en leur présence, par exemple se tenir aux garde-à-vous lorsqu’on chante l’hymne national, enlever ses lunettes lorsqu’un ainé dit la prière.

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour encourager les élèves à faire le lien avec le sujet à l’étude.  Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul » soit « Tu le fais avec des camarades ».   Inviter les élèves à élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête.  Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.  
  • Commencer par les symboles visuels et passer aux symboles auditifs, par exemple indicatifs publicitaires, chansons, hymnes.
  • Faire une promenade autour de l’école, des édifices de la communauté, etc. et réunir des exemples de symboles pour ajouter aux exemples qu’ont trouvés les élèves.
  • Interviewer les gens d’une famille pour découvrir les symboles qui sont importants pour eux et pourquoi?

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris. Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques. Chaque enquête peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes. Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières. La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.
  • Commencer à reconnaitre les symboles nationaux de citoyenneté/les symboles de nationalisme tel que les drapeaux : drapeau canadien, drapeau provincial, drapeau métis, drapeau des traités, drapeau de la FSIN, Cercle d’influences.
  • Réfère-toi au tableau du début de l’enquête – Pourquoi les symboles sont-ils importants pour les gens? Pour les groupes?
    • As-tu changé d’avis? Pourquoi?
    • Pourquoi est-il important de posséder cette information?
    • Que vas-tu faire de ces nouvelles connaissances?
  • Pourquoi les symboles sont-ils importants pour toi? Démontre le rôle que les symboles jouent dans ta vie.

Plan d’apprentissage

L’élève sera capable de :

  • Comprendre qu’il peut prendre soin du monde en prenant soin de ses affaires et de son environnement.
  • Savoir pourquoi il est important de prendre soin de l’environnement et montrer ce qu’il peut faire pour prendre soin de l’environnement (acquérir des habiletés d’intendance communautaire et en faire preuve dans sa vie de tous les jours, dans un effort pour encourager l’équilibre et l’harmonie).

Enquête 2
QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Questions essentielles

  • Comment les besoins diffèrent-ils des désirs?
    • Est-ce qu’on a besoin de tout ce qu’on veut?
    • Y a-t-il des choses dont je peux me passer?
  • Comment ma communauté peut-elle réduire le gaspillage?
    • Quelle quantité de gaspillage est-ce que je crée?
    • Comment est-ce que je peux réduire le gaspillage?
  • Comment est-ce que je peux prendre soin de mes affaires et de mon environnement?
    • Comment est-ce que je peux aider les autres à prendre soin de l’environnement?
  • Quelles questions les élèves ont-ils au sujet des besoins et des désirs? Afficher ces questions.

Vocabulaire

  • Environnement
  • Recycler
  • Réduire
  • Réutiliser
  • Intendance communautaire

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent les élèves.  Poser les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler.  Leurs réponses donneront une idée des notions que possèdent déjà les élèves et permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux apprentissages critiques. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent.  Cette portion correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.
Demander aux élèves de faire un remue-méninge sur la façon de trouver de l’information sur le recyclage ou le compostage, par exemple scientifiques, ainés, brochures de la communauté locale, livres d’images, archives de la ville/de la communauté. Ces personnes peuvent servir d’experts locaux et de ressources pour l’exploration/la recherche des élèves.
  • Poser les questions essentielles aux élèves au début de l’exploration de l’unité à l’étude. Les élèves vont les explorer pendant toute l’unité et ces questions essentielles seront également les questions auxquelles ils devront répondre à la fin de l’unité.
    • Avons-nous besoin de tout ce que nous avons? Est-ce qu’on a besoin de tout ce qu’on veut?
    • Comment est-ce que je peux réduire le gaspillage? (Faire d’abord le lien avec les élèves, puis avec le foyer et enfin avec la communauté)
  • Vérifier pour voir si les élèves savent ce que sont les déchets et ce qu’est le gaspillage. S’ils savent ce que signifie recycler, réduire, réutiliser.
  • Demander aux élèves de deviner combien de déchets ils produisent en une journée. En une semaine.
    • Dégager le raisonnement des élèves ou les raisons pour lesquelles ils ont deviné cette quantité.
    • Y revenir plus tard pour discuter de l’exactitude de leurs prédictions et dégager une fois de plus leur raisonnement.
  • Si l’école a un programme de recyclage ou de compostage, en discuter avec les élèves pour voir s’ils savent comment ce programme fonctionne.
  • Introduire le concept d’intendance communautaire – prendre soin de l’environnement – et la responsabilité qu’ont les élèves d’essayer de protéger et de préserver leur environnement
  • Déterminer ce que les élèves savent, comprennent et ont besoin de faire pour maitriser les questions essentielles et y répondre :
    • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») pour la classe.
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES
La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon.  Elle en décrit les activités principales.  Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles.  Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de soulever les questions qui se posent à eux lors de leur exploration des activités d’apprentissage, et d’en parler. Ceci représente la section « On le fait ensemble » « Ils le font » de l’enquête, dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles.
  • Explorer les notions de besoins et de désirs.
    • Regarder autour de la salle de classe, dans les bureaux, dans les seaux, partout où se trouve un ensemble d’objets.
    • De quoi est-ce qu’on se sert dans cette pièce pour apprendre? Se tenir au chaud? etc.
    • Qu’est-ce qui est essentiel pour : nous garder au chaud? Apprendre? (Commencer à faire la distinction entre besoins et désirs)
    • De combien de ces choses avons-nous besoin réellement? De combien pourrions-nous nous passer? Est-ce qu’on pourrait utiliser quelque chose à la place?
    • Commencer à classifier les objets dont on a besoin en nouveaux, réutilisés, recyclés.
    • Faire un tableau ou un graphique du nombre d’objets dans chaque catégorie – lien avec les maths : compter – de quoi est-ce qu’on se sert le plus? Est-ce qu’on recycle ou est-ce qu’on jette plus de choses?
  • Explorer ce qu’ils savent de la réduction du gaspillage
    • Vérifier la poubelle – demander aux élèves de regarder dans la poubelle tous les jours à la fin de la journée. Combien des choses qui s’y trouvent n’ont été utilisées qu’une seule fois? Est-ce qu’on pourrait utiliser quelque chose à la place? Est-ce qu’on pourrait utiliser certaines choses qui se trouvent dans la poubelle plus d’une fois?
    • Commencer à classifier les objets qu’on a trouvés en nouveaux, réutilisés, recyclés
    • Combien des objets qu’on a trouvés dans la poubelle sont nécessaires – besoins? Combien ne sont pas nécessaires – désirs, ou on pourrait s’en passer?
  • Examiner les choses qu’on utilise en une journée – besoins
    • besoins scolaires – papier, électricité
    • besoins personnels – eau, électricité
  • Explorer ce qu’ils savent du programme de recyclage déjà en place
    • Discuter avec les élèves de la raison pour laquelle ils pensent que le programme est en place.
    • Comment est-ce que le programme aide l’école? Qu’est-ce qui arriverait si l’école n’avait pas de programme de recyclage?

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour encourager les élèves à faire le lien avec le sujet à l’étude.  Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul » soit « Tu le fais avec des camarades ».   Inviter les élèves à élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête. Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.  
  • Besoins vs désirs
    • Demander aux élèves d’examiner les choses qu’ils n’utilisent qu’une fois dans une journée et de penser à quelque chose qui a déjà été utilisé et qu’ils pourraient réutiliser à la place.
  • Réduire la quantité de déchets inutiles (gaspillage)
    • Les élèves peuvent-ils réduire la quantité de déchets inutiles dans la classe? Suggérer des idées pour les divers objets, par exemple papier, déchets du repas de midi, eau, électricité
    • Établir des objectifs de réduction de la quantité de déchets créés par la classe en une journée – faire le suivi des progrès
  • Programme de recyclage scolaire
    • Demander aux élèves de trouver combien de classes participent au programme de recyclage scolaire
    • Combien de foyers recyclent? Pourquoi choisissent-ils de recycler?

Inviter les élèves à présenter ce qu’ils ont découvert.

  • Quelles sont certaines des grandes idées qui se dégagent de la réflexion des élèves?
  • Qu’est-ce que les élèves apprennent qui est important à leur avis de ne pas oublier?
  • Que devrait-on faire à ce propos?

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris. Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques. Chaque enquête peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes. Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières. La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.
Les enseignants peuvent choisir une question que toute la classe va explorer ou demander aux élèves de choisir la question à laquelle ils veulent répondre.

  • Comment les besoins diffèrent-ils des désirs? / Avons-nous besoin de tout ce que nous voulons?
  • Comment ma communauté peut-elle réduire le gaspillage?
  • Comment est-ce que je peux prendre soin de mes affaires et de mon environnement?
  • Tout au long de ses leçons, les élèves ont exploré ces questions. Leur demander de répondre en groupe ou individuellement à l’une des questions ci-dessus à l’aide des méthodes suivantes :
    • Faire un jeu de rôle
    • Faire des affiches
    • Écrire une histoire/un indicatif publicitaire/une chanson/un poème

Indicateurs continus d’apprentissage

  • Observer les élèves pour voir s’ils font preuve de comportements responsables en matière d’environnement dans la classe et l’école (p. ex. ils ne prennent que ce dont ils ont besoin pour qu’il en reste pour plus tard, ils réduisent leur consommation, ils utilisent moins d’eau, ils éteignent la lumière en sortant d’une salle, ils recyclent, ils compostent).
  • Revoir le tableau SVA avec la classe pour voir si on a abordé ce que les élèves voulaient savoir et si on a répondu à leurs questions.

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse ou à en proposer une. Ils peuvent également répondre à n’importe laquelle des questions essentielles et sont encouragés à répondre dans une variété de genres.
  • Que fais-tu pour prendre soin de l’environnement? Comment sais-tu que ça fonctionne?

Partie C : Ressources le sens de soi, de ses raciness et de sa communauté

RESSOURCES CONNEXES

Réseau littéraire avec le thème : Moi et l’autre. Ce réseau contient divers titres, ainsi que des ressources pédagogiques qui les accompagnent.

LIENS AVEC D’AUTRES APPRENTISSAGES CRITIQUES

É-GV.2 : Produit de brèves expressions courantes et pose des questions simples afin de répondre à des besoins concrets :

  • détails personnels;
  • routines quotidiennes;
  • désirs et besoins;
  • demandes d’information.

c. Pose des questions par exemple :

  • « Qu’est-ce qu’un oiseau mange? »
  • « Est-ce qu’une plante respire? »
  • « Pourquoi l’artiste fait-il des sculptures de vaches? Comment pourrait-on faire des œuvres d’art qui racontent quelque chose de notre communauté? »

i. Se sert de quelques phrases sur un sujet provenant d’un contexte abordé en classe pour exprimer ses gouts décrire son environnement.

É-AC.1 : Contrôle un vocabulaire varié pour expliquer et interpréter son milieu et son vécu.

d. Participe à un remue-méninge pour explorer le vocabulaire et l’orthographe du vocabulaire relié au sujet.

É-DV.1 : Manifeste sa compréhension de messages courts et simples par différents moyens : expression gestes réactions remarques dessins images numériques mimes et danses.

j. Partage à l’oral ses trouvailles à l’aide de diverses sources d’information et d’idées p. ex. les caractéristiques des objets ou les caractéristiques des êtres vivants trouvés dans des livres dans un centre d’apprentissage sur un site Web chez un ou une invité(e).

m. Organise les informations entendues (un mot clé les actions) sur un organisateur graphique une illustration un tableau SVA.

o.Identifie à l’oral si le contenu d’un message est fictif ou informatif.

É-DV.2 : Utilise ses connaissances du sujet et de sa langue première.

e. Explique qu’il ou elle s’appuie sur les illustrations pour faire des prédictions ou anticiper le contenu et pour soutenir sa compréhension.

f. Utilise l’information tirée de l’illustration pour pallier un bris de compréhension.

d. Représente son environnement immédiat p. ex. le logement où il ou elle habite la chambre à coucher la rue le quartier.

É-DV.5 : Clarifie sa compréhension en posant des questions simples et en y répondant.

b. Demande des explications demande de l’aide.

É-DV.6 : Prend conscience de son milieu naturel et construit y compris :

  • explorer et construire le sens de soi de sa famille et de son monde à travers les cinq sens;
  • prendre conscience de la sécurité et la mettre en pratique;
  • mesurer à l’aide de la comparaison directe;
  • décrire des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants;
  • examiner les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains;
  • établir le lien entre les matériaux et les objets et leurs usages.
  • a. Identifie représente et décrit à l’oral les membres de sa famille p. ex. : « Voilà une peinture de ma famille. Il y a ma maman mon papa et ma petite sœur. Ils sont dans le parc. »
  • b. Réalise des présentations de soi de ses amis de sa famille et des personnes importantes dans son milieu (des traits physiques des préférences des habiletés l’âge des relations p. ex. « Mon oncle est le frère de mon père. ») en utilisant les stratégies avant pendant et après.
  • c. Observe identifie décrit à l’oral et représente ce qu’il ou elle touche voit respire entend ou goute dans la classe chez soi ou dans sa communauté.
  • e. Explore dans une expérience simulée la perte d’un ou de plusieurs sens et raconte son expérience p. ex. marcher avec les yeux bandés écouter de la musique avec des bouchons d’oreilles sentir quelque chose avec un pince-nez toucher avec des bas sur les deux mains.
  • f. Compare et décrit à l’oral les caractéristiques physiques communes des humains des plantes des animaux et des objets telles que la couleur la texture la taille la masse le poids les parties le régime alimentaire les regroupements sociaux l’habitat une orientation nocturne vs une orientation diurne ce qui couvre le corps d’un animal d’un humain ou d’un insecte d’après son expérience concrète.
  • g. Décrit à l’oral avec un appui visuel les caractéristiques uniques aux humains aux plantes aux animaux et aux objets.
  • h. Détermine la fonction des appareils p. ex. des loupes des lunettes des appareils auditifs qui aident les humains à percevoir leur environnement.
  • i. Partage ses observations de son environnement construit chez soi dans sa salle de classe et à son école p. ex. imiter des mouvements prendre des photos dessiner parler.
  • l. Identifie la fonctionnalité d’objets communs p. ex. un verre pour boire une fourchette pour manger un marteau pour enfoncer un clou un balai pour balayer un torchon pour nettoyer une brosse à dents pour se brosser les dents.
  • cc. Compare et ordonne des ensembles d’objets (naturels ou commerciaux) en remplissant couvrant et appariant et verbalise son raisonnement. Décrit des changements (quotidiens et saisonniers) et les besoins correspondants et examine les adaptations des plantes des animaux et des êtres humains.
  • dd. Décrit à l’oral et représente ses observations de changements quotidiens (p. ex. la forme de la Lune et la position du Soleil) et saisonniers (p. ex. changements de température) qu’il ou elle observe à l’aide des sens et de divers outils tels qu’un pluviomètre un thermomètre une girouette.
  • ee. Mène une petite recherche encadrée sur les adaptations (comportement apparence mouvement lieu et sécurité) quotidiennes et saisonnières des plantes des animaux et des êtres humains et partage ce qu’il ou elle a appris.
  • ff. Examine et décrit comment les sens peuvent être modifiés ou adaptés pour diverses tâches p. ex. les chauvesouris utilisent l’écholocation pour poursuivre leur proie les chats peuvent voir dans le noir.
  • gg. Dramatise la façon dont certains animaux se déplacent pour répondre à leurs besoins de nourriture d’abri et de protection dans leur environnement p. ex. voler courir nager ramper marcher se balancer. Établit le lien entre les matériaux et objets et leurs usages
  • ii. Observe compare et décrit en utilisant ses cinq sens et à l’aide de moyens technologiques (tels que loupes appareils numériques et microphones) des matériaux et leurs propriétés dans son environnement construit (texture couleur odeur dureté et lustre son) et propose des objets qui pourraient être composés de ces matériaux.
  • jj. Explore et compare différentes façons (coller agrafer épingler boutonner visser fermer quelque chose avec une fermeture éclair attacher quelque chose avec du ruban gommé ou des lanières de cuir) pour joindre des matériaux et fournit des situations spécifiques pour chaque façon p. ex. la colle à bois est plus utile qu’un bâtonnet de colle pour joindre de grands objets lourds; les lanières de cuir peuvent servir pour coudre les mocassins ou des instruments de musique ainsi que pour attacher la tête d’un outil au manche d’un outil.
  • kk. Mène de petites expériences portant sur les propriétés des matériaux et sur la modification des propriétés pour changer leur fonction p. ex. façonner et vernir un morceau de bois pour en faire un bâton de hockey ou de ringuette faire éclater du maïs mélanger des couleurs pour obtenir une autre couleur.
  • mm. Réalise des constructions d’objets :
  • utiles à l’aide de matériaux recyclables;
  • en utilisant les stratégies avant pendant et après;
  • établit les critères à l’aide de l’enseignant ou de l’enseignante pour l’évaluation de l’utilité ou de la fonction prévue du design de l’objet et de l’usage du français lors de la réalisation;
  • décide et partage ses intentions de construction ses idées et son plan avec l’enseignant et ses camarades de classe;
  • sélectionne les matériaux pour reproduire ou construire l’objet;
  • réalise la reproduction ou la construction en combinant et en modifiant des matériaux à l’aide des critères préétablis;
  • présente sa construction et répond aux questions de ses camarades de classe;
  • évalue son objet à l’aide des critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que l’objet fait? »
    • « Est-ce l’objet est utile? Pourquoi on utilise cet objet? »
    • « Est-ce qu’il fonctionne? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »
    • « Est-ce que j’ai essayé de poser des questions à mes camarades de classe en français? »

É-DV.8 : Prend conscience de son corps et de ses responsabilités envers son corps.

i. Fait une petite recherche encadré par l’enseignant ou l’enseignante et à l’aide des données et des stratégies avant pendant et après pour répondre à ses questions personnelles par exemple:

  • « En quoi consiste “suffisamment” d’activité physique sur une base quotidienne? »
  • « Est-ce que la participation à des activités physiques est un bon moyen de s’amuser avec des parents ou amis? »
  • « A-t-on besoin d’une équipe ou de règles du jeu pour être physiquement actif? »
  • explore à l’aide de comparaisons concrètes les concepts clés et les relations dans la question p. ex. suffisamment : « Y a-t-il “ suffisamment ” de lait dans un verre? » « Y a-t-il “ suffisamment ” de fruits dans mon sac à déjeuner? »
  • collecte et représente des données p. ex. l’élève coche les occasions pendant la journée ou il ou elle fait de l’activité physique;
  • décide comment représenter le concept clé de la question p. ex. « suffisamment » d’activité physique peut se représenter à l’aide d’un graphique qui démontre une journée divisée en trois parties : matin après- midi et soir;
  • présente sa réponse et sa représentation graphique à ses camarades de classe;
  • évalue sa réponse à l’aide de critères préétablis;
  • fait une objectivation en se posant des questions telles que :
    • « Qu’est-ce que la représentation fait? »
    • « Est-ce que la représentation est utile? »
    • « Qui devrait entendre cette information? »
    • « Est-ce que je dois changer ou modifier quelque chose? Quoi? Comment? »
    • « Est-ce que j’ai parlé en français autant que possible? »

É-DV.9 : Démontre une compréhension de la notion de régularité répétitive (deux à quatre éléments).

b. Crée une régularité répétitive à l’aide de sons de matériel concret d’instruments de musique et d’actions et explique son raisonnement selon les structures de phrases modélisées.

f. Reproduit et prolonge une régularité répétitive.

É-DV.10 : Prend conscience de sa responsabilité envers l’environnement naturel.

a. Démontre sa compréhension du développement durable environnemental dans ses actions p. ex. utilise les deux côtés d’une feuille de papier prend soin des outils dans la classe et de son matériel recycle ses boites de jus éteint les lumières « Je ne laisse pas couler l’eau quand je me brosse les dents ».

b. Énumère les défis que rencontrent les plantes les animaux et les humains quand ils essaient de satisfaire leurs besoins de base p. ex. « Si nous mettons beaucoup de produits chimiques ou de poisons sur nos pelouses les oiseaux sont affectés et même nous nous sommes affectés ».

É-PC.3 : Développe une image positive de soi y compris une facette de son identité comme élève en immersion.

e. Exprime ses sentiments en phrases simples et à l’aide de gestes ou d’expressions p. ex. « Je ne suis pas content quand tu me frappes. » « Je suis heureux parce que j’ai peint. » « Je suis de bonne humeur parce que j’ai couru. »

f. Demande de l’aide quand il ou elle en a besoin et offre de l’aide aux autres.

É-PO.1 : Se rassure en faisant part des similitudes ou des différences observées entre sa vie scolaire en français et son vécu en dehors de l’école.

c. Partage en classe ses expériences de vie et ses propres stratégies de résolution de problèmes.

É-PO.2 : Prend des risques dans son approche pour résoudre des problèmes.

f. Montre la volonté d’appliquer les stratégies préconisées pour la pratique de divers jeux p. ex. être le meneur à tour de rôle dans les jeux d’imitation.

g. Montre des tentatives de mettre en pratique les bonnes techniques au moment de jouer à des jeux donnés p. ex. sauter à clochepied pour jouer à la marelle.

É-PO.3 : Démontre la démarche de la prise de décision dans les jeux de rôles des représentations avec marionnettes.

g. Utilise dans un jeu de rôle ou une simulation le vocabulaire et les structures de phrases modélisées pour résoudre un conflit.

h. Propose des mots des comportements ou des gestes qui peuvent appuyer l’harmonie p. ex. « Merci » « Je m’excuse » « Attends ton tour s’il te plait » « Lève la main » « Je voudrais…».

i. Justifie à l’aide de phrases simples l’application de la démarche « arrêter-réfléchir-décider ».

Grade 1 Resources Anne 1 FI